Etre assesseur dans un bureau de vote

Comme si je n’étais pas assez surchargée entre mon travail (période difficile en ce moment) et l’arrivée des fêtes de fin d’année, je me suis donnée une nouvelle mission : être assesseur dans un bureau de vote de ma ville.

Au cas où vous ne le sauriez pas, être assesseur est un travail bénévole. Je dis cela car j’ai entendu pas mal de choses fausses sur cette mission.

Qu’est-ce qu’un assesseur?

Les bureaux de vote sont institués par arrêté préfectoral et sont composés de différents intervenants : le président du bureau de vote, 2 assesseurs, un secrétaire. Chaque candidat ou chaque liste en présence a le droit de désigner un assesseur et un seul, pris parmi les électeurs.

Comment devient-on assesseur?

Vous pouvez vous porter volontaire auprès des partis en jeu lors de ce vote, ou bien encore, vous porter volontaire auprès du service des élections de votre ville.

Quel est le rôle de l’assesseur ?

Les assesseurs sont, avec  le président et  le secrétaire, membres du bureau de vote et, comme tels, participent à la direction et au contrôle des opérations électorales.
Les assesseurs vérifient l’identité des électeurs inscrits sur la liste électorale. Ils font signer la liste d’émargement aux électeurs. Ils tamponnent la carte d’électeur de chaque votant.
bulletin_vote
Le travail n’est pas sorcier, peu de tâches à effectuer mais par contre une présence quasi permanente (sauf si vous pouvez vous arranger avec l’autre assesseur ou le président pour faire un roulement).
La journée commence tôt et finit tard puisque les assesseurs sont tenus d’être présents avant l’ouverture du bureau de vote à 8h. C’est donc vers 7h30 (un dimanche je le rappelle) que je me suis présentée au bureau de vote qui m’était désigné avec ma carte d’identité et l’attestation en bonne et due forme me désignant comme assesseur dans ce bureau. Après avoir pris un petit café, nous mettons en place le bureau. Les consignes venant de la préfecture sont très strictes sur la mise en place des bulletins de vote sur les tables. Il faut vérifier la fermeture de l’urne avec deux clés, et l’une des deux clés est d’ailleurs confiée à un des assesseurs.
Lorsque tout est en place, à 8h le président déclare le bureau de vote ouvert.
Le bureau de vote est composé de deux équipes, l’une qui donne les enveloppes et contrôle les bulletins et l’autre qui gère le registre des électeurs, je l’ai fait émargé, ou bien j’ai tamponné les cartes d’électeurs.
Dès le matin, nous devons recruter des scrutateurs. Comme il faut 4 scrutateurs par table et autant de tables que d’isoloirs, il est important toute la journée de chercher des volontaires pour le dépouillement. Combien d’entre vous avez répondu positivement à cette proposition de dépouillement?
ELECTIONS MUNICIPALES - PREMIER TOUR
crédit photo : francebleu.fr

Durant la journée, vous avez le droit de vous sustenter. Selon les communes, vous avez le droit à un plateau repas ou aux sandwiches. Chez moi, ce fut des sandwiches et des fruits. Ah mais nous avons eu le droit aux croissants pour le petit dej !!!
Les assesseurs doivent être présents lors de la clôture du bureau de vote et bien entendu également lors du dépouillement.
L’assesseur n’a pas le droit de participer en tant que scrutateur, mais il contrôle les opérations de dépouillements et appose sa signature sur les bulletins blancs ou nuls.
A la fin de la journée (qui peut être très longue), il signe le procès verbal du vote.
Le plus difficile dans la journée? Ne pas parler politique !! Aucun commentaire, aucune remarque d’ordre politique ne doit filtrer dans le bureau de vote. Il faut aussi savoir s’entendre entre assesseurs représentants différents partis. Pour mon bureau de vote, j’ai eu la chance de travailler avec des personnes de bonne intelligence et il n’y a eu et il n’y aura je l’espère aucune tension.

Pourquoi j’ai choisi d’être assesseur?

J’ai choisi d’être assesseur pour la première fois par volonté de participer à la vie citoyenne de mon pays autrement qu’en votant tout simplement. J’avais envie de donner du temps à cette belle démocratie que nous avons la chance d’avoir. J’avais aussi envie de soutenir d’une autre façon le parti pour lequel je vote, en participant aux opérations électorales.

J’ai choisi d’être assesseur aussi pour voir les opérations de vote de l’autre côté du bureau, autrement qu’en étant simple votant.

La journée du premier tour de ces élections a été très riche pour moi , j’ai découvert des lois, des règles que je ne connaissais pas. J’ai découvert l’envers du décor. J’ai pu discuter de façon très conviviale avec les personnes de mon quartier qui venaient voter.

Quand vous irez voter dimanche, pensez bien que les personnes qui sont là pour vous permettre de voter sont des personnes bénévoles qui donnent tout simplement du temps à cette belle mécanique électorale que nous avons la chance de posséder dans notre pays. N’hésitez pas à leur dire un petit mot sympa en passant devant le bureau.

A dimanche peut-être !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !