Cette fameuse journée de solidarité…

Loi de 2004 sur l’autonomie :

« Une journée de solidarité est instituée en vue d’assurer le financement des actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées. Elle prend la forme d’une journée supplémentaire de travail non rémunéré pour les salariés et de la contribution [des employeurs pour financer] l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. »

 

Il y a ceux qui travaillent en ce lundi de Pentecôte.

Il y a ceux qui ne travaillent pas, mais qui travailleront un jour de plus plus tard dans l’année. Par exemple, il faut savoir que les enseignants ne travaillent pas aujourd’hui car les enfants n’ont pas à participer à cette journée de solidarité mais les enseignants rattraperont ce jour dans l’année en travail d’équipe sans élèves devant eux. (détail qui n’est pas toujours connu)

Il y a ceux qui ne travaillent pas qui ont utilisé pour cela un RTT.

Il y a ceux qui de toutes façons ne travaillent jamais le lundi et n’ont pas de RTT..

Il y a ceux qui ne travaillent pas mais à qui on retirera un jour de congé car ils n’ont pas de RTT.

Il y a ceux qui ne travaillent pas aujourd’hui, mais qui travaillent 1min 52s de plus chaque jour de l’année (mais de qui se moque-t-on).

Il y a depuis 2013 les retraités et invalides qui participent à l’effort de solidarité en s’acquittant d’une contribution de 0.3% de leur pension.

Cette journée de solidarité est devenue pour moi la journée de l’inégalité à la française, un bordel magnifique en quelque sorte.

Vous aurez de plus amples informations sur cette journée en lisant l’excellent article du Monde.fr.

Selon moi, en France, la solidarité doit s’exprimer par l’impôt et je n’ai jamais compris l’intérêt de faire plus compliqué. Cela me rappelle la fameuse vignette automobile qui à l’origine également avait été créée dans un but de solidarité pour les personnes âgées.

Et vous? Travaillez-vous aujourd’hui? Que pensez-vous de cette loi de 2004?

Rendez-vous sur Hellocoton !