Bons plans·famille·Santé

Quand nos parents avancent en âge…

Je vous ai autrefois parlé de mes parents disparus maintenant mais dont je me suis occupée de nombreuses années. La cinquantaine c’est aussi l’âge où nos parents rencontrent les problèmes de la vieillesse et où souvent la question de l’autonomie se pose.

Il n’était pas question pour mes parents d’envisager le placement en maison de retraite. Déjà, lorsqu’ils étaient encore là tous les deux, ils prenaient soin l’un de l’autre.Quand l’un flanchait, l’autre tenait bon la barre pour être présent.

libralert01

Quand mon papa nous a quittés, il était hors de question pour ma maman de quitter leur appartement. Elle y avait ses habitudes, ses souvenirs et puis, elle avait un caractère bien trempé, elle avait toujours eu du mal à supporter la vie en communauté. Envisager la maison de retraite, c’était comme signer son arrêt de mort, cela peut vous paraître exagéré comme expression mais elle le vivait vraiment ainsi et je pense que nombre de personnes âgées sont dans ce cas.

Cependant, arrivé à un âge certain comme l’on dit, l’autonomie cela s’organise. Le maintient à domicile des séniors demande des aménagements et bien souvent des aides humaines aussi.

Quels types de service à la personne peuvent être envisagés ? Une aide ménagère pour l’entretien du logement (c’est ce que ma maman avait choisi), le portage des repas (ma maman avait refusé), des aides soignantes, des soins infirmiers, une aide quotidienne (pour la toilette, le coucher, le lever, aller en courses…).

Une fois ces aides humaines mises en place, il restait toujours une inquiétude : Et si elle tombait? Et si elle avait un malaise lorsqu’elle se trouvait seule?

J’avais une certaine chance c’est que ma maman avait son appartement dans la même résidence que moi, donc il était facile d’aller lui rendre visite tous les jours pour lui tenir compagnie et être certaine que tout allait bien. Mais, il y avait le problème des départs en vacances et puis, tout le monde n’a pas cette chance d’avoir ses parents à proximité.

Quand on m’a fait découvrir Libr’Alerte le numéro 1 français de la téléassistance, j’ai trouvé que ce système pouvait être une solution à nos soucis de surveillance de nos parents âgés, et que c’était une bonne idée de parler aussi de ce passage de la vie sur mon blog. Car oui, comme je l’ai dit plus haut, nous arrivons à l’âge où c’est à nous de nous occuper, de prendre en charge à notre tour nos parents. Savoir que nos parents vieillissent bien chez eux, en sécurité c’est aussi nous offrir à nous-mêmes une certaine liberté et tranquillité de vie et d’esprit.

Libr’Alerte (cavec ses 30 ans d’expérience dans le domaine) permet aux personnes âgées de se sentir en sécurité chez eux ou à l’extérieur et propose pour cela différentes solutions:

–        Au domicile avec médaillon

–        Au domicile sans rien à porter

–       À l’extérieur du domicile avec téléphone SOS

Et puis, la personne âgée peut aussi tout simplement avoir besoin de parler pour rompre la solitude ou faire face aux multiples angoisses que l’on peut ressentir à cet âge avancé.

Toutes ces offres fonctionnent bien entendu 24h/24 et 7j/7.

Financièrement parlant, certaines caisses de retraite, certaines mutuelles peuvent prendre en charge tout ou une partie des frais d’abonnement. Si vos parents sont bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) la Téléassistance peut être intégrée dans le plan d’aide. Enfin, au niveau fiscal, depuis le 1er janvier 2017,  un crédit d’impôt est valable pour tous (que la personne qui paye soit le bénéficiaire retraité ou l’enfant encore actif).

Si cette aide pour le maintien à domicile de vos parents peut vous intéresser, vous trouverez toutes les informations sur le site de Libr’Alerte.

De plus, Libr’Alerte m’a proposé de vous faire profiter d’un code de réduction pour vous lecteurs et lectrices de Tribulations d’une quinqua.

Avec le code : MerciLesTribulations (attention à respecter les majuscules)

vous bénéficiez d’une réduction de 23,90€, ce qui fait le 1er mois à 1€.

libralert02

Et vous, quelles solutions avez-vous choisi pour vos parents? Sont-ils encore autonomes? Vous posez-vous aussi des questions sur les choix à faire?

  cadeauRendez-vous sur Hellocoton !

Selection famille hc

16 réflexions au sujet de « Quand nos parents avancent en âge… »

  1. C’est une bonne idée de parler de ce sujet – nos mamies à nous sont soit en maison de retraite (de son plein gré) ou encore chez elles parce qu’elles sont encore valides. Mais ma mère en Allemagne (96 ans !)porte bien un médaillon de ce genre et cela nous rassure
    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense comme toi : mettre mes parents, un jour, dans une maison de repos serait signer leur arrêt de mort… Je parle en connaissance de cause ayant eu l’exemple de ma grand mère… Nous en avons déjà discuté avec mes parents qui avancent en âge : nous ferons tout pour qu’ils puissent rester chez eux un maximum… J’ai de la chance : si ce n’est plus possible, ma maison est aménagée de telle sorte qu’il serait envisageable de les prendre à la maison (moyennant quelques travaux « légers »)… Mes parents ont toujours été là (et le sont encore) pour moi, la poulette et le barbare… je vivrais très mal (comme un abandon) de les laisser en maison de repos (ce n’est pas un jugement de valeur, hein… juste ma réalité mais, par exemple, le barbare n’a absolument pas le même ressenti concernant sa propre maman)
    Bisous Sophie

    Aimé par 1 personne

  3. Pour avoir été mon quotidien professionnel pendant 26 ans, le maintien à domicile des personnes dépendantes (âgées ou malades) reste pour moi une bien meilleure solution que le placement en maison spécialisée. Malheureusement certaines pathologies (Alzeihmer. …) ne laissent pas de choix. La télé -assistance est un dispositif complémentaire au reste des différents types de prestations du maintien et « soulage » les aidants auxquels il faut apporter importance et soutien. Il ne faut pas hésiter à se renseigner, toutes sortes de solutions et de types de prises en charge existent. Ne pas rester seul face à ce type d’épreuve. Bonne soirée. Bises Sophie

    Aimé par 2 people

  4. C’est effectivement une question et une réalité douloureuse qu’est celle du devenir de nos parents. Nous avons en plus chacun notre vécu, notre passé, notre histoire et notre ressenti face aux diverses aides mises en place face à la vieillesse.
    Je ne le pose encore pas la question pour mon père, il à moins de 60 ans, je me lance encore quelques années. Bises les filles

    Aimé par 1 personne

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s