Apprendre à avoir confiance en soi avec le programme « J’aime mon corps ».

J’ai toujours entendu dire que si l’on voulait être aimé, il fallait déjà s’aimer soi-même.

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce principe puisque c’est le regard de mon Namoureux qui m’a fait beaucoup avancer dans l’estime de mon corps.

Mais, ce dont je suis certaine c’est que si je m’étais acceptée un peu plus tôt ma vie n’aurait pas été la même. J’ai perdu beaucoup de temps car je me dévalorisais. J’ai perdu du temps, mais aussi des occasions de changer de vie, de profession, peut-être même de pays. Je ne m’en sentais pas capable.

Attention, je ne regrette pas tout ce que j’ai pu vivre, mais je crois que j’aurais pu le faire en mieux, et surtout si je m’étais acceptée physiquement et moralement, j’aurais osé davantage.

Il me reste encore du chemin à parcourir pour oser, pour me sentir à l’aise partout. Je crois que Mireille qui me connait bien maintenant peut en témoigner.

Mais par rapport à mes 25 ans, l’âge donc l’expérience m’a rendue plus sure de moi. Mais, cela a mis plus de 25 ans !!

Pourquoi ne pas essayer de faire plus court ! Pourquoi perdre ce temps?

Je sais que vous êtes nombreux parmi mes lecteurs (ou lectrices) à vous intéresser au développement personnel.

Oui, c’est dans l’air du temps, c’est devenu à la mode. Mais, dans notre jeunesse, qui parlait de coach, de méthode de développement personnel, de l’estime de soi? A cette époque, on allait voir un psy (et encore, c’était mal vu), mais les méthodes pour apprendre à avoir confiance en soi était plutôt à destination des chefs d’entreprise, Dîtes-moi (dans les commentaires) si je me trompe, si déjà il existait des pratiques dans les années 80.

Alors, j’avais très envie de vous parler d’un programme complet que l’on m’a proposé de tester :

le programme J’aime mon corps.

programme j'aime mon corps

Pourquoi j’ai accepté de tester le programme J’aime mon corps ?

Comme je vous l’ai expliqué plus haut, oui maintenant à 55 ans, je me sens bien plus sûre de moi qu’il y a des dizaines d’années. Cependant, certains accidents de la vie viennent dégrader parfois l’image que l’on a de soi.

J’ai subi plusieurs interventions chirurgicales ces dernières années qui ont transformé mon corps. Un sein en moins, puis un nouveau pas vraiment naturel, puis on essaie d’équilibrer les deux, ce n’est pas toujours réussi à 100%… Il est certain que lorsque je me regarde dans le miroir, je me dis que je ne suis plus la même, mais qu’il faut que je fasse avec. La ménopause et ma gourmandise n’arrangent rien à l’affaire 🙂 .

Oui, il y a plus grave comme problème et de me dire cela m’aide à relativiser. Cependant, il faut que je retrouve l’estime de mon corps pour pouvoir ne pas avoir peur de me voir en photos, surtout sur mon blog, ou lors d’évènements médiatisés.

Qui a créé ce programme J’aime mon corps?

Hervé-Charles, créateur du Programme « J’aime mon Corps », intervient depuis plus de 11 ans dans le milieu hospitalier, dans son cabinet, dans les médias tels que LCI, Europe 1, RTL, France Bleu… sur différents thèmes tels que les complexes, l’acceptation corporelle, l’estime de soi…

Vous aurez directement un contact avec lui dès le début du programme (si vous le désirez bien entendu).

programme j'aime mon corps

J’ai commencé le programme et donc, j’ai pu avoir un rendez-vous téléphonique avec Hervé-Charles afin de pouvoir lui exposer toutes mes interrogations par rapport à cette méthode.

On peut dire qu’il sait de quoi il parle. En effet, Hervé-Charles mesure 1m58, c’est à dire pas forcément la taille idéale pour un homme. (je mesure aussi 1m58 🙂 mais je pense que c’est plus facile à gérer pour une femme). C’est une différence qu’il a du apprendre à gérer et dont il a fait aujourd’hui une force.

Lui aussi a perdu du temps pour arriver à une bonne estime de soi. C’est pour cette raison qu’il a décidé d’aider les autres à combattre leurs complexes via ce programme J’aime mon corps.

Comment se déroule ce programme de développement personnel?

Je ne sais pas si comme moi vous avez pu lire déjà des bouquins sur le développement personnel. Personnellement, je les lis, je les trouve au top, cela donne de bonnes idées, mais la plupart du temps, je n’ai pas mis en pratique les conseils.

Avec le programme J’aime mon corps, vous n’allez pas être seul(e) devant un bouquin.

C’est un mail qui vous sera envoyé avec un lien pour télécharger le programme en PDF et un code qui vous est réservé.

Dans ce pdf (que vous pouvez télécharger sur votre pc, votre smartphone, votre tablette) vous trouverez le programme complet de plus de 100 pages organisé en 4 couleurs. Ces couleurs correspondent aux différentes étapes du processus :

programme j'aime mon corps

Orange : s’aimer ça s’apprend, tu vas aller à la découverte de toi.

Vert : Dépasser le regard des autres et te faire confiance.

Bleu: prendre possession de ton image et t’affirmer.

Jaune : avoir ton self-care kit avec toi.

programme j'aime mon corps

Mais, vous y verrez aussi des vidéos ,des exercices à effectuer, des challenges. C’est une méthode où vous êtes actif.

En parallèle, vous aurez accès à des lives (sur Zoom l’équivalent de Skipe). Vous pouvez y travailler en petits groupes sur des thèmes précis. Je n’en suis pas encore à cette étape, donc je ne peux vous donner mon ressenti aujourd’hui. Ensuite, il y a accès à des masterclass, ateliers, conférences tout cela toujours en virtuel.

Combien coûte ce programme J’aime mon corps?

Le programme complet ( avec les videos, les lives, le suivi personnalisé) est au prix de 59 euros. Vous pouvez aussi le tester avec la première couleur pour 9 euros (déductibles ensuite du programme complet si vous vous inscrivez ensuite).

Bon plan :  Avec le code SOPHIE20, bénéficiez de 20% de réduction sur le programme complet.

programme j'aime mon corps

Mon avis sur le programme J’aime mon corps.

Pour le moment, je n’en suis qu’à la première couleur et je vais commencer la couleur verte. Donc, mon opinion n’est pas définitive bien entendu. Mais, voici ce qui m’a séduite dans ce programme :

  • Le fait que l’on soit actif et auteur de son programme.
  • Le fait de pouvoir le faire à son rythme. Dans la théorie, le programme se fait en un an. Mais, vous le savez, j’aimerais vivre en théorie car en théorie tout se passe bien 🙂 . Ce que je veux surtout dire c’est que chacun le fait à son rythme. Par exemple, pour moi, plusieurs exercices de la partie verte me semblaient du domaine du facile, du connu déjà pour moi. Cela m’a permis de remettre certaines notions en mémoire, comme une révision de ce que je savais déjà. J’ai donc décidé de survoler un peu rapidement. Mais, rien ne m’empêche d’y revenir un jour si le besoin s’en fait sentir.
  • Le programme peut se télécharger sur n’importe quel écran : pc, smartphone, tablette. Donc, on peut s’y mettre n’importe où, n’importe quand. Plus d’excuse possible !
  • J’aime l’idée que l’échange humain soit au centre du programme : grâce à des contacts téléphoniques ou visuels avec Hervé-Charles, grâce aux possibilités de live en petits groupes pour échanger sur nos pratiques, sur notre avancement dans le programme.
  • J’apprécie aussi que Hervé-Charles soit clair : ce n’est pas une méthode miracle, vous ne changerez pas du jour au lendemain. C’est un chemin personnel qui peut être long.

Je n’ai pas testé d’autres méthodes auparavant (mise à part la lecture de livres sur le développement personnel) donc je ne peux vous parler que de ce programme, mais je me sens à l’aise avec depuis que je l’ai débuté.

Si vous souhaitez juste vous faire une idée plus précise du programme J’aime mon corps, vous pouvez feuilleter le début du document en allant sur le site J’aime mon corps.

programme j'aime mon corps

Pour compléter ce programme, j’imagine bien ensuite approfondir ce travail d’estime de soi autrement :

Et vous, avez-vous toute confiance en vous?

Avez-vous déjà travaillé sur l’estime de soi et comment?

Connaissiez-vous ce programme?

Je remercie Hervé-Charles et Hivency de m’avoir permis de tester ce programme.



Rendez-vous sur Hellocoton !

16 Commentaires

  1. 11 février 2019 / 8 h 55 min

    Comme toi j’ai perdu énormément de temps malgré le regard et l’amour de mon homme ! C’est grâce à mon blog et aux aventures que j’ai vécues notamment les shooting que j’ai posé un autre regard sur moi ! Mais reste toujours la déformation de mon image ou je me vois en 40 alors que je fais un 36 ! Alors je commande en 40 et ramène pour le prendre en 36 ! Hihihi
    Le principal est que je m’aime enfin comme je suis grâce au blog et à vous toutes qui m’avaient énormément aidée ! Merci
    Bizzz et bon lundi

    • Sophie
      Auteur
      11 février 2019 / 15 h 06 min

      bonjour Valérie,
      Oui, le regard des autres fait beaucoup, mais parfois il faut aussi travailler seule, face à son image tout simplement. Comme je dis souvent à Namoureux, oui, tu me trouves belles parce que tu n’es pas objectif! 😀
      Bisous

    • 12 février 2019 / 20 h 30 min

      Bonjour Pimprenelle

      L’essentiel est d’aimer qui l’on est, d’apprendre à s’aimer.
      Par contre, j’entends souvent ce type de propos.
      L’écart entre l’image que l’on a de soi et la réalité de son corps, de son image.
      Les modulations de notre corps ( la maladie, le temps qui passe, la/les grossesse(s)) font que l’on s’image avec un corps alors que la réalité est tout autre.
      Se ré-approprier son corps qui a évolué est un des éléments abordés dans le programme.
      Je suis ravi de lire dans votre poste, que vous vous aimez comme vous êtes, l’important est de prendre conscience de la chance que l’on a d’être soi.

  2. janachete
    11 février 2019 / 8 h 30 min

    Je n’ai jamais été timide et pourtant j’ai toujours été bourrée de complexes dans ma jeunesse . Assez paradoxal..
    Comme tu dis on ne parlait pas de méthodes pour aider à vaincre ça.
    Aujourd’hui je m’accepte avec mes défauts mais quand à la confiance en soi j’ai encore du travail .
    Ce bouquin semble bien intéressant.
    Je regarderai de plus près.
    Merci pour ce partage !
    Belle journée Sophie !

    • Sophie
      Auteur
      11 février 2019 / 15 h 07 min

      Et bien tu vois Jany, je te pensais plutôt timide en fait. Comme quoi l’image que l’on reflete n’est pas toujours la bonne ou bien, le regard des autres n’est pas toujours réaliste. 🙂
      Bisous

  3. 11 février 2019 / 7 h 15 min

    Coucou Sophie
    Voilà une méthode qui est intéressante car tu n’es pas seule devant tes bouquins!
    J’ai retrouvé l’estime de soi après un burnout dévastateur il y a 7 ans… cela a été long et il reste encore des progrès à faire! 😜😊

    • Sophie
      Auteur
      11 février 2019 / 15 h 09 min

      Bonjour Magali,
      Oui, voilà pourquoi j’apprécie cette méthode, c’est que l’on ne se retrouve pas seule devant un livre, c’est une méthode active et l’on peut avoir des retours et des échanges en live.
      Bisous

      • 11 février 2019 / 15 h 28 min

        Oui c’est ça qui est intéressant 😜

    • 12 février 2019 / 20 h 32 min

      Merci Sophie pour le compliment.
      on se rend compte que c’est le fait d’être isolé(e), se sentir seul(e), peu soutenu(e) qui fait l’on avance peu, voire on cesse le travail entrepris.
      C’est pourquoi comme l’a très bien expliqué Sophie, le programme fait que l’on a le choix.
      On peut avancer à son rythme, accompagné ou non.

  4. 11 février 2019 / 6 h 58 min

    Coucou Sophie
    Waouh ! Fait-il intervenir des conseillères en image dans son programme ?
    Nous nous rejoignons fortement sur ce sujet : l’acceptation de soi !

    • Sophie
      Auteur
      11 février 2019 / 15 h 09 min

      Bonjour Mireille,
      C’est tout à fait ce que je me suis dit et c’est pour cela que j’ai parlé de ton métier en fin d’article, je trouve que c’est tout à fait complémentaire.
      Bisous

    • 12 février 2019 / 20 h 24 min

      Bonjour Sophie

      Cela peut arriver que je fasse intervenir des conseillères en image lors des rencontres sur des MasterClass, ou même lors des Live effectivement.
      Cela va dépendre des attentes et besoins.

  5. 11 février 2019 / 6 h 16 min

    Bonjour Sophie, cet article raisonne complètement en moi. Je travaille le « developpement personnel » depuis deux ans et je commence à en voir les effets. Je n’ai jamais eu confiance en moi, trop petite, trop grosse, trop moche etc…. et j’ai toujours vécu ma vie en fonction du regard des autres ! Quel temps perdu ! Aujourd’hui j’ai appris à lâcher prise sur certaines choses et j’ai adopté une nouvelle philosophie. Je suis beaucoup plus zen vis à vis du regard des autres. Et surtout je fais mon chemin seule, j’avance, je crée, pour moi et plus pour être certaine de plaire à l’un ou l’autre. Sur ce parcours j’ai perdu des relations à qui je ne correspondait plus , mais j’en ai gagné d’autres. J’ai supprimé quelques relations toxiques et superficielles pour attirer des personnes plus vraies et plus sincères. J’ai pris conscience que j’agissais pour « faire comme les autres » et que cela ne me rendait pas heureuse, donc maintenant je ne fais que ce qui me rend heureuse. Pour ce qui concerne ce programme, je suis très curieuse et je vais aller voir bien évidemment. Je lis beaucoup d’ouvrages sur le sujet mais je ne connaissais pas de programme en ligne. Très belle journée

    • Sophie
      Auteur
      11 février 2019 / 15 h 12 min

      Bonjour Corinne,
      Je sais en effet que tu t’intéresses beaucoup à ce sujet et d’ailleurs tu nous partages pas mal de choses aussi.
      Tu commences à me connaitre, je suis toujours en ligne, donc c’est en grande partie pour cela que je trouve ce programme intéressant. Pouvoir le consulter sur mon pc, sur mon smartphone dans le métro ou même au café (là où j’ai pris mes photos) et puis avoir la possibilité d’échanger avec le créateur de la méthode et avec d’autres personnes suivant le même cheminement.
      Bisous

  6. bonsoir
    petite question le programme est il accès que sur le corps pour l’estime de soi ?
    car personnellement ce n’est pas forcément le principal problème pour retrouver confiance en moi
    avant la maladie j’étais plutôt une personne assez sure de moi entreprenante pour faire de nouvelles choses et curieusement le fait que la maladie a duré presque 2 ans m’éloignant de la vie active et de la vie sociale et le fait que j’ai des soucis de mémoire de concentration dus à la chimio j’ai moins confiance en moi !
    j »

    • Sophie
      Auteur
      11 février 2019 / 0 h 51 min

      C’est une des questions que j’ai d’ailleurs posées à Hervé-Charles lors de notre entretien téléphonique au début du programme. Et son programme concerne vraiment l’estime de soi en général. C’est vrai que l’on parle de complexes qui nous parasitent la vie, mais les complexes peuvent ne pas être forcément physiques. Je rencontre les mêmes difficultés que toi d’ailleurs, prendre la parole devant une assemblée comme je pouvais en être capable avant, n’est plus du tout évident pour moi du fait des problèmes de concentration, des trous de mémoire.
      Ps : peux-tu me redonner l’adresse de ton blog, je la perds toujours et comme elle n’est pas sur ton profil, ce n’est pas pratique.

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :