25 choses qu'un cancéreux ne veut plus entendre

Parce que cet article est si vrai,
Parce que j’ai souri,
Parce que cela se rapproche tellement du livre que j’ai adoré : Avant j’avais deux seins.
J’ai eu envie de partager ce billet sur mon blog.
Si j’avais une chose à vous conseiller de dire à un cancéreux, c’est tout simplement : si tu as besoin, je serai toujours là…Et tenir sa promesse.
Bises à tous et merci à Britbritcherie.
Rendez-vous sur Hellocoton !

13 Commentaires

  1. Agnès Phillips
    7 avril 2016 / 14 h 50 min

    Rebonjour Sophie, hé oui ☺ on me trouve aussi là où on ne s’y attend pas toujours , peut-être parce que les gens m’intéressent et que je suis curieuse d’apprendre à leur contact? Chaque expérience est enrichissante pour peu qu’elle soit partagée …Vous avez je crois résumé l’essentiel , que votre sérénité et votre appétit de la vie fassent boule de neige 😉
    Bien amicalement
    Agnès

  2. 15 février 2016 / 22 h 40 min

    Très difficile de trouver les bons mots et si l’on est maladroit quelques fois , je te prie de nous en excuser Sophie !
    Comme je te l’ai dit, on est avec toi et derrière toi, si tu as besoin de te confier ici, pour le reste , ils n’y a que ceux qui vivent la même chose qui peuvent en parler et seuls les spécialistes peuvent juger.
    J’ai été une des premières informées parmi les gens qui te suivent, le jour où tu t’es livrée sur un forum, et j’espère avoir dit des mots justes .
    Je t’embrasse ,
    Bonne soirée !

    • Sophie
      Auteur
      16 février 2016 / 0 h 33 min

      Bonsoir jany, si j’ai partagé cet article ce n’est pas du tout en pensant à mes lecteurs ou lectrices, du tout. Mais ce sont pas mal de réactions que l’on peut entendre en général tout simplement. C’est aussi pour partager le fait que je sais bien qu’il est très difficile de réagir quand un ami, un parent nous annonce qu’il souffre de cette maladie, je faisais aussi partie des personnes qui ne savaient pas trop quoi dire. La maladie fait peur, peut-être plus à l’entourage qu’au malade lui-même.
      Bises

  3. 15 février 2016 / 16 h 54 min

    Très bel article, rigolo mais tellement tellement touchant.
    Je crois que face à un malade, on est mal à l’aise , maladroit.
    Quand j’étais face à papa, je restais souvent silencieuse ou je blablatais (tout et n’importe quoi)
    Plein de bisous à toi, belle amazone

    • Sophie
      Auteur
      16 février 2016 / 0 h 36 min

      Bonsoir Florence,
      je trouve justement que c’est bien de blablater de n’importe quoi et de ne pas toujours parler de la maladie, on a besoin de cela. bises

  4. Bernieshoot
    15 février 2016 / 16 h 04 min

    une situation difficile et aujourd’hui nous sommes tous touchés par un proche qui se fait manger par le crabe. Les mots souvent manquent, mais le silence est encore plus terrible

    • Sophie
      Auteur
      16 février 2016 / 0 h 36 min

      Tout à fait Bernie, le silence est blessant, il fait mal, plus que la maladresse, la maladresse on peut la pardonner, c’est si difficile de dire les choses.
      Bises

      • Agnès Phillips
        3 avril 2016 / 13 h 39 min

        Bonjour Sophie, question maladresse..bon ..j’avoue avoir été fort douée.. oups! ..,)
        …à ma décharge. .vous étiez tellement radieuse et loin des clichés que nous renvoie cette maladie que pas une seconde cela m’a effleurée l’esprit !
        En vous lisant je comprends bien l’importance de ce lâcher prise..le dire est une chose le mettre en pratique une autre …c’est un combat quotidien qui demande beaucoup d’énergie (je l’expérimente moi même depuis pas mal de temps pour d’autres raisons) cela suppose aussi un entourage à la hauteur..j’ai l’impression que la dessus vous vous êtes bien entourée 🙂
        Merci pour votre témoignage ,nous sommes tous concernés de près ou de loin par cette maladie encore trop souvent tabou ..vous lire peut nous donner des pistes pour savoir comment mieux réagir au cas où. .
        Sans aucun doute vous êtes une belle battante, au grand plaisir de vous revoir !
        Agnès (une quinca parmi tant d’autres )

        • Sophie
          Auteur
          3 avril 2016 / 15 h 51 min

          bonjour Agnès, surprise de vous lire jusque là :). Alors si je semble radieuse, c’est que je le suis à l’intérieur grâce à mon entourage, à mon espoir, à mon amour de la vie.

  5. 15 février 2016 / 15 h 24 min

    On se sent tellement faible et désarmé devant cette maladie, que l’on dit et fait des maladresses. Vous avez raison de nous le dire…

    • Sophie
      Auteur
      16 février 2016 / 0 h 37 min

      Et cet article m’a fait tellement sourire aussi. Bises à toutes les deux

  6. Pimpf
    15 février 2016 / 14 h 19 min

    Autant certains manquent de tact ou essayent de faire de l’humour mal placé , autant je dois avouer me sentir toujours démuni face à cette situation, arriver à trouver les mots justes ou qui peuvent réconforter n’est pas non plus aisé , mais ça reste toujours moindre face à la douleur de ceux qui traversent l’épreuve sans aucun doute. Montrer déjà qu’on est la qu’on pense à eux est déjà une quelque chose d’important comme tu le dis…Quand on sait que potentiellement une personne sur 3 ou voir même sur 2 aura à l’affronter ce foutu crabe à l’avenir il faut adapter nos mentalités car on sera tous concernés un jour ou l’autre ou un de nos proches.

    • Sophie
      Auteur
      15 février 2016 / 14 h 27 min

      J’aime lire ce genre de commentaire. 🙂 Oui, c’est tout à fait cela, nous serons tous concernés un jour par un proche touché par le cancer. Te dire que l’on ne peut comprendre que quand on y est passé soi-même est un peu banal, mais vrai. Pourtant, il y a des paroles qui font du bien, des présences importantes. Avec deux cancers à mon actif ^^, je sais sur qui ne peux compter, je sais aussi que l’on parle beaucoup de moi quand je ne suis pas là…. mais c’est normal, les amies se soutiennent aussi ainsi.

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :