Jalouse et Tout nous sépare : 2 films, 2 femmes.

Deux films que tout sépare.

Tout nous sépare

0502730

Synopsis : (@allocine.com)

Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.

C’est presque par hasard que je suis allée voir ce film. La confrontation entre Catherine Deneuve, monstre du cinéma français et Nekfeu, rappeur mais pas acteur, m’intéressait mais je comptais aller le voir peut-être plus tard. Et puis, la séance pour Jalouse dont je vais vous parler à la suite étant complète, j’ai décidé de prendre une place pour découvrir ce thriller : Tout nous sépare, en attendant la séance suivante de Jalouse.

Et bien, je ne regrette pas mon choix. Catherine Deneuve y est comme toujours excellente dans ce rôle de grande bourgeoise, PDG de l’entreprise de son mari décédé qui va se retrouver dans un drame policier confronté à un milieu qu’elle ne connaît pas, celui des petits dealers des cités de Sète. L’histoire m’a tenue en haleine. Et j’ai découvert un Nekfeu très bon acteur, impressionnant de justesse et de naturel, et même touchant.

Des acteurs excellents ( Diane Kruger et Nicolas Duvauchelle entre autres), un bon scénario, une réalisation réussie, suspense, émotions, rebondissements, aspects sociologiques, tout y est pour un bon thriller français.

Pour conclure : une très bonne surprise.

Jalouse

3546135

Synopsis (@allocine.com)

Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d’action s’étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage… Entre comédie grinçante et suspense psychologique, la bascule inattendue d’une femme.

Donc, au départ, c’est Jalouse que j’étais allée voir aujourd’hui au cinéma. Tout simplement parce que j’apprécie beaucoup Karine Viard et puis, il y a aussi Thibault de Montalembert que j’avais découvert dans la série 10% et que j’ai aimé ensuite dans d’autres rôles.

Le film tourne bien entendu exclusivement autour de Karine Viard jouant cette femme qui doit approcher la cinquantaine et qui rencontre tous les changements que la vie peut nous préparer à cette période. Karine Viard y est excellente, touchante, parfois dérangeante. Cependant, j’ai été gênée par l’accumulation de clichés : ménopause, conflits mère-fille, divorce mal assumé…. C’est une bonne comédie dramatique, divertissante mais j’ai trouvé que cela penchait plus vers le style série ou film du dimanche soir. J’ai souri, je ne me suis pas ennuyée, mais je n’ai pas été conquise.

En conclusion : un film divertissant.

Selection coup de coeur Hellocoton

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Publié par

Je suis une femme de 50 ans et des poussières, passionnée par le net, les voyages, la cuisine, la musique, les sorties. J'aime partager mes passions avec vous à travers mes deux blogs.

17 commentaires sur « Jalouse et Tout nous sépare : 2 films, 2 femmes. »

  1. Alors je n’ai pas encore vu le premier mais je suis d’accord avec toi sur Jalouse .
    Très bonne interprétation mais pas séduite par le scénario.
    J’irai voir Tout nous sépare alors !
    Merci pour ton avis .
    Bisous Sophie !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai qu’en ce moment il y a beaucoup de sorties. Justement , je suis contente car hier j’ai trouvé un cinéma pas loin de chez moi qui sort les nouveautés et qui n’est pas cher si l’on s’abonne! Alors,je crois que je vais en profiter.
      Bises

      J'aime

  2. J’ai vu ‘Tout nous sépare’ en fin de journée.
    Effectivement, la critique n’est pas terrible: la copine à qui j’ai proposé de m’accompagner l’ayant lu était du coup mitigée…
    Après un début de film légèrement déroutant, ou l’on craint que tout le film soit de la même veine, l’histoire s’installe vraiment. J’apprécie vraiment de plus en plus C.Deneuve dans ces derniers rôles !
    Nekfeu, avant tout rappeur, se révèle bon acteur, avec peu de dialogues en fait, mais un jeu qui passe beaucoup plus dans les regards.
    D’ailleurs, en écrivant ces lignes, dans ce film, il n’y a pas tant que ça de dialogues mais beaucoup de regards et de silences qui créent l’ambiance et le suspens.

    Aimé par 1 personne

Et si tu me laissais un petit mot?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s