Mes humeurs et ma life

Dans ma ville, il y a …

Voilà 26 ans que j’habite cette énorme ville d’île de France, et aujourd’hui, j’ai découvert un coin de ma ville que je n’avais jamais vu auparavant !

C’est fou comme l’on peut cloisonner ses quartiers, sa vie.

Quand les enfants étaient encore petits, j’allais me promener au petit square tout près de chez moi, pratiquement au pied de l’immeuble. J’allais les promener dans leur poussette, leur faire faire leurs premiers pas.

Ensuite, on a commencé à chercher les parcs avec les fameux jeux !! les toboggans, tourniquets et j’en passe ! Là, il fallait un peu s’éloigner du quartier, voire même aller dans les villes environnantes pour trouver le parc le nec plus ultra !

Les années passent, les enfants deviennent pré-ados, et il n’est plus question bien entendu de les emmener dans les jeux dédiés aux moins de 12 ans.

C’est alors l’époque des parcs d’attractions ! Astérix, Disney et toute la bande! On fait des kilomètres et on dépense beaucoup d’argent pour occuper ces chères têtes blondes.

Si on y regarde bien, on abandonne sa ville assez vite pour aller chercher loin, ailleurs.

Et puis, vient le temps, où les enfants sont bien assez grands pour se passer de nous ! On ne joue plus ni les taxis, ni les animateurs. On se retrouve seule.

La vie continue.

Il y a peu de temps, c’était la séparation, la plus grande qui part pour une durée indéterminée faire ses études à l’étranger, le cadet qui reste encore avec maman, mais pour combien de temps… On se retrouve un peu comme des cons tous les deux face à face.

Alors, on prend un chien.

Et la roue tourne.

Le chien, il faut bien aller le promener… non, pas en poussette cette fois 😀 et sans chercher les toboggans et balançoires.

foret05

Non, pas besoin non plus de faire des kilomètres (enfin, si on a la chance, d’avoir des coins de verdure pas très loin). Et c’est justement, ce coin de verdure que j’ai découvert dans ma ville !!! En 26 ans, je n’avais jamais posé le pied sur ce petit bout de forêt en plein milieu de cette banlieue morose.

foret01foretforet02foret03foret04

Oui, dans ma ville, il y a une forêt. Une forêt où l’on peut se promener, une forêt où il fait bon flâner. En marchant, ce poême m’est revenu en mémoire.

Dans notre ville, il y a
Des tours, des maisons par milliers,
Du béton, des blocs, des quartiers,
Et puis mon cœur, mon cœur qui bat
Tout bas.

Dans mon quartier, il y a
Des boulevards, des avenues
Des places, des ronds-points, des rues,
Et puis mon cœur, mon cœur qui bat
Tout bas.

Dans notre rue, il y a
Des autos, des gens qui s’affolent,
Un grand magasin, une école,
Et puis mon cœur, mon cœur qui bat
Tout bas

Dans cette école, il y a
Des oiseaux chantant tout le jour
Dans les marronniers de la cour.
Mon cœur, mon cœur, mon cœur qui bat
Est là.

Jacques Charpentreau

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

6 réflexions au sujet de « Dans ma ville, il y a … »

  1. oui, avec un chien on va dans des endroits improbables. Quand nous allons chez des amis, il faut sortir le chien et mes amis découvrent souvent leur quartier avec moi, en promenant le chien.
    Un chien, c’est un lien social

    J'aime

  2. Belle découverte. Et je dis tant mieux puisque grâce à votre chien, tu as pu aller au delà des endroits où tu t’arrêtais auparavant…
    Des bises.
    Eva.

    J'aime

  3. J’aime ton article et il me parle tellement… bah oui tu sais pourquoi ? je la connais bien moi ta ville 😉
    Mais tu as raison, on ne connait jamais bien sa ville au final… Il y a peu, en rentrant avec Cadette et Fiston, j’ai voulu changer de route et j’ai dit aux monstres « allez on se perd »… au final on a trouvé une autre route pour un trajet régulier et on a découvert plein de petites choses géniales 😉
    Comme quoi, ça a du bon de se perdre 😉
    Bonne journée à toi !!!

    Aimé par 1 personne

  4. J’aime la belle douceur qui se dégage de ce billet. Je suis une fille de la campagne. Vivre sans un coin de verdure est pour moi impensable. Et, parfois, en suivant la truffe d’un chien aventurier, on découvre de très jolis coins. Je vous souhaite à tous les deux plein de belles balades dans ta nouvelle forêt ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. On cherche souvent plus loin ce que nous avons sous le nez ! C’est comme pour les vacances, souvent nous avons envie d’aller découvrir des pays lointains alors que la France regorge de merveilles que nous ne connaissons pas. Ta réflexion sur les enfants qui nous quittent est très vrai , j’ai connu cela à deux reprises, c’est douloureux mais nous les élevons pour qu’ils vivent leur vie ! Et …. j’ai un chien . Très beau billet.

    Aimé par 2 people

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s