Bons plans

Menu Next Door, vous connaissez?

Menu Next Door est un nouveau concept du type Uber et Airbnb mais dans le domaine de la restauration.

Le principe : commander un plat cuisiné par un voisin et aller le chercher chez ce voisin.

Les avantages de ce système : manger des plats faits maison et de qualité, le prix bien entendu (30 à 50% moins cher que dans la restauration) et la convivialité. Lorsque vous allez chercher votre plat, vous discutez avec le cuisinier ou la cuisinière qui vous a confectionné votre commande.

C’est par l’intermédiaire d’une de mes amies (Eliane) que j’ai connu cette nouvelle start-up car elle fait partie des premières chefs du site !! En effet, la semaine dernière, Eliane se lançait dans l’aventure en préparant un menu

« Réunion de chaleur et douceur »  :

✯ Plat : Rougail de saucisses aux saveurs épicées, adouci par des patates si douces
✯ Dessert : Blanc manger coco, coulis de mangues et pointe de menthe.

menunextdooreliane04

Très intéressée par ce concept, et curieuse de cette nouvelle aventure dans laquelle elle se lance, je lui ai posé quelques questions pour vous faire découvrir ce concept à vous aussi et gentiment , Eliane a pris du temps pour me répondre de façon très précise.

  • 1/ Comment as-tu connu Menu Next Door et quelles ont été tes raisons de te lancer dans l’aventure?
    A force d’explorer Facebook, je suis tombée sur une sorte d’appel à devenir chef. Encore un truc publicitaire ? Une offre de ventes déguisée ou un concours pour gagner une hypothétique voyage ou mieux une casserole. Dans le désœuvrement dans lequel m’a laissée la fin de ma société, j’ai fait une brève auto évaluation de compétence. Après tout, à part lire, vaguement écrire et faire la cuisine, je ne sais pas faire grand chose. Mon âge avancé ne me permet pas d’envisager de me lancer dans un projet de restauration, j’en ai pourtant exploré toutes les formes. J’hésite, je clique et je réponds mollement au questionnaire. Sans doute, répondais-je aux critères puisqu’une voix juvénile m’a contactée pour me pousser à tenter l’expérience. J’ai hésité encore parce que, honnêtement, il ne me serait jamais venu à l’esprit d’aller acheter mon repas chez des inconnus. J’en ai parlé autour de moi et surtout discuté avec mon fils qui m’a démontré que je me trompais, que beaucoup de personnes pouvaient avoir envie de cette démarche. Après tout, je suis bonne cuisinière et je ne risque rien. J’ai donc accepté que quelqu’un de Menu Next Door vienne goûter le repas que je pourrais proposer. J’avoue que je l’ai testé, d’abord sur mon compagnon et même le jeune homme qui faisait des travaux chez moi.
  • 2/Comment as-tu choisi ton menu? et raconte nous un peu la phase de préparation (courses, cuisine, communications sur internet).
    C’est la première question parce que si il m’est facile de me lancer des défis culinaires pour me distraire ou pour explorer un type de cuisine, proposer un échange commercial implique des notions nouvelles.
    Premièrement, plaire au plus grand nombre, ce qui m’a fait écarter le pot au feu dont je suis la reine internationalement reconnue. Il faut penser à surprendre tout en n’effrayant pas, j’ai donc abandonné également mon poulet yassa. Il faut également évaluer le coût des ingrédients car même si il est illusoire de penser gagner le pactole dès le premier essai, on doit éviter que ce petit jeu revienne au prix du resto qu’on aurait pu s’offrir au lieu de se prendre pour un candidat Top Chef.
    C’est ainsi que j’ai opté pour un rougail de saucisses en misant sur la saveur de la sauce que j’ai particulièrement soignée. N’étant pas grande pâtissière, j’ai fait suivre par un flan au coco et coulis de mangues parsemé de feuilles de menthe pour atténuer le feu des épices. Les courses sont un challenge parce qu’elles sont déterminées par le nombre de commandes. Pas d’autre choix que de se lancer en espérant que le congélo pourra contenir les excédents. La recherche des produits nécessite un peu de temps également : comparaison de la qualité et des coûts. Et c’est à ce moment qu’on prend conscience que ce qui pourrait être une sorte de jeu est un vrai métier. Le site indique des adresses où se fournir en contenants et là apparaît un autre obstacle : la présentation. Bien sûr, sur l’assiette on a fait joli pour la photo mais quand on enfourne tout en barquettes à emporter… Mais c’est intéressant aussi à explorer.
    J’ai eu un petit stress le jour de mon « grand lancement », et si personne n’en voulait de ma mixture ? Préparer pour un grand nombre demande une organisation au cordeau. Il est clair, par ailleurs que sans communiquer tout cela serait vain, cela représente au moins la moitié du défi : alerter les potes, la famille, les voisins, faire participer à la préparation. Et s’amuser un peu aussi.
    menunextdooreliane02

menunextdooreliane03

  • 3/ Et alors, quel est ton ressenti à la suite de ta première soirée de chef cuisinière ?
    Exténuée après le départ des derniers « clients », je ne suis finalement pas mécontente de moi, plutôt fière, même. Après avoir surmonté les flux d’adrénaline, j’ai trouvé chaleureux la rencontre avec ceux à qui j’ai donné envie de partager mon repas. J’ai vite pensé : la prochaine fois, je ferais mieux. Me surprenant à déjà chercher le futur menu idéal.
  • 4/ Je crois donc que tu vas réitérer l’expérience, quel sera ton prochain menu?
    J’envisage un voyage vers les Indes avec brochettes d’agneau et de citrons confits tandoori avec frites d’aubergines et dal (préparation à base de lentilles corail) et duo de riz au lait chocolat et fleur d’oranger.
  • 5/ En une ou deux phrases, peux-tu nous inventer un slogan qui donnera envie de te suivre dans ce concept?
    Qui m’aime me suive dans ma cuisine !
  • 6/ Des choses à ajouter?
    Cette expérience m’a rassurée sur mes capacités à relever une sorte de défi qui tient d’une part à réussir un repas mais aussi à oser ouvrir la porte de sa cuisine à des inconnus. En ces temps difficiles et mortifiés, nous avons besoin de convivialité, en voici un joli exemple.  

Si vous aussi, vous désirez vous lancer dans l’expérience soit en étant chef cuisinier d’un soir ou bien au contraire pour commander un menu à emporter préparé par votre voisin, vous pouvez rejoindre la communauté Menu Next Door :

Le site : Menu Next Door (pour le moment le site concerne surtout la Belgique)

Le groupe Facebook  pour les parisiens : Groupe public FB Menu Next Door

Bien entendu, je vous conseille de tester les plats d’Eliane si vous habitez autour du 3ème arrondissement de Paris.

menunextdooreliane01

J’espère que le concept va s’étendre à la banlieue parisienne et à la Province.
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 réflexions au sujet de « Menu Next Door, vous connaissez? »

  1. J en ai entendu parler à la télé. .bon ici ce n’est pas prêt d arriver. ..
    c est une bonne idée. .mais je sens que les restaurants vont finir comme les taxis par se mettre en colère. .entre ça et le principe du resto à domicile. ..
    bisous et à bientôt

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Joelle, ce n’est pas faux mais je ne suis pas certaine que cela prenne autant d’ampleur que cela puisse gêner les restaurateurs. Par exemple, si cela existait par chez moi, j’aimerais bien le faire une fois dans la semaine mais toujours me garder l’occasion de sortir à l’extérieur, car ce n’est pas du tout la même chose.
      Bises

      J'aime

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s