Le billet où je me plains

Ils sont tout de même sympas à l’hôpital !

Ils m’ont libérééééeee délivréééée juste le jour de mon anniversaire!

Il faut dire que je les avais tannés depuis pas mal de jour. Franchement, je n’en pouvais plus d’être enfermée dans ces 4 murs, loin de chez moi. J’ai souvent d’ailleurs pensé au livre et film de Grand Corps malade Patients, je me suis demandé comment il avait pu supporter ces longs mois d’immobilisation, ces souffrances durant des semaines. Je ne me compare pas à lui mais j’ai ressenti cet enfermement durant quelques semaines et cela m’a laissée encore plus admirative de cet homme et des nombreux malades accidentés par la vie.

Je ne critique surtout pas le personnel médical de ces grands hôpitaux, ils sont merveilleux de gentillesse, d’écoute, de professionnalisme malgré le délabrement financier de l’Assistance publique. J’aurais voulu serrer dans mes bras certaines infirmières (mais je suis trop pudique pour cela) qui m’ont été d’une grande aide durant mes moments de déprime.

Me voici donc de retour à la casa depuis hier. Les soins infirmiers se mettent en place, je sens que cela va « rouler ». Reste que ma plus grande punition est de ne pouvoir manger jusqu’à ce que la cicatrisation définitive se fasse puisque la greffe d’os a eu lieu sur la mâchoire, il ne faut pas que des aliments viennent empêcher et réinfecter la cicatrisation. Pour moi, gourmande dans l’âme, je me suis aperçue qu’il se pourrait bien que je ne mange pas pour vivre mais que je vive pour manger ! 🙂 La réalité m’a sauté aux yeux quand le chirurgien m’a expliqué que je devrais être nourrie par sonde naso-gastrique pendant plusieurs semaines (et que les semaines deviennent parfois des mois). Finis les bons petits restos, les escapades dans des hébergements de charme et l’apéro avec les copains ! C’est là je crois que mon moral est tombé à -30 ! 🙂 Mais, on s’habitue à tout… et j’ai décidé d’être patiente, enfin, je n’ai pas le choix. Et puis, au moins, je vais « manger » sain et hyper-protéiné, que du bon !!

Cette opération a été également difficile à accepter car elle est le résultat des traitements de radiothérapie que j’ai subis en 2008 pour un premier cancer. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et je pensais bien avoir fermé définitivement cette parenthèse douloureuse. Cependant, la médecine nous sauve du cancer (pour les chanceux comme moi) mais les traitements abîment les parties saines de notre corps et parfois, la maladie se souvient de nous plusieurs années après. Il a fallu réparer cette partie du corps endommagée par les rayons. Il est vrai que je m’en serais bien passé. Une réparation salvatrice et indispensable mais qui traumatise encore une fois le corps.

Voilà, j’en ai finis de me plaindre et de vous raconter mes petits malheurs. J’espère que maintenant les choses vont avancer vers la guérison en espérant que ce ne soit pas si long que les médecins ont pu me le laisser entendre.

Etre revenue chez soi c’est revenir dans son univers, retrouver ses marques, retrouver son entourage. C’est aussi ressentir de nouveau cette envie d’écrire et de reprendre les blogs.

Alors, je vous dis à très bientôt les ami(e)s !

Bisous !
Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publié par

Je suis une femme de 50 ans et des poussières, passionnée par le net, les voyages, la cuisine, la musique, les sorties. J'aime partager mes passions avec vous à travers mes deux blogs.

37 commentaires sur « Le billet où je me plains »

  1. Contente pour toi que tu retrouves ton chez toi, une nouvelle étape de franchie. Affectueuses pensées d’une Poulette azureenne qui espère te revoir dans le coin après un complet rétablissement! Bisous et à très vite sur le blog.

    Aimé par 2 people

  2. Tu as quand même de bonnes raisons de te plaindre. Notre corps et notre tête ne sont pas ‘armés’ pour supporter de telles souffrances. Dans ces moments, les heures, les jours paraissent interminables. Paradoxalement, les moments de joie passent si vite.
    Bon courage.

    Aimé par 2 people

  3. Je comprends que cela te semble long. Tout cela est éprouvant physiquement et moralement. Ce qui est positif est que tu sois rentrée chez toi. Tu vas pouvoir mieux te reposer qu’à l’hôpital et donc mieux récupérer. Bisous.

    Aimé par 1 personne

  4. Le plus dur est fait, on va dire. Je te souhaite plein de courage pour ces semaines à venir et hâte de lire tes nouveaux posts. Bises virtuelles qui ne perturberont ni ta pudeur ni la mienne !

    Aimé par 2 people

    1. J’espère que le plus dur est fait. J’ai toujours l’angoisse d’une annonce du style : bon, y a un problème nous devons réouvrir…. mais non, il ne faut pas trop y penser.
      Bisous Nadine

      J'aime

    1. Bonjour Mireille, ta visite fut une très belle surprise pour moi et je t’en remercie :). C’était une petite bulle de ma blogosphère préférée qui venait jusqu’à moi me donner des nouvelles du monde extérieur 🙂
      Oui, les soignants et surtout surtout les infirmières sont des personnes admirables.

      J'aime

  5. Je me souviens que lors de ce premier cancer, tu avais trouvé positif ta perte de poids, c’est tout toi, toujours un regard positif sur les choses, même quand ça va moyen-moyen. Là, tu vas revenir au poids de tes 15 ans, il faudra faire un article sur je m’habille en 16 ans et j’aime ça! Bon rétablissement et bon courage pour cette nouvelle montagne à gravir. Bisous de moi.

    Aimé par 1 personne

    1. Izno, il y a peu de personnes commentant ici qui m’ont connue à cette époque et tu en fais partie (si je ne me trompe pas, vous êtes 3). De l’eau a coulé sous les ponts comme on dit :). Oui, j’avais perdu 20 kg à cette époque! bon je les ai repris ! la nature n’aime pas que l’on aille contre elle certainement :).
      Cette fois, j’en ai perdu mais un peu moins et de toutes façons, les photos de charme sont terminées :), je n’ai plus à me prouver certaines choses. 🙂
      Je t’embrasse très très fort.

      J'aime

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s