Se sentir bien

A l’aube du mois de mon anniversaire, en ce début d’automne, saison que l’on dit déprimante et bien, moi, je me sens bien.

Je collectionne les petits bonheurs, ces moments précieux qui mis les uns à côté des autres permettent de voir la vie en couleurs.

Je me sens bien avec mes enfants, qui ne sont plus des enfants . La séparation des parents même quand les enfants sont grands est un cataclysme dans la vie familiale. J’ai l’impression que les choses se sont posées, j’ai retrouvé de bonnes relations avec eux, je les sens apaisés et cela me rend heureuse.

Je me sens bien avec Namoureux, nous avons mille projets à plus ou moins long terme et nous regardons ensemble dans la même direction, voilà un fait apaisant également.

Je me sens bien dans mon travail. J’ai la chance de travailler avec une équipe de collègues qui sont pour la plupart des amis très proches mais aussi qui sont de vrais bosseurs. Ils sont passionnés par leur boulot et nous travaillons ensemble pour la réussite des projets en cours. C’est une véritable chance d’aller travailler avec envie.

Et puis, autour de ces bases solides il y a tous ces petits bonheurs éparpillés comme des étincelles qui se reflètent dans mon humeur :

Le bonheur de prendre du temps pour moi , avoir repris le sport, me conserver des moments pour profiter des copines.

Profiter de cet été indien en région parisienne pour me promener, prendre le temps de faire de longues balades en forêt avec mon amour de Jack.

Me sentir aussi dans mon activité de blogueuse, l’inspiration est revenue (est-ce qu’elle m’avait abandonnée?), je lis vos commentaires avec toujours autant de plaisir, plusieurs partenariats se mettent en place tout doucement, je parviens à faire vivre mes deux blogs avec toujours autant de passion, je cours encore après le temps pour pouvoir suivre correctement les blogs des copines mais bon, j’y travaille, j’y travaille.

Me regarder dans le miroir et me dire que ça va, je me supporte encore.

Me sentir plus dynamique, avoir la pêche le matin au réveil.

Arriver à régler un monceau de paperasses que j’avais laissé de côté (procrastination quand tu nous tiens.. ) et me sentir toute fière d’avoir rattraper le retard.

Je me suis décidée de suivre Octobre rose, mon rendez-vous mammographie est pris.

Bon, allez, si ça se trouve, dans quelques jours je vous parlerai de mon blues des 52 ans !! 😀

Mais, pour l’instant, je vais bien, tout va bien et je profite !!!

sesentirbien

Et j’espère par ce petit billet optimiste vous envoyer quelques étincelles de mon bien-être.

Mais, comme disait Jules Renard : « L’homme heureux et optimiste est un imbécile. »

Euh, et la femme? 🙂
Rendez-vous sur Hellocoton !