Addiction ou passion

Depuis un certain temps, les reportages fleurissent à propos de l’addiction des français enfants et adultes par rapport aux écrans, par rapport au numérique.

pexels-photo-861126.jpeg
Je fais partie des personnes addictes, je le reconnais.

  • Mon portable est devenu mon doudou dont je ne peux me séparer. Même pour la promenade du chien autour de la résidence, il est hors de question que mon doudou reste à la maison 🙂 .
  • Mon pc est devenu mon écran tv, mon dictionnaire, mon encyclopédie, et un lien avec le monde extérieur.
  • Je préfère envoyer un sms ou un mail, plutôt que téléphoner. Je crois que mon entourage l’a intégré d’ailleurs :). La première raison est que j’ai l’impression ainsi de ne pas déranger les personnes, elles me répondent quand elles le veulent.
  • Quand je regarde la télévision, j’ai aussi mon smartphone à la main ou tout près de moi. Quand l’émission me semble un peu lente ou inintéressante, je joue sur mon téléphone en même temps.
  • Lors d’une soirée en amoureux, mon compagnon a aussi accepté que mon smartphone ne soit jamais bien loin. Non, je ne vais pas cheker les mails ou les notifications, mais dès que nous parlons voyages par exemple, c’est sur internet que je me jette pour lui montrer des photos des destinations évoquées, ou bien lorsque nous ne sommes pas d’accord sur un sujet, Google est parfois notre arbitre.

Alors, souvent, comme beaucoup d’entre vous je l’imagine, je me demande si je vivrais mieux sans cette addiction. Si ma vie était plus douce, moins stressante, si je profiterais bien plus de la vraie vie.
Et là, à part le fait que ma vue en prend certainement un bon coup en étant aussi longtemps devant la lumière des écrans, je n’arrive pas à me dire : lâche le numérique, tu profiterais mieux de ta vie.
pexels-photo-262543.jpeg
Je vous explique pourquoi :

  • Lorsque l’on arrête de travailler, les liens sociaux se désagrègent. Il faut reconnaitre qu’une bonne partie de mes amis appartiennent au cercle professionnel. Même si l’on garde des contacts très proches, quand on quitte un travail, on a besoin de construire un autre réseau. Ce réseau c’est internet qui me l’a apporté via mon blog, via d’autres blogs, via Facebook. Si je n’avais pas eu internet, la solution serait de discuter avec mes voisins ? ils travaillent ou bien ne sont pas de mon âge et n’ont pas les mêmes préoccupations. Discuter avec le gardien de la résidence ou avec le monsieur qui sort son chien aux mêmes heures que vous, ça va un temps…. Grâce à internet, je ne m’ennuie pas, j’ai des connaissances ou amis avec qui discuter virtuellement ou sortir vraiment. Je pense que je n’aurais jamais vécu mon congé longue maladie de la façon dont je le vis si je n’avais pas eu internet, je crois que je me serais renfermée sur moi-même et je me serais ennuyée.
  • Cette addiction ne me cloitre pas chez moi. Au contraire ! Grâce à internet, j’ai des idées de sorties et je peux facilement trouver une copine pour m’accompagner si je ne veux pas être seule.
  • Mes blogs m’ont sauvé de la dépression (bon ok, avec l’aide de Monsieur Prozac aussi ! 🙂 ). Ecrire est devenu un vrai plaisir, la photo est devenue une petite passion. Quand j’ai la flemme de sortir de chez moi, c’est le blog qui me motive ! J’ai la chance d’avoir du temps et des invitations nombreuses, donc oui je profite de la vie et cela grâce à mes blogs. Mes blogs attisent ma curiosité, me pousse à rester informée, ils me sortent de chez moi.

pexels-photo-262508.jpeg
D’où mon interrogation : est-ce une addiction ou est-ce une passion ? Une passion n’est-elle pas forcément une addiction ? Quelle différence avec un passionné de moto, un passionné de collections de figurines, un passionné de cinéma…. La liste peut être longue. Une passion peut facilement devenir une addiction.
Je pense donc être une passionnée addictive, et pour l’instant cette addiction n’a pas eu trop d’effets négatifs bien au contraire. Oui, c’est vrai, je pourrais davantage discuter avec mes enfants qui ne sont plus des enfants… nous nous voyons tous les jours et nous savons chacun nous parler quand il le faut ou quand le besoin s’en fait sentir. Eux aussi sont sur leurs écrans. Nous parlons d’ailleurs souvent de ce qui se passe sur nos écrans respectifs 😀

  • Je ne suis pas une enfant et je ne crois pas que mon cerveau peut être transformé négativement à cause de cette addiction. Je me dis au contraire que cela me permet d’avoir une activité assez intense au lieu de rester à la maison devant la télévision.
  • Oui, je pourrais faire du sport à la place mais en ce moment, je ne peux pas trop, et puis ce n’est pas ma passion ! Il y a des addicts à l’activité sportive, moi c’est à internet.
  • Oui, je pourrais profiter d’un paysage, d’un spectacle, d’un monument sans dégainer mon smartphone à tout bout de champs. Mais, avant internet je photographiais. Maintenant, je photographie et je partage. C’est la seule différence.
  • Oui, les écrans me prennent beaucoup de temps dans ma vie, mais c’est ma passion, donc je passe du temps à développer ma passion.

Je me doute que certains ou certaines vont penser que je me donne de fausses excuses pour continuer, que passer des heures sur un écran ce n’est pas vraiment la vie. Et pourtant, c’est devenu une partie de ma vie et une partie assez positive.
Ce billet a été écrit de façon tout à fait spontanée, il est peut-être un peu confus, mais c’est ce j’avais en tête ce matin que j’ai retranscris pour partager avec vous.

Et vous, êtes-vous aussi addicts aux écrans, aux réseaux sociaux ? Qu’en pensez-vous ?

Je suis certaine que beaucoup d’entre vous ne doivent pas voir les choses comme je les vois, donc n’hésitez pas à débattre dans les commentaires.

 Rendez-vous sur Hellocoton !

25 Commentaires

  1. 8 mars 2018 / 14 h 15 min

    Je croyais être ainsi, ou du moins je l’étais ! mais mon iphone volé en novembre pour le moment non remplacé et des raisons familiales m’ont mis en situation de ne pas disposer d’internet et je m’y suis faite aussi. Bon de ne pouvoir alimenter mon blog me tracassait mais je ne suis pas non plus une accro des statistiques !

  2. 8 mars 2018 / 7 h 17 min

    Passionnée addictive cela me convient bien! Je me suis reconnue dans cette chronique ! Et, puis, tant pis….On à tout fait comme il faut toute notre vie alors, laissez nous cela…C’est mon plaisir d’écrire sur les passions: les livres, mes sorties, les expos, les voyages…et puis on fait de belles rencontres ! Du coup, je m’abonne. Au plaisir de se revoir au gré de nos posts! Bonne continuation !

  3. Coucou Sophie,
    Merci de cet article spontané et de cette réflexion.
    Moi aussi, les réseaux sociaux m’ont permis de belles rencontres, dont tu fais partie, et de tisser des liens à distance avec des personnes qui ont des centres d’interêt commun ou qui nous font découvrir d’autres univers, ce qui nous ouvrent de nouveaux champs…
    Parfois je sature quand même car je reste attachée aux relations IRL, aux vrais échanges humains, dont j’ai malgré tout besoin.
    Un juste équilibre des 2 entre passion et addiction voire interêt car dans mon cas, j’en ai besoin pour aussi développer mon activité !

    • Sophie
      Auteur
      7 mars 2018 / 23 h 55 min

      bonjour Mireille, j’ai d’ailleurs remarqué que toi tu préfèrais le téléphone aux mails ou aux textos 🙂

  4. 7 mars 2018 / 7 h 07 min

    Et oui, notre portable nous ‘bouffe’ la vie. Comme les ados, on se trouve des excuses.Et comme toi, je trouve que ça ne coupe pas du monde, au contraire, ça crée des liens et on trouve des idées, des bons plans.
    Par contre, je peux très bien rester 1 ou 2 jours sans regarder l’écran. Je l’ai toujours avec moi car je suis inquiète pour la santé de mes parents mais c’est mon seul argument, ce n’est pas pour être reliée au monde virtuel.
    Un moment d’attente, ma pause café sont des moments où je regarde mais jamais le soir, à la télé, par exemple.
    J’ai, depuis quelques temps, découvert les podcasts et ça j’adore, je risque de devenir addict.
    Bonne journée

    • Sophie
      Auteur
      7 mars 2018 / 23 h 56 min

      Donc tu n’es pas encore droguée. 🙂 Je ne crois pas que je pourrais rester 2 jours sans smartphone.
      Bises

  5. 6 mars 2018 / 21 h 50 min

    Et bien je me retrouve complètement dans ton article !
    Tout comme toi et j’en suis heureuse !
    Er heureuse de voir que je ne suis pas un cas isolé !
    Merci et au plaisir !
    A bientôt !
    Laurence

    • Sophie
      Auteur
      7 mars 2018 / 23 h 57 min

      Oui, on se console ! 😀
      Bises et merci pour ton commentaire

  6. laphanetteauxpetitspois2015
    6 mars 2018 / 16 h 51 min

    Très sympa ton article spontané ! ça fait du bien, je me sens moins seule avec ma relation avec mon portable ! 😀
    Je suis addict aussi et je n’en ai pas honte.
    J’ai la même utilisation que toi de mon portable.
    Quand j’en discute avec certaines personnes, pour elles, le portable te rend anti social et te coupe du monde.
    C’est difficile de leur faire comprendre que non.
    De leur faire comprendre que justement mon portable me permet de garder un lien avec certaines personnes surtout celles qui vivent loin.
    Plusieurs fois dans ma vie, avant l’invasion des réseaux sociaux, j’ai perdu contact avec des personnes qui vivaient loin. À cette époque, le téléphone c’était cher et écrire des lettres, pas très spontané ! 😀
    Maintenant, j’ai tout le monde qui est avec moi à tout moment.
    Et puis c’est tellement pratique pour savoir si quelqu’un est libre pour sortir. Car je suis comme toi, je n’aime pas le téléphone 😀 Mon téléphone me sert à tout sauf à téléphoner ! 😀
    Après comme toi, je ne sais pas si ma vie serait meilleure si je limitais mon addiction 😀

    • Sophie
      Auteur
      7 mars 2018 / 23 h 58 min

      Bon, nous avons les mêmes idées et les mêmes addictions 🙂
      Bises, cela fait longtemps que je ne t’avais pas lue, ça fait plaisir.

  7. Poulette
    6 mars 2018 / 16 h 43 min

    Que voilà un sujet à nouveau fort intéressant dont nous pourrions discuter longuement (il faut dire que j’aime quand même ça discuter. ..bref). Alors mon positionnement : je n’ai (volontairement ) ni FB ni IG, j’ai mon smartphone en journée mais la connexion est désactivée, mon boulot ne nécessite aucun appui de ce type (réseau, internet. ..) par contre je parle beaucoup et j’écoute les autres aussi beaucoup. MAIS : rentrée chez moi je peux péter un câble si ma connexion ne fonctionne pas car je suis beaucoup sur ma tablette et mon pc portable , idem en vacances (je viens de changer d’hôtel pour cet été le précédent n’avait pas de wifi free ). Donc pour moi ça ne représente qu’une petite partie de ma journée, c’est mieux je pense, je me connais. … mes mômes sont de gros geeks, cela me désole mais quand ils étaient petits je les ai collés devant la télé pour pouvoir faire autre chose pendant ce temps, et je leur ai acheté les premiers “ordi mini ” de l’époque. J’aime cet accès illimité à tout à toute heure, cette ouverture sur le monde, ça attise ma curiosité et du coup me motive , m’excite à l’idée qu’après avoir vu des images ou articles d’un endroit, par exemple, j’ai envie d’y aller. … voilà voilà sans oublier que c’est grâce à mon écran que je t’ai connue et même rencontrée hé hé. Bisous Sophie

    • Sophie
      Auteur
      8 mars 2018 / 0 h 00 min

      Bonjour Poulette,
      Comme j’adore lire ce genre de commentaire ! plus c’est long, plus j’aime ! 😀
      Tu as évité FB et instagram pour ne pas être tentée? pour éviter d’être accro?

  8. jai50ansetapres
    6 mars 2018 / 16 h 07 min

    Ton article est tout à fait dans l’air du temps et ca me parle complètement. Oui je suis addict aux écrans. Oui je passe du temps sur Insta, sur mon blog. Je créé des liens virtuels et ca me plait. Je me sens moins seule dans ma situation. Ca relativise et m’évite la déprime. Bonne fin de journée et merci pour cet article

    • Sophie
      Auteur
      8 mars 2018 / 0 h 01 min

      Je me reconnais tout à fait dans ton commentaire.
      Bises Nadine

  9. 6 mars 2018 / 15 h 19 min

    Je ne reviendrais en arrière pour rien au monde. Toutefois je tente de limiter ma consommation d’Internet. Sur mon PC. Mais surtout sur mon téléphone. J’ai mis en place une application qui me dit combien de temps je passe par jour sur mon téléphone et c’est flippant! Quand je déconnecte je m’autorise à profiter pleinement et plus sereinement de ce qui se présente, de l’instant.
    Toutefois je suis d’accord que le blog, les réseaux sociaux ouvrent des horizons. Et favorisent le contact, l’échange d’informations, la communication à une certaine échelle.

    • Sophie
      Auteur
      6 mars 2018 / 15 h 51 min

      Oh cela m’intéresse ça, quelle application as tu installée?

      • 6 mars 2018 / 16 h 02 min

        Quality Time!
        Ca te donne par jour le temps que tu passes sur chaque application. Je crois que tu peux aussi paramétrer des temps de pause. Je n’ai pas encore testé.

  10. 6 mars 2018 / 13 h 55 min

    Nous sommes deux geeks ! C’est vrai, certains se coupent du monde parce que trop sur les écrans, mais nous avons plutôt l’impression d’avoir plus d’ouvertures vers le monde. C’est un enrichissement lorsque l’on sait l’utiliser comme il faut. Cela ne nous a jamais empêchées d’aller au cinéma, aux musées, de lire, de voyager…

    • Sophie
      Auteur
      8 mars 2018 / 0 h 02 min

      Bien d’accord! moi aussi cela ne m’empeche pas d’avoir une vie extérieure, bien au contraire!
      Bises les matchings

  11. Laurence Fleury
    6 mars 2018 / 13 h 36 min

    Même chose ici, je limite la consommation écran avec ma petite nana de 5 ans. Le papa est beaucoup plus laxiste, ce qui provoque des petits débats animés au sein de la famille! Comme Fish & Child je pars du principe que ma fille dois apprendre à vivre sans les écrans avant toute chose. C’est comme l’eau, ici c’est mon principe. Tu apprends à aimer l’eau et ensuite tu auras du sirop. C’est un peu pareil non ?
    Je me considère pas encore comme addict , car comme tu le sais, je suis une newbie dans l’art de gérer un blog. Mais actuellement j’y passe beaucoup de temps ( d’après mon conjoint… ahana). Il est journaliste de premier métier donc il ne me juge pas! Car lui aussi il aime bien les écrans. J’aime pas non plus passer des heures au téléphone…. Je suis une personne assez solitaire mais je m’assume totalement! Et si je veux voir mes amis et bien je sors. Ils me connaissent bien et ça ne les dérangent pas.
    Bises.
    Lolotte

    • Sophie
      Auteur
      8 mars 2018 / 0 h 03 min

      Merci pour ton témoignage Lolotte 🙂

  12. 6 mars 2018 / 13 h 03 min

    L’écran permet une ouverture sur beaucoup de choses, il serait dommage de s’en priver.
    Le tout est de ne pas se faire happer par lui !

  13. 6 mars 2018 / 12 h 55 min

    Je passe mon temps à limiter le temps de mes enfants devant les ecrans. On surveille, on chronometrerais presque… alors que pour nous c’est no limit : fait ce que je dis pas ce que je fais 😁
    Mais je pense qu’il est nécessaire pour le developpement que les enfants apprennent à vivre sans les écrans avant de vivre avec. C’est différent pour les adultes, et c’est différent pour chaque adulte. Je me retrouve complètement dans ton texte : mon blog m’a rendu plus curieuse et m’a amené à apprendre plein de choses, et surtout à rencontrer de nombreuses personnes. Et il a évité à mon psy de me prescrire du prozac … donc tu vois même trajectoire. J’ai l’impression de m’etre créer un petit monde sur-mesure … et je comprends que de l’extérieur, ça puisse paraitre dingue !
    Nb : je deteste qu’on m’appelle aussi 🙂

    • Sophie
      Auteur
      8 mars 2018 / 0 h 04 min

      Je suis ravie de te lire aussi ici !! 🙂
      Oui, je crois que nous nous ressemblons sur certains points 🙂
      Bises!

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :