Etre blogueuse, c’est aussi être comme un poisson rouge dans son bocal non?

Oui, un titre un peu à rallonge aujourd’hui.

Oui, un titre un peu provocateur aussi.

Enfin, un titre qui reflète mes pensées depuis quelques mois.

Ma question principale : mais pour qui j’écris?

Mon inquiétude : est-ce que nous ne sommes pas enfermées dans notre monde de blogueuses?

Attention, je préfère le déclarer tout de suite : non, ce n’est pas un article pour cracher dans la soupe. J’aime ce que je fais, j’aime mon activité de blogueuse (qui n’est pour moi qu’une loisir, j’insiste, même si c’est un loisir qui prend une bonne partie de mon temps libre), j’aime écrire, j’aime vous lire, j’aime prendre des photos pour illustrer mon blog, j’aime rechercher d’autres jolies illustrations sur des sites dédiés, j’aime lire et visiter les blogs que j’apprécie.

Tout cela, oui j’adore, et je ne peux m’en passer.

Mais, je crains de plus en plus d’écrire et de m’exprimer en vase clos.

Qui laisse des commentaires sur mes blogs?

  • En grande majorité d’autres blogueurs ou blogueuses qui soit sont vraiment intéressés par le sujet du billet et ont envie d’intervenir, soit ont envie d’écrire un petit mot pour le fun, l’attachement au blog, l’amitié avec la blogueuse, ou bien encore qui laissent un commentaire pour laisser une trace et en prime le lien vers leur blog (attention, je ne dis pas que c’est mal, je le fais, nous le faisons un peu toutes et tous non? )
  • Quelques connaissances personnelles du net ou d’ailleurs.

Mais, en fait, peu de personnes qui seraient tombées comme cela sur mon blog au hasard d’une recherche Google. Pourtant, ça doit bien exister si j’observe mes statistiques. Mais pourtant, les personnes qui arrivent sur le blog après une recherche ne laissent pas de petit commentaire.

On partage nos articles via des groupes facebook ou des plateformes du type Hellocoton. Bien entendu, ces groupes, ces plateformes ne sont pas dédiés uniquement aux blogueuses mais bon, un peu beaucoup tout de même !! 🙂 Nous participons à des défis, des tags, des projets interblogueurs.

Donc, si je résume bien : j’écris, je partage, mais je partage surtout avec d’autres blogueurs ou blogueuses.

Je vous le dis : nous sommes comme des poissons rouges dans leur bocal. Nous tournons en rond entre nous.

poissons-rouges-bocal-le-jardin-des-animaux

Alors, comment toucher et surtout intéresser les non-blogueurs au point de leur donner envie de laisser un petit mot lors de leur passage?

Avez-vous aussi cette impression parfois amis blogueurs et blogueuses?

Crédits photos : Marc Alyn (Arbrealettres), le jardin des animaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !