famille

Les repas en famille : une tradition qui a disparu chez moi.

Lorsque les enfants étaient petits, le repas en famille était une tradition indétrônable, enfin je pensais qu’elle le serait. 6818430659_118c09a05c_zJ’étais assez à cheval sur ce principe du repas familial , je le considérais (et je le considère encore) comme un espace d’échanges indispensable et une façon d’éviter la malbouffe. J’ai tenu bon, même durant l’adolescence : pas de téléphone ou d’ipad à table, nous profitions de ce moment unique de la journée où nous nous retrouvions ensemble pour échanger nos activités de la journée, faire le tour de ce qui s’était passé à l’école, au lycée puis à la faculté. Depuis, les enfants sont devenus de jeunes adultes et la séparation dans mon couple est arrivée ce qui a complètement chamboulé cette habitude familiale. Depuis, mes enfants considèrent leur chambre comme un mini-studio où ils vivent de façon à part entière. Je prépare pratiquement tous les repas dans la cuisine, je dispose les assiettes prêtes sur le plan de travail et chacun vient chercher sa pitance. 3217140243_c2cbfb571c_zIl n’y a que lorsque je suis absente que chacun se sert dans le réfrigérateur. J’ai tenu bon sur une chose : manger équilibré chaque soir ou presque. Mais, j’ai lâché prise sur le repas en commun. (enfin, de toute façon, ils ne sont pas vraiment là chaque soir) Selon leurs humeurs, le programme TV, les coups de téléphone des copains, les tchats sur le net, un de mes enfants va daigner dîner avec moi (devant la télé…). Sinon, la maison est un peu comme un hôtel, on va, on vient, les copains passent. Parfois, ils sont là, parfois je ne suis pas là. Nous nous retrouvons bien plus dans nos chambres (enfin surtout dans la mienne) qui deviennent nos espaces pour discuter donc, le lien existe, les moments d’échanges existent mais se sont institués différemment. Est-ce un mal ? Est-ce un bien ? Est-ce que je pouvais maintenir cette tradition du repas familial encore longtemps ? Mes enfants sont devenus des adultes, des adultes qui vivent encore à la maison mais qui ont leur vie extérieure, des activités autonomes , un travail parfois. Nos rythmes de vie ne sont plus forcément les mêmes, est ce que je devais leur demander de suivre mes règles de vie ?

20 réflexions au sujet de « Les repas en famille : une tradition qui a disparu chez moi. »

  1. Aucune idée… j’ai vécu jusque 25 ans chez mes parents… j’avais des activités à l’extérieur mais nous soupions ensemble le soir… Alors je ne sais pas… D’un côté, instinctivement, j’aurais eu tendance à dire que si on vit sou le même toit, on se plie aux règles de la maison… Mais tu me réfléchir… Si cela convient à tout le monde et que vous avec des moments de partage qui satisfont à tout le monde alors pourquoi pas… Bref, comme d’habitude, je dirais tant que tout le monde y trouve son compte, c’est bien et ce n’est pas critiquable ! gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’en fait , cela me convient aussi assez bien,car je regarde déjà ce que je veux à la tv ou bien je peux écrire pour mon blog :). Pendant des années, je n’avais pas tellement mon mot à dire pour choisir le programme tv ou bien mes activités du soir, alors maintenant que je suis seule dans le salon j’en profite 🙂

      J'aime

  2. Mon fils de 21 ans vit avec moi et nous prenons nos repas ensemble, parfois devant la télévision,
    mais toujours avec quelque chose de cuisiné. Ma fille de 23 ans rentre seulement le we, nous essayons de trouver un moment pour manger tous les 3 (où plus) ensemble. Les règles sont celles qui conviennent à tout le monde. Beaucoup de copains passent et mangent avec nous. C ‘est en voiture, lorsqu’ils étaient plus jeunes, qu’ils étaient les plus bavards !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah les miens en voiture ne discutaient pas beaucoup, ils bouquinaient ou bien écoutaient leur musique (ou dormaient). 🙂 Par contre, nous les parents nous discutions beaucoup en voiture.
      Une question qui peut paraitre étrange: tu arrives toujours à avoir une conversation avec ton fils quand tu dines seulement avec lui? Moi j’avoue que ça tourne un peu en rond 🙂

      J'aime

  3. Nos enfants ont tous quitté le nid familial et maintenant c’est avec plaisir que nous nous retrouvons tous autour d’une table, parce que ce n’est pas au quotidien.
    Lorsqu’ils étaient ados, nous avons essayé de sauvegarder ce moment, d’abord pour partager un vrai repas, mais en plus pour parler. Parce que c’est souvent le repas qui permet de parler, sans avoir la télé en fond sonore. Après, il est vrai, cela demande pas mal de souplesse pour que cela ne devienne pas une contrainte. Pour vous, peut-être un ou deux « RV » par semaine pour garder la tradition ?

    Aimé par 2 people

  4. A un certain âge , le temps et les études aidant on passe plus de temps pour les études et autre dans sa chambre qu’avec ses parents, mais pouvoir instituer dans la semaine et par exemple le week-end des moments à partager ensemble en famille j’ai trouvé cela important , c’est vrai que nous avions la télé mais c’était plutôt un motif d’échange par rapport à l’actualité et aux informations diffusées à l’époque. Pour avoir vécu un moment aux USA c’est un des points qui m’avait choqué déjà dans les années 90. Personne ne mangeait plus ensemble si ce n’est pour le grand repas du Dimanche, chacun se croise, vient prendre ce dont il a besoin dans le frigo le réchauffe au micro ondes et autres, je n’étais pas habitué à ce mode de vie et ça me choquait, les communications fonctionnaient différemment. Aujourd’hui mon fils est petit et on a pris assez vite l’habitude de manger en même temps que lui à table et pas le faire manger à part car j’aime ce coté convivial à table ou je veux qu’il se sente bien. , mais ce ne sera surement pas aussi simple quand il sera ado, je tiens malgré tout à pouvoir garder ces moments en famille et garder aussi ces moments d’échange. Seul point qui diffère , en début de repas et pour environ 5 minutes chaque soir à tour de rôle au début du repas il a droit à une séance de skype via tablette pour faire coucou à ses grands parents respectifs, mais une fois le coucou fini plus de tablettes. Tout comme toi j’espère garder ce moment , moi j’en ai de tellement bons souvenirs 🙂 mais étant ado je me souviens que par moment je passais en coup de vent à table pour manger vite et retourner dans ma chambre, quand on est rebelle/ado on ne communique peut être pas dans cette phase la autant avec les parents, il faut peut être attendre un moment pour que ça se rétablisse 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis bien d’accord avec toi sur la phase d’ado/rebelle :). Par contre, mes enfants ont passé ce cap puisqu’ils ont plus de 20 ans tous les deux. 🙂
      Par contre, à leur âge, ce qui joue beaucoup ce sont les horaires de travail qui sont différents pour chacun.

      J'aime

  5. chez mes parents, nous n’avions pas le choix. le repas… LES repas, se faisaient tous en famille. Dans une ambiance pourrie… et avec mon père qui regardait le journal. Alors bon… moi… je sais pas. Les enfants sont encore petits… donc les repas se font en famille, naturellement… j’imagine que c’est normal quand ils deviennent adultes que les choses évoluent… je n’y pense pas… je ne sais pas si ça me manquera…

    Aimé par 1 personne

  6. Nous nous retrouvons tous les jours tous les 6 à midi ( celui qui ne peut pas m’envoie un texto pour me prévenir ) et le week end, c’est vers 13h30 pour qu’ils fassent la grasse matinée et qu’avec mon homme, on est notre virée en amoureux ! C’est une habitude, les grands aiment rentrer pour parler bouleau avec leur pere, et les petits posent des questions sur l’actualité ! Des fois, cela explose mais on est ensemble ! C’est du bouleau mais en même temps, quand il y en a un ou 2 qui sont absents quelques jours, ils me manquent !
    Par contre, le soir c’est « open frigo » ! Je dîne avec mon homme, ceux qui ont faim, se joignent à nous, ou grignotent devant la TV ! Le plus important est de trouver un rythme qui convienne ã tout le monde afin de garder le contact, mais aussi de l’aide ! 😉

    Aimé par 1 personne

  7. Bon moi j’ai des enfants du même âge que les tiens, l’une vit au sud de Paris et rentre se faire chouchouter une fois par mois le week-end, du coup elle ne comprendrait pas ne pas dîner avec nous quand elle revient, l’autre est étudiante dans le nooooooord, et rentre encore moins souvent, alors quand elle rentre, à table en famille, la grande synchronise souvent ses arrivées avec celles de sa sœur, et on discute de tout, enfin de quasiment tout, le repas par contre peut ne pas être très sophistiqué, pizza salade parfois, mais en famille, et l’on parle des moments importants et du futur, voilà pour mon vécu à moi.
    Bisous jolie blonde.

    Aimé par 1 personne

  8. il y a eu aussi chez moi une période difficile la séparation d’avec leur père la période post ado… les repas on continuait a les prendre ensemble vite fait je voulais maintenir ce rite… et puis désormais qu’ils ne vivent plus avec moi et mon mari sans être totalement independants nous nous voyons en fonction de nos envies pour des repas improvisés mais plus systématiquement pour des fête familiales qui tournaient au pugilat, alors plus de repas de fêtes des mères imposé, de repas d’anniversaire non voulus le seul que je maintiens est le repas de noël, un jour viendra ou tout le petit monde aura grandi et de nouveau envie ou plaisir à se retrouver avec nous, avec l’age je suis devenue plus égoïste aussi et je pense à moi sans rien attendre de mes enfants (22,24 et 30) bonne soirée à toi, bises

    Aimé par 1 personne

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s