Une grossesse à 50 ans ?

Les grossesses tardives connaissent un boom de nos jours.

Qu’appelle-t-on grossesse tardive? C’est devenir mère après 40 ans et on parle de grossesse ultra-tardive après 45 ans.

Cette infographie très claire vous renseignera sur l’augmentation des accouchements à plus de 45 ans en France et sur les risques encourus.

5570457_grossesse-infog
Crédit : le Parisien

Cet article n’est pas là pour juger ces mères qui toutes doivent avoir des raisons bien réelles et essentielles de se lancer dans cette aventure qui peut être risquée pour elle et pour leur enfant.

En fait, je me suis demandée : Et moi? En serais-je capable?

Ma réponse est apparue rapidement et sans hésitation : Non, certainement pas.

Pourquoi?

  • J’ai déjà la chance d’avoir deux beaux enfants que j’adore et donc j’ai eu la chance de connaître ce sentiment unique d’être mère, de porter son enfant et de l’éduquer ensuite.
  • J’ai eu des grossesses problématiques donc j’imagine bien que passés les 50 ans, cela ne pourrait être que dangereux aussi bien pour moi que pour l’enfant.
  • Je ne suis pas prête à entamer un parcours du combattant (FIV ou AMP assistance médicale à la procréation).
  • Je ne me vois plus du tout me lever toutes les nuits pour donner le biberon. C’est fini tout cela, je suis trop vieille. Déjà, pour se remettre d’une soirée très tardive entre copains, ce n’est plus comme à 30 ans !!
  • Mes enfants sont en âge d’avoir des enfants, je ne m’imagine pas jouer le rôle de mère et de grand-mère en même temps. Le schéma générationnel en serait bien chamboulé.
  • Avoir un enfant à 50 ans passés, c’est lui offrir une mère de 70 ans pour ses 20 ans. C’est, si tout va pour le mieux, commencer à devenir moins autonome alors que mon enfant est en pleine jeunesse, c’est le risque pour lui de devoir s’occuper de sa mère alors qu’il aura bien d’autres choses à faire et à penser (études, entrée dans la vie active, vie sentimentale….). J’ai connu ce passage de témoin dans la famille où les enfants deviennent les « tuteurs » de leurs parents. Je n’aurais pas envie d’être à la charge de mon enfant de 20/25 ans.
  • Un enfant demande beaucoup d’énergie et de disponibilité, je ne suis pas certaine d’avoir assez d’énergie et j’ai envie de retrouver un vrai statut de femme libre profitant de sa vie pleinement. Je ne dis pas du tout que s’occuper d’un enfant ce n’est pas être heureuse et être femme, bien au contraire, mais je reste persuadée qu’il y a un temps pour tout, et maintenant, j’ai du temps pour moi.
  • Je n’ai pas envie d’affronter le regard des autres enfants ou des mamans devant l’école se demandant si je suis la grand-mère ou la mère du petit garçon qui vient me rejoindre à la sortie. Ce regard, mon enfant serait forcé de le supporter aussi et vous savez comme les enfants peuvent être cruels entre eux.

Les deux seules choses qui m’auraient fait hésiter cela aurait été un désir d’enfant non assouvi durant des années, ou bien, le désir d’avoir un enfant avec mon nouvel homme après mon divorce. Le désir était là, mais la situation ne nous permettait pas d’y penser donc le choix a été rapide ou plutôt il n’y avait pas de possibilité de choix.

Je le répète, cette analyse est tout à fait personnelle. Je ne jette pas la pierre sur les femmes qui font le choix inverse, on ne peut jamais savoir ce qui se passe dans la vie personnelle et intime de chacun et chacune, un jugement quelconque est souvent trop hâtif.

Après, je pense cependant qu’il faut réfléchir aux limites… Jusqu’où peut-on repousser l’âge de procréer? On pourra le reporter de plus en plus avec les progrès de la médecine, mais au niveau éthique, quelle limite donner?

Et vous? Avez-vous réfléchi à ce sujet?

Auriez-vous envie de devenir mère après 50 ans?

Allez, un petit Goldman pour faciliter le débat? 🙂


Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié par

Je suis une femme de 50 ans et des poussières, passionnée par le net, les voyages, la cuisine, la musique, les sorties. J'aime partager mes passions avec vous à travers mes deux blogs.

35 commentaires sur « Une grossesse à 50 ans ? »

  1. Moi aussi j’y ai pensé et je suis arrivée aux mêmes conclusions que toi ,
    Et tu n’évoques même pas le coût des études qui est de plus en plus exorbitant (et pour peu qu’il se lance dans un truc du genre Ecole de commerce ou de journalisme te voilà obligée de bosser jusqu’à 75 ans à moins d’avoir choisi un conjoint millionnaire 😉)
    Et pourtant mon gros regret est de n’avoir eu « que » deux enfants … Raison pour laquelle j’exhorte mes filles à s’y mettre tôt 😊…
    Bisous Sophie je file bosser !

    Aimé par 1 personne

  2. Ou, j’y ai déjà réfléchi… perso, je ne trouve pas ça top ni pour la mère (une grossesse n’est pas une maladie mais le corps encaisse… De plus quand la machine « ne fonctionne plus » je pense qu’il faut l’écouter et ne pas vouloir à tout prix défer la nature) ni pour l’enfant (à 70 ans, j’espère être grand mère de petits loulous et pas leur maman… sans compter qu’à 20 ans, un gamin à autre chose à pensé qu’aller voir maman au home…) Je sais que j’ai un avis très tranché qui pourrait en choquer certain(e)s mais tant pis : si les femmes ne peuvent plus procréer à un certain âge, je pense qu’il y a une raison ! On joue aux apprentis sorciers et ce n’est pas un très bonne chose… Bisous Sophie ❤

    Aimé par 1 personne

  3. C’est drôle. …on a récemment abordé le sujet avec mon compagnon et mon grand fils.mon fils en bon nouveau musulman pense quil faut laisser le choix a Alah …. et si j’avais un enfant maintenant lui ai je dit.il ma dit ça serait bien. Il a 25 ans et pas d’enfant. Il esten pplein divorce. C’était donc pas le bon interlocuteur. ….
    moi . Je pense aussi que si le corps dit stop il y a bonne raison. Je ne pourrais pas m’occuper d’un bébé à longueur de temps .prendre mes petits enfants quand j’en aurais ça sera un bonheur mais ce n’est que mon avis chacun est responsable de sa vie.
    Bisous ma Sophie

    Aimé par 1 personne

  4. J’ai 3 enfants .
    Déjà quand j’ai eu ma dernière fille j’avais 35 ans et je m’étais donné cette limite d’âge pour l’avoir.
    Je ne suis pas pour ces grossesses tardives pour toutes les raisons que tu as donné.
    Il y a des cas exceptionnels où une femme qui se pensait stérile, tombe enceinte après 40 ans et là je comprends qu’elle le garde.
    Après 50 ans je trouve que c’est de l’inconscience.
    Et puis je crois qu’il y a un temps pour tout et que l’on a autre chose à faire.
    Bonne journée !
    Bises

    Aimé par 1 personne

  5. je comprends le désir d’enfant chez une femme de 50 ans qui n’a jamais eu d’enfants, mais personnellement je n’aurais jamais entamé une grossesse à cet âge là! tes arguments sont plus que justes , ils sont lucides
    bonne journée, bises
    danièle

    Aimé par 1 personne

  6. Je suis tout à fait d’accord avec toi, j’ai eu mes 2 enfants à 22 et 25 ans et maintenant j’ai 50 ans et vraiment je m’imagine même pas avec une nouvelle grossesse à l’age où je pourrais être grand-mère et où mon corps commence à fatiguer. Bonne journée, bisous.

    J'aime

  7. Ayant eu des enfants, nous ne pouvons nous mettre à la place des femmes qui n’en ont pas eu pour différentes raisons et qui sont en souffrance. Mais nous sommes tout à fait d’accord avec vous, dépasser une limite d’âge nous paraît irresponsable, pour la mère, et pour l’enfant. Les risques de santé sont grands pour les deux. On n’a plus la même résistance physique pour assumer la grossesse, les années de la petite enfance etc. Il faut penser à l’enfant, à son avenir. Ce serait le priver d’un future serein. Et n’oublions pas, les enfants n’aiment pas avoir de vieux parents…

    Aimé par 1 personne

    1. Votre derniere phrase fait tout à fait tilt dans ma tête. Ma maman m’a eu à 36 ans, à cette époque c’était ce que l’on pouvait presque appeler une grossesse tardive. Lorsque j’étais ado, j’ai parfois souffert d’avoir l’impression ou bien on me disait que j’étais une enfant de vieux…. Je trouve cela si débile maintenant, pourtant je l’ai ressenti.
      Bises les matching!

      J'aime

  8. Entièrement en phase avec tes propos, je n’imagine même pas la situation tellement je n’en ai pas envie. Je partage trop de choses avec mes filles pour revenir à la phase  » tu as vu il dit papa ». Une chose m’amuse quand même, c’est ta photo pour illustrer le thème, on se demande si ils ne sont pas tous les deux avec un petit ventre, la médecine fait décidément d’énormes progrès! Bisous de moi.

    Aimé par 1 personne

    1. Je l’ai choisie car elle m’amuse aussi :). J’ai trouvé que le mec faisait bien mec d’un certain âge avec son petit ventre :).
      Et puis, bien souvent, certains hommes prennent la bedaine pour accompagner la grossesse de leur femme 🙂

      J'aime

  9. Tout ce que tu dis est tellement vrai!
    J’ai eu les miens a 32 et 35 ce que je trouvais déjà tard… Mais alors au delà, sauf si on n’avait jamais eu d’enfants, je ne sais pas si j’en aurais été capable
    La je peux enfin profiter pleinement de mes enfants devenus ados… Faire des choses « pour moi »…
    Je ne me verrai pas revenir aux couches et autres réjouissances de cette période!!!

    Aimé par 1 personne

  10. CC Sophie,

    Moi aussi je suis contre j’ai eu mes 3 enfants assez jeune mon seul regret et d’avoir rencontré mon compagnon actuel à 48 ans donc bien trop tard pour moi pour envisager une grossesse mais j’ai eu la chance d’avoir 3 enfants et lui aussi nous avons une belle famille recomposée et puis j’ai un petit fils que j’adore.
    Par contre je peux tout à fait le comprendre pour des femmes qui n’ont jamais eu d’enfant vers la quarantaine mais 50 ans ça me parais bien tard pour toutes les raisons que vous avez invoqués ci-dessus.

    Bonne journée, bises

    Aimé par 1 personne

  11. Euh…je ne veux pas faire de polémique, mais on peut aussi faire un enfant à 40 ans passés sans que ce soit voulu! Et on va bien tous les deux merci. Comme je m’inquiétais, mon obstétricien m’a expliqué que les risques en question sont calculés pour une première grossesse, ce n’est pas du tout la même chose quand on a déjà eu des enfants. Je ne voulais pas un autre enfant, mais il est arrivé, il est en pleine forme et on l’aime comme les autres.

    Aimé par 1 personne

  12. Une nouvelle relation, un peu tardive, et à nouveau un désir d’enfant ! On peut aussi avoir d’autres projets, voyages, projet professionnel commun. Par contre, si le désir devient une obsession, pourquoi pas, mais comme vous dîtes, il faut penser qu’une maman de 50 ans aura 70 ans aux 20 ans de son enfant !

    Aimé par 1 personne

  13. A notre époque, j’ai du mal à comprendre ce qui fait qu’on peut être de bons parents : l’âge où l’on procrée ? La situation socio-professionnelle ? S’il faut attendre le cdi pour ça… je me marre doucement. Parier sur le fait d’être jeune pour passer à travers les maladies graves ? Là aussi je rigole doucement… J’ai la bêtise de penser que du moment qu’un enfant est désiré, il a plus de chance de bien grandir qu’un autre. Je pense aussi que tout désir d’enfant est égoïste, que tout enfant reprochera un truc à ses parents (trop vieux, trop gros, trop con, trop « typé », trop has been… Jusqu’à ce qu’il revienne). L’espérance de vie s’allonge (quoiqu’on a régressé en France en 2015 par rapport à 2014), la vie professionnelle démarre de plus en plus tard, les enfants restent de plus en plus longtemps au foyer (voir y revienne à 40 ou 50 ans après un fiasco personnel et matrimonial). Les temps sont durs… Si certain(e)s ont suffisamment d’optimisme pour passer à travers tout ça, pourquoi pas ? En ce qui me concerne, je ne le ferais pas, parce que je ne suis pas suffisamment maternelle dans l’âme et que j’ai détesté être enceinte (beurk !). 🙂

    Aimé par 1 personne

  14. Comme je te comprends. Moi aussi après mon divorce, je me suis dit que j’aurai bien aimé avoir un enfant avec mon homme mais après mûre réfléxion, cela nous rendrait la vie très compliquée et si c’est pour ne pas pouvoir nous occuper de nos 3 enfants, ce n’est pas la peine. Pour moi ce n’est pas encore une question d’horloge biologique mais je pense que nous changerons difficilement d’avis. Bisous

    Aimé par 1 personne

  15. Je suis clairement passée à autre chose… dans une autre étape que celle d’avoir un nouvel enfant (pas de grossesse ici, mais l’idée globale est la même). Et comme je trouve dommage qu’un enfant est à 20 ans un père de 70 ans, je trouve dommage qu’un enfant est à 20 ans une maman de 70 ans… je sais, c’est réac. maintenant… je ne juge pas… en fait, chacun fait comme il veut et peut! 🙂

    Aimé par 1 personne

  16. J’ai toujours eu du mal a comprendre les femmes qui a chaque nouvelle vie amoureuse décide un enfant, comme si l’enfant soude et consolide leur union !!.
    Et pour un enfant tardive, je vous raconte l’histoire d’un ami du lycée dont son père à 55 ans est devenu père avec une femme de 25 ans (l’Age de son fils) et qui maintenant qu’il a 75 ans et 3 ado demande à son grand fils d’assumer les études des ces enfants en privant ces petits enfants de vacances, sorties et autres.

    J'aime

  17. Bonsoir
    Bon je suis un homme ( je crois ) lol , mais ayant  » élevé » seul mon bébé dès l’âge de 6mois ( lui hein pas moi les 6 mois lol , moi , j’avais 24 ans .) , je me permets de mettre mon  » grain de sel  » .
    Si j’avais un enfant aujourd’hui , Emmanuel qui a 26 ans serait perdu : Il aurait un frère dont il pourrait être le père ! Et ma petite fille ????
    Non « çà  » n’irais pas , briserais quelque chose.
    F.

    Aimé par 1 personne

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s