Patients de Grand Corps Malade

Patients

Votre fils ne marchera plus », voilà ce qu’ils ont dit à mes parents.
Alors j’ai découvert de l’intérieur un monde parallèle,
Un monde où les gens te regardent avec gêne ou avec compassion,
Un monde où être autonome devient un objectif irréel,
Un monde qui existait sans que j’y fasse vraiment attention.
Ce monde-là vit à son propre rythme et n’a pas les mêmes préoccupations,
Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation,
Ce monde-là respire le même air mais pas tout le temps avec la même facilité,
Il porte un nom qui fait peur ou qui dérange : les handicapés.
On met du temps à accepter ce mot, c’est lui qui finit par s’imposer,
La langue française a choisi ce terme, moi j’ai rien d’autre à proposer,
Rappelle-toi juste que c’est pas une insulte, on avance tous sur le même chemin,
Et tout le monde crie bien fort qu’un handicapé est d’abord un être humain.

Grand Corps Malade, je suis déjà admirative de son talent d’écriture , de ses textes forts, fan de sa voix grave et pourtant, le slam, le rap et moi, nous n’étions pas ce que l’on peut appeler d amis.

Si un jour, vous avez la possibilité d’assister à un concert de ce Grand Corps (1m94 quand même), alias Fabien, ne le ratez pas, c’est magique et émouvant.

Et si vous vous demandez « mais pourquoi Grand Corps Malade ? » , là vous comprendrez tout en lisant son livre « Patients ». Sorti en 2012, je n’avais pas encore pris le temps de le lire, c’est chose faite, et je ne le regrette pas.

Ce n’est pas un livre sur son accident, sur sa rééducation, sur ses états d’âme, mais sur ce monde parallèle qu’est le monde des centres de rééducation. En fait, Fabien parle peu de lui, mais il nous parle de ses potes de galère durant son année de rééducation après l’accident, il nous parle des soignants et tout cela avec un certain humour. J’ai beaucoup souri en lisant ce livre, vraiment.

Les portraits de chacun des personnages sont frais, vrais, émouvants. C’est la vie au quotidien dans cet univers qui est un univers assez clos, comme un microcosme où tout se passe aussi bien les joies , les désespoirs, les drames, les déconnades entre copains.

Un livre aussi pour avoir un autre regard sur les personnes handicapées.

Et puis, juste pour le plaisir, je vais me réécouter une des chansons de Grand Corps Malade que je préfère (j’ai eu du mal à choisir, mais celle-ci me fait toujours couler les larmes) :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié par

Je suis une femme de 50 ans et des poussières, passionnée par le net, les voyages, la cuisine, la musique, les sorties. J'aime partager mes passions avec vous à travers mes deux blogs.

3 commentaires sur « Patients de Grand Corps Malade »

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s