10 bonnes raisons de ne pas vivre sous le même toit.

couple01

S’aimer mais ne pas vivre sous le même toit,près de 4 millions de Français ont fait ce choix et nous en faisons partie. Pour le moment, ça nous réussit assez bien.

Voilà 10 avantages à ne pas vivre sous le même toit .

  • C’est garder le mystère de la séduction.

Pour qu’un couple dure, il faut continuer à séduire l’autre, ne jamais oublier que si l’on ne séduit plus, on risque de le perdre. Quand on habite ensemble, l’autre sait tout de nous, difficile de cultiver le mystère qui est un peu le piment du couple.

  • C’est conserver sa liberté.

Il y a des moments où j’aime être seule, faire ce que je veux sans me justifier, jouer la flemmarde sans culpabiliser, boire une bière en vieux jogging tout pourri, me retrouver seule tout simplement pour décompresser, ne pas parler, réfléchir tranquillement.

Quand on vit en couple, il faut que l’autre accepte ces moments vitaux de solitude que l’autre peut réclamer, ou alors, il faut attendre que le partenaire soit occupé ailleurs pour profiter de ce moment de solitude.

  • C’est pouvoir s’organiser des soirées filles sans lui demander de s’organiser une soirée mecs de son côté.

  • C’est n’avoir à gérer que son propre foutoir (et j’ai déjà de quoi faire ! ) et éviter les chaussettes de monsieur qui traînent.
  • C’est éviter les prises de tête liées à l’argent. Quoi !! tu t’es encore acheté un nouveau téléphone alors qu’on n’a pas réglé les charges de copropriété !! Et qui va payer les courses cette semaine ?Non, chacun se gère un point c’est tout et on a le plaisir d’inviter l’autre au resto, ce ne sera jamais le compte commun qui paie le resto, mais un petit geste cadeau pour le conjoint.
  • C’est cultiver la confiance l’un envers l’autre.

Vivre séparément demande une grande confiance en l’autre. On ne peut pas passer nos soirées à nous demander ce que peut faire l’autre chez lui, est-il ou est-elle vraiment seul(e) ? Ne profite-t-il pas autrement de cette liberté ?

C’est en habitant séparément que j’ai appris à ne plus être jalouse.

  • C’est éviter les râleries à propos de la température dans la chambre, à propos des volets fermés ou non, à propos de la fenêtre ouverte toute la nuit.C’est aussi avoir son lit pour soi toute seule plusieurs nuits par semaine!!! un vrai luxe !!couple02
  • C’est éviter la routine tout simplement.La routine on ne la voit pas s’installer, on s’en aperçoit bien souvent lorsqu’il est trop tard. Vivre séparément c’est faire un pied de nez à cette routine ennemie.
  • C’est voir l’autre juste quand on en a envie, c’est cultiver l’envie de l’autre. L’envie sexuelle bien sûr, mais l’envie tout court. Si un jour, je n’ai pas le moral et que je préfère rester chez moi tranquillou à déprimer dans mon coin, et bien j’en ai le droit, et je le verrai quand vraiment j’aurai envie de le voir. Et c’est aussi pouvoir dire à l’autre : j’ai envie de te voir. C’est si important de le dire et de l’entendre. C’est un truc qui n’existe plus quand on voit l’autre tous les jours.
  • C’est ressentir le manque de l’autre et donc forcément la preuve de cet amour qui nous lie.J’aime ressentir ce sentiment, je ressens alors totalement l’importance de cette homme dans ma vie.

Bien entendu, vivre séparément demande des conditions financières favorables. De plus, nous n’avons pas à gérer la question des enfants puisque mes enfants sont grands et lui n’en a pas.

Oui, souvent, nous parlons du jour où nous déciderons de franchir le pas d’acheter une maison à nous deux. Cela nous permet de parler d’une autre vie, d’une autre façon de nous aimer, plus tard, dans le futur… ce n’est pas encore d’actualité.

couple
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 Commentaires

  1. 10 novembre 2014 / 16 h 19 min

    Vous pratiquez ce que l’on appelle aussi : LAT = Living Apart Together…

  2. 10 novembre 2014 / 9 h 18 min

    Pour moi, sans enfant, c’est tout à fait envisageable… BM a choisi cette solution sauf… que son mec est quasi tout le temps là et qu’elle se tape le ménage, les repas et les lessives chez elle ET chez lui… Je ne sais pas mais j’ai l’impression que sur ce coup-là, elle s’est fait avoir 😉

    • 11 novembre 2014 / 13 h 58 min

      Ah oui !!! c’est clair qu’il ne faut pas se faire avoir là dessus !!
      Justement, l’autre soir, j’arrive chez mon Namoureux, et il me demande de l’aider pour mettre la housse de couette… bon, ok, je le fais, mais je lui fais remarquer que justement , je viens de le faire aussi chez moi , toute seule :).
      Du coup, il a bien entendu la remarque, et il ne me fait plus le coup 🙂

  3. 10 novembre 2014 / 7 h 11 min

    J’adore et tu m’as donnée l’idée de faire un nouvel article !
    A lire … Bientot ! 😉

  4. 10 novembre 2014 / 2 h 52 min

    C’est pas compliqué pour les enfants? Et puis se sentir seule dans une grande chambre froide c’est pas un peu flippant? Déprimant? Frustrant? Ou tous ces trucs qui finissent en “Ant” et qui font gagner de l’argent aux psy et aux pasteurs?

    • 11 novembre 2014 / 13 h 56 min

      Oui, pour les enfants, cela doit etre compliqué. Mes enfants sont grands maintenant. J’ai vécu 25 ans de mariage, et maintenant que j’ai un peu de liberté et les enfants âgés, je peux faire un peu ce que je veux. 🙂
      Et non, quand on a vécu 25 ans tous les jours avec un homme, se sentir seule dans sa chambre, dans son lit , c’est assez jouissif :)… surtout que quand j’ai envie d’etre deux, et bien, c’est facile 🙂
      Merci pour ton passage.

      • 11 novembre 2014 / 16 h 02 min

        Rhaaa, merci à toi, tu me prouves que quinqua ne veut pas forcément dire “Ho Gèrerd cè samidi prépère touè pour lè pèrtie de pétenquè” *Tentative pitoyable d’imiter l’accent marseillais*

        • 11 novembre 2014 / 19 h 18 min

          Euh, mais quel âge as tu pour voir les quinquas de cette façon? 🙂

          • 14 novembre 2014 / 16 h 12 min

            Trop vieux pour me considérer comme un ado, trop jeune *et surtout trop au chômage* pour assumer d’être appelé adulte. J’ai la vingtaine :,(

          • 14 novembre 2014 / 21 h 13 min

            Je comprends mieux pourquoi les quinquas te semblent vieilles 🙂

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :