Coups de gueule

SOS Sargasses aux Antilles

Vous le savez, je viens de passer un séjour idyllique en Guadeloupe, cette île de beauté à 6500 km de la Métropole.

Cependant, depuis 2011, ce que l’on peut appeler une catastrophe naturelle (même si le gouvernement français ne veut pas la nommer ainsi) menace l’économie, la beauté de cette île et même la santé de ses habitants.

L’invasion des algues Sargasses.

source : Franceantilles

Ces algues ont toujours existé, mais jamais en aussi grandes quantités. Les sargasses prennent leur nom de la mer des Sargasses située au large de la Floride et depuis 2011 nous observons une véritable prolifération de ces algues, cela devient de plus en plus visible et  nuisible.

Pourquoi cette prolifération ?

L’hypothèse la plus répandue serait que cette prolifération aurait pour origine le Brésil. Depuis 5 ans, le Brésil produit énormément de viandes bovines et de volailles, favorisant la pollution de l’eau, où l’on retrouve en excès des pesticides, des eaux usées, des phosphates….  Cet élevage à outrance a aussi pour conséquence une déforestation de l’Amazonie.

A cause du réchauffement climatique et à cause de cette pollution des mers, les Sargasses ont trouvé un terrain idéal pour proliférer. Les phosphates et nitrates déversés en mer par l’agriculture leur servent de nourriture et les boostent dans leur développement

Ce sont des algues pélagiques, c’est à dire des algues qui vivent et se reproduisent en mer et n’ont besoin d’aucun support pour se fixer. Ce qui a pour conséquence la formation d’immenses radeaux d’algues (qui peuvent atteindre 500 km de longueur!) dérivant dans les océans.

De nombreux pays des Caraïbes sont touchés : les Antilles françaises, mais aussi la Barbade, Trinidad, le Mexique…

Les conséquences ?

  • Des plages défigurées, abîmées.
  • Une odeur d’œuf pourri ( les Sargasses dégagent cette odeur en pourrissant).
  • Une menace pour l’économie et le tourisme. Certains restaurants ferment lorsque ces algues envahissent plusieurs jours une plage, l’odeur étant trop forte à supporter.
  • Une menace pour la santé ?? Une fois sur les plages, les algues se décomposent et dégagent du H2S, un gaz qui, à forte dose, peut provoquer des maux de tête, des vomissements et des difficultés respiratoires.
  • Des conséquences sur la faune et la flore : l’épaisseur de ces radeaux d’algues fait que la lumière ne passe plus ce qui est un danger pour la vie des coraux , la qualité de l’eau est aussi impactée d’où un danger pour les poissons. L’accumulation des algues sur les plages pourrait aussi gêner la ponte des tortues de mer.

On sait maintenant que malheureusement ce phénomène risque de devenir récurrent sur ces territoires.

Que faire ?

Selon le gouvernement français, la pollution aux Sargasses ne remplit pas les critères de catastrophe naturelle. Les élus ont considéré que la pollution aux sargasses relevait d’une problématique internationale qui ne pouvait être traitée qu’entre États. C’est en effet, selon moi, un problème écologique mondial.

Pour le moment, des financements ont été débloqués(mais pas suffisants vraisemblablement) pour nettoyer les plages. Mais, c’est un travail sans fin puisque les Sargasses vont et viennent au gré des courants et des vents. Certains pays pensent utiliser ces algues pour produire des engrais, des gaz ou autres…

Anse à l'eau https://www.facebook.com/halte.au.algue?_rdr=p
Anse à l’eau

A noter, beaucoup d’initiatives citoyennes voient le jour, comme pour cette plage de l’Anse à l’eau, voir sur cette page FB : Algue l’Anse à l’eau

En revenant de Guadeloupe, j’ai hésité avant d’écrire cet article : En parler ou non ?

Cette île est si belle, ses plages si paradisiaques et ses habitants si sympathiques ! Je me demandais si parler de cette pollution pouvait être bénéfique ou au contraire négatif pour les Antilles. Est-ce que en parler ne ferait pas fuir les touristes et du coup, porter un mauvais coup encore à ces départements d’Outre-mer.

J’ai décidé d’en parler pour plusieurs raisons :

  • Plusieurs médias commencent à en parler (et je dirais enfin!). Et la solution est en fait peut-être là : en parler encore et encore.
  • Je peux témoigner que pour rien au monde l’invasion de ces algues Sargasses ne m’éloignerait de cette destination, la preuve je pense très certainement y retourner l’an prochain. Les Sargasses n’envahissent pas toutes les plages bien heureusement ! Les Sargasse voyagent et peuvent s’installer dans une anse puis ensuite autre part. Je peux et pourrai témoigner par de multiples photos que la Guadeloupe est toujours belle.

guadeloupeboisjolan

  • Des travaux de nettoyage ont lieu sur les plages quand cela est possible.
  • Cette invasion n’est malheureusement que le résultat visible de notre effet sur la planète. Nous consommons de plus en plus, sans nous préoccuper des effets sur notre planète qui se réchauffe.

Pour terminer, j’aimerais d’abord partager avec vous le témoignage de ce petit garçon revenu de Guadeloupe en juillet. Lui aussi a voulu témoigner. J’ai ressenti la même révolte, le même malaise devant l’étendue des dégâts en Guadeloupe.

Et voici les dernières nouvelles officielles à propos des aides nationale et du dispositif mis en place pour lutter contre ce phénomène des Sargasses: Solidarité nationale face au phénomène de l’échouage massif de sargasses.

Et vous, en aviez-vous entendu parler? Est-ce que cela vous touche ou bien cela vous semble trop loin de nous?

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 réflexions au sujet de « SOS Sargasses aux Antilles »

  1. Passionnant et très instructif ! J’allais mettre mon téléphone en mode avion lorsque ton article m’a interpellée… Je suis bien évidemment au fait de ce problème étant originaire de la Martinique où les sargasses perturbent aussi l’écosystème (et l’économie touristique et la vie des habitants et tout le reste…)
    Grave problème qui à mon sens devrait être pris au sérieux à l’échelle de toute la Caraïbe et par des scientifiques ( nettoyer les plages c’est bien mais ce n’est que partie remise…)
    En tous cas c’est super que tu attires l’attention sur ce point ! Bonne nuit ! (Tu penses à me dire jusqu’à quand tu es à Paris et quand tu seras dispo pour un thé…) bisous

    Aimé par 1 personne

  2. Hello! Merci à toi pour cet article très instructif!
    J’en avais entendu parler mais sans plus, là tu ne montres vraiment l’impact de ces algues sur la faune et la flore, leur prolifération et les dommages causés et cela me touche énormément! J’habite à la Réunion, les plages y sont belles, aussi, et j’imagine ce que nous aurions à vivre si un tél phénomène touchait nos côtes et pas que pour cela, tout ce qui détériore la nature a un impact sur nous, forcément et j’espère vraiment que tout le monde s’unira pour prendre au sérieux ce problème et trouver des solutions pour de vrai!
    Bises à toi!

    Aimé par 1 personne

  3. je n’avais pas entendu parler de cette invasion d’algues en Guadeloupe, c’est bien d’en parler et ton article est très intéressant. Le problème est cette pollution industrielle non maîtrisée, heureusement de plus en plus les industriels et aussi les agriculteurs sont soumis à des règles , mais le sujet est mondial et si tous les pays ne prennent pas les mêmes mesures il y aura toujours ce genre de pollution, on aura beau nettoyer plages, rivières,mers, rien ne changera!!
    bonne journée
    bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis bien d’accord avec toi Daniele, mais dès que l’on parle action au rang mondial, je trouve que l’on se sent si petit et si incapable !! J’ai l’impression que beaucoup de choses nous dépasse maintenant que l’on a abîmé notre belle planète.
      Merci pour ton avis.

      J'aime

  4. J’avais entendu parler de ce phénomène mais je ne pensais pas que se soit sérieux à ce point ! j’espère que des solutions seront trouvées pour éviter tout cela ! bonne journée.

    Aimé par 1 personne

    1. Avant d’aller au mois de juillet en Guadeloupe, j’en avais entendu parler aussi, mais je n’avais pas vu!!!
      Bien entendu, toutes les plages ne sont pas touchées, spécialement les plages côté mer des Caraibes qui pour le moment sont épargnées, mais quand j’ai pu voir certaines plages (que je connaissais il y a plusieurs années de cela), je me suis dit : non , ce n’est pas cela la Guadeloupe!! il faut réagir. Mais, est ce qu’au niveau mondial ils vont faire vraiment quelque chose…

      J'aime

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s