Dépistage : pensez-y…

tribulationsdunequinqua depistage cancer sein

Si vous suivez Tribulations d’une quinqua depuis un moment, vous êtes au courant de mes aventures médicales ( doux euphémisme).

Il y a maintenant un peu plus de 2 ans, on me retirait le sein droit, je vous l’ai raconté ICI.

tribulationsdunequinqua depistage cancer sein

On ne peut pas dire que j’ai un bon souvenir de cette année 2016, mais je peux déclarer maintenant que c’est l’année 2015 qui m’a certainement sauvé la vie (même si ensuite 2016 m’a pris un sein).

En 2015, j’avais 52 ans. Le courrier de la sécurité sociale m’invitant à réaliser le dépistage je l’avais encore reçu et je l’avais rangé au fond d’un tiroir comme les années précédentes.

Puis, ce fut Octobre Rose….  et avec mon bon caractère éternel, je râlais contre ce matraquage organisé pour nous culpabiliser, nous les femmes qui avions reculé devant cet examen.

Et, je ne sais même plus pourquoi, fin octobre 2015, j’ai ressorti le courrier du tiroir. Et j’ai enfin effectué ce fichu dépistage. Il m’a certainement sauvé la vie.

tribulationsdunequinqua depistage cancer sein

Personnellement, la période la plus dure émotionnellement fut celle de l’attente du résultat final. Car quand le radiologue a un doute, il vous convoque pour une vérification, une échographie, puis il vous envoie faire une biopsie. Et là, il faut attendre, attendre….

Quand les résultats vous sont annoncés, là l’émotion est au paroxysme, mais là, enfin, vous allez pouvoir être active et non plus attentive. Là, les traitements vont s’organiser, vous savez que vous allez vous battre pour guérir.

Le cancer du sein est le cancer à la fois le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes. Chaque année en France, 54 000 nouveaux cas sont détectés,

et près de 12 000 femmes en décèdent.

Sur 100 femmes de 50 ans, 3 développeront un cancer du sein dans les 10 ans.

Guérir d’un cancer du sein dépend de plusieurs facteurs, dont l’âge, la taille et le type de la tumeur, le stade de la maladie (atteinte de la peau, nombre et situation des éventuels ganglions envahis, métastases dans d’autres organes).

De manière générale, plus les cancers du sein sont détectés tôt et plus les chances de guérison sont importantes.

La survie à 5 ans est de 99% pour un cancer du sein détecté à un stade précoce, elle est de 26% pour un cancer métastasé.

Franchement, ces statistiques font réfléchir non?

Le dépistage organisé s’adresse aux 10 millions de femmes de 50 à 74 ans ne présentant pas de facteurs de risque (autre que l’âge) ni de symptômes. (je n’avais décelé aucun symptôme).

Le dépistage consiste en une mammographie et une palpation des seins chez un radiologue agréé.

Le dépistage est gratuit, il est directement pris en charge par la Sécurité Sociale.

tribulationsdunequinqua depistage cancer sein

J’ai essayé de vous partager le plus d’informations utiles sur le sujet.

Si vous vous posez encore des questions, l’Institut national du cancer met à votre disposition un site où vous trouverez des réponses : cancersdusein.e-cancer.fr

“Savoir, c’est pouvoir agir.”
On a toutes le choix d’aller ou pas se faire dépister.
Moi, j’ai choisi d’y aller parce que j’en avais assez de reculer devant la vérité.

J’ai eu la chance d’être diagnostiquée avant que ce crabe n’aille atteindre d’autres organes.

Si j’avais encore rangé cette invitation au dépistage dans le tiroir?

Si cette fois, je n’avais pas pris mon courage à deux mains pour me rendre chez le radiologue…

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Cure post-cancer La Roche-Posay

Il y a une dizaine de jours, ,j’ai eu la chance de visiter les thermes de la Roche-Posay pour découvrir la cure post-cancer.

Mais, sachez que les cures thermales à la Roche-Posay sont diverses et permettent de soigner et améliorer beaucoup de problèmes de peau (psoriasis, sécheresses, brûlures… ). Le centre de la Roche-Posay est d’ailleurs le 1er centre européen de dermatologie thermale.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Nous étions un petit groupe de blogueuses invitées par l’agence Sobang et le centre de la Roche-Posay. Toutes nous étions concernées ou avions été concernées de près ou de loin par le cancer.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Ce week-end fut extrêmement intéressant et agréable puisque nous avons eu le plaisir en prime de bénéficier de soins au Spa Les sources.

Si vous avez été touché un jour par ce crabe, vous avez certainement du entendre parler des Thermes de la Roche-Posay. On peut trouver plusieurs flyers dans les hôpitaux et souvent les infirmières d’annonce nous parlent de cette possibilité.

Mais pourquoi une cure post-cancer?

Malgré les progrès obtenus ces dernières années dans les traitements du cancer, des manifestations cutanées peuvent perdurer. Le centre thermal de la Roche-Posay a développé une prise en charge adaptée à ces séquelles et problèmes de l’après-traitement.

  • Les suites de chirurgie : accélération de la cicatrisation, amélioration des cicatrices pathologiques, réduction du lymphoedème résiduel du bras, des jambes ou du cou. Amélioration de la mobilité. Préparation cutanée à une reconstruction.
  • Les suites de radiothérapie : traitement des radiodermites, cicatrisation des mucites post-irradiation ORL, amélioration de la souplesse cutanée et réhydratation de la peau.
  • Les suites de chimiothérapie : amélioration de la sécheresse de la peau et des muqueuses, réduction des effets cutanés des traitements, réduction des dysesthésies et neuropathies périphériques, réduction des douleurs osseuses et musculaires, accélération de la repousse des cheveux, des ongles..

Quels cancers sont concernés ?

  • cancer du sein
  • cancers gynécologiques
  • cancers digestifs
  • cancers orl
  • cancers cutanés
  • cancers hématologiques

Mais pourquoi à la Roche-Posay?

La Roche-Posay c’est une petite ville à une 50aine de kilomètres de Poitiers et à 20 kilomètres de Châtellerault (1h30 de Paris en TGV) .Une partie de la ville est fortifiée.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

La richesse de cette ville? Son eau !!

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

L’eau thermale de la Roche-Posay est utilisée depuis plus de 5 siècles pour ses vertus sur la peau. Elle est puisée à des profondeurs de 30 à 80 mètres.

On la surnomme l’eau de Velours. Elle a en effet des teneurs uniques en sélénium et en silice qui ont des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes.

Vous connaissez d’ailleurs certainement les produits cosmétiques La Roche-Posay qui utilisent cette eau .

Comment se passe une cure à la Roche-Posay?

  • Dès le premier jour de la cure, vous avez rendez-vous avec le médecin-dermatologue qui vous suivra tout au long des 3 semaines. (Oui, pour être prise en charge par la sécurité sociale, la cure thermale doit durer 3 semaines, c’est le temps correct pour une bonne thérapie).
  • Selon vos pathologies, le médecin vous prescrira alors différents soins thermaux. Chaque jour, vous verrez ce médecin au début de vos soins pour un suivi de qualité.
  • Les soins thermaux :

La douche médicale filiforme : c’est une douche (on va dire une douche énergique! 🙂 faite donc par le dermatologue qui vous suit (c’est à ce moment là que vous pouvez lui poser toutes vos questions, vos interrogations). Cette douche doit débuter chaque journée de traitements , elle est drainante et assouplissante et elle active le renouvellement cellulaire.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Les pulvérisations (faciales ou générales) : elles sont apaisantes et adoucissantes.

 

Les pulvérisations périnéales : elles apaisent et hydratent les muqueuses génitales qui souffrent beaucoup après les traitements de cancer et après la ménopause due aux traitements.

Les bains aerogazeux, hydratants et relaxants.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Les massages cicatriciels sous une rampe d’eau thermale réalisés par un kinésithérapeute.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Les soins buccaux : douche gingivale et pulvérisation buccale apaisent et revascularisent les muqueuses abîmées par les traitements de cancer ORL.

Thermes de la roche-Posay cure post-cancer

Cure de boisson. L’eau de la Roche-Posay est détoxifiante et anti-inflammatoire. Chaque curiste a son petit bidon d’eau à boire tout au long de la journée.

  • En fin de cure, un bilan médical est fait afin de mesurer les résultats.

Les soins de support

Mais le cancer demande parfois également des soins de support qui vont permettre de tourner la page et de se reconstruire une image positive de soi.

C’est dans le Pavillon Rose, une autre partie du centre thermal de la Roche-Posay que cela se passe. Dans le cadre de la cure thermale, l’association Aqualibre a pour but d’apporter un accompagnement global à l’ensemble de patients. Elle met en place divers ateliers et conférences qui permettent aux patients d’améliorer leur qualité de vie.

le pavillon rose thermes la roche-posay

  • L’atelier de maquillage correcteur.

C’est un lieu unique, éclairé par la lumière naturelle, donnant sur le magnifique parc du centre et tenu par des maquilleuses professionnelles qui vous apprennent à camoufler les lésions. C’est une occasion très précieuse pour retrouver une estime de soi. Bien entendu, ce sont des produits haute-tolérance de la Roche-Posay qui sont utilisés.

Nous avons eu la chance d’assister à une petite conférence de Carine Larchet, maquilleuse dans cet atelier. Ce fut passionnant et quelle pêche et quel entrain nous transmet Carine ! Formidable!

atelier maquillage correcteur la roche-posay

atelier maquillage correcteur la roche-posay

atelier maquillage correcteur la roche-posay

 

  • La consultation psychologique. Elle peut être individuelle, en couple ou en famille. Après un cancer, il faut souvent reconstruire également le foyer familial qui a bien souffert.
  • La socio-esthétique : un atelier conférence de conseil en image ouvert à tous pour aider à se réconcilier avec son corps.
  • La sophrologie : atelier collectif pour aider à la relaxation.
  • L’activité physique adaptée : un atelier collectif proposant des exercices simples pour remettre en route les articulations et les muscles du corps qui ont bien souvent été abîmés ou oubliés durant les traitements.

sport adapté pavillon rose la roche posay

rocheposay21

  • Des conférences sur l’eau, l’eczéma, comment mieux vivre son cancer, le psoriasis, l’alimentation, conseil en image…
  • Des ateliers enfants sont aussi organisés surtout pour les problèmes de peau des enfants qui sont très bien traités par l’eau de la Roche-Posay.

Pour bénéficier de ces différents soins de support, il suffit d’une adhésion de 20 euros qui donne accès à tous ces ateliers.

Le Pavillon Rose est vraiment un endroit cosy très agréable pour « s’occuper » après les soins thermaux qui se passent toujours le matin. Vous pouvez y trouver une boutique avec les produits locaux de la région, une boutique Amoena (lingerie et maillots de bain adaptés) et un petit restaurant Le comptoir gourmand, qui propose une alimentation bio et saine.

Prescription et prise en charge.

La cure thermale post-cancer peut se faire dès 4 à semaines après la fin des traitements, et même plus tard.

Elle est prescrite par un médecin (généraliste ou spécialiste).

Le patient doit remplir un imprimé CERFA et faire la demande à son centre de sécurité sociale.

Pour les patients atteints de cancer, la prise en charge est de 100% du forfait thermal et des honoraires médicaux.

Les frais de transport et les frais d’hébergement sont à notre charge avec une aide de la sécurité sociale et un complément possible par votre mutuelle. Vous trouverez des propositions d’hébergements sur le site des Thermes mais aussi à l’office du tourisme de la Roche-Posay ou sur le Bon coin.

La durée est de 3 semaines (ni plus,ni moins). Elle comprend 4 à 7 soins quotidiens pendant 18 jours. Les soins ont lieu en matinée (donc pas de grasse matinée durant la cure 🙂 ) tous les jours, sauf le dimanche.

Pour occuper vos après-midis, vous aurez la sieste ! 🙂 Il parait que la cure peut fatiguer. Mais des activités proposées par l’office du tourisme de la Roche-Posay sont possibles. Le golf vous tend les bras également.

Dernière partie du complexe thermal la Roche-Posay : le SPA SOURCE La Roche-Posay.

le SPA SOURCE La Roche-Posay

C’est la partie non médicale, donc aucune prise en charge de la sécurité sociale. C’est un plus bien agréable. Les thermes sont réservés aux patients, alors que le spa est ouvert à tous moyennant paiement. Donc, l’entrée au spa n’est pas compris dans votre forfait thermal, mais vous pouvez y accéder avec un tarif préférentiel.

C’est un endroit luxueux et cocooning. La Roche-Posay offre dans son spa des solutions pour toutes les peaux. C’est un lieu de ressourcement et de relaxation pour le bien-être du corps et de l’esprit.  Nous avons eu la chance de bénéficier de 2 soins : un soin du visage et un gommage sous pluie d’eau de source. Ce fut des moments extrêmement agréables!

le SPA SOURCE La Roche-Posay

le SPA SOURCE La Roche-Posay

Je vous parlerai de ce Resort Spa sur mon blog Escapades amoureuses, car c’est aussi le style d’escapade que l’on peut s’offrir en couple. Je vous parlerai alors des hôtels et hébergements dans la ville de la Roche-Posay.

Un grand merci à Nathy Fofana et Mathilde de l’agence Sobang qui ont organisé ce week-end à la perfection et qui sont vraiment très sympathiques.

Un énorme merci aux Thermes de la Roche-Posay de nous avoir ouvert leurs portes pour découvrir les différents soins. Je suis repartie conquise et décidée à trouver le temps cette année pour faire cette cure de 3 semaines.

Merci Lydie pour ton accueil au top, ton sourire, ton dynamisme, ta gentillesse, nous avons été accueillies comme des reines au centre de la Roche-Posay.

Merci à toutes les blogueuses du groupe pour leurs sourires, leurs rires et leur bienveillance.

Si vous avez des questions, des remarques, n’hésitez pas à me les laisser en commentaires.

Et vous? Avez-vous déjà bénéficié d’une cure thermale?

!important;

 

J’aime cet article



 

voyage au coeur du sein tribulations dune quinqua

Voyage au coeur du sein

Le cancer du sein est la première cause de cancer féminin et touche en France 1 femme sur 9 (52 000 nouveaux cas par an).

Dans le cadre du dépistage organisé du cancer du sein, ADK 92, met en place l’événement « Voyage au cœur du sein » les 30 et 31 mai 2018 de 11h à 20h.
Cet événement se tiendra sur le Parvis de la Défense entre le centre commercial les 4 TEMPS et le CNIT.

Evénement parrainé par Jacques Weber

250affiche001

Voilà un évènement marquant pour parler du cancer du sein!

Une structure gonflable de seins géants (réalisée par Emilie Prouchet-Dalla Costa) est installée sur le parvis de la Défense, et cette structure est visitable de l’intérieur .

L’objectif est de sensibiliser encore et toujours les femmes au dépistage du cancer du sein grâce à un parcours pédagogique à l’intérieur de l’oeuvre.

La visite de la structure gonflable se fait avec un professionnel de santé.

Dans le premier sein, vous pouvez observer les caractéristiques d’un sein : lobules ,adipocytes et ganglions. Chaque branche est éclairée de fibre optique de différentes couleurs selon la présence de tumeur ou non.

interieur

Dans la structure du 2ème sein, toutes les parois de la salle révèlent une image de mammographie. Et au somment du dôme on peut suivre la maladie, le traitement d’Alice et sa guérison.

Plusieurs animations sont proposées également :

  • Démonstration de l’autopalpation par un professionnel de santé sur un buste de femme en grandeur nature
  • Présentation du dispositif de dépistage organisé du cancer du sein
  • Informations sur différents thèmes de prévention
  • Réalisation de boissons à base de fruits en pédalant avec les Vélos Smoothies
  • Modelage des mains par la socio-esthéticienne de la Clinique Lambert le 31 mai de 11h à 18h
  • Concert de clôture par le Chœur Adagio du conservatoire de Nanterre le 31 mai à 19h
  • Remise de goodies

Vous avez pu et vous pourrez retrouver cet évènement dans plusieurs villes de France.

voyage au coeur du sein tribulations dune quinqua

A venir :

Les mercredi 30 et jeudi 31 mai – LA DÉFENSE (92), Parvis de La Défense

 Les vendredi 05 et samedi 06 mai – MONTATAIRE (60)

Les lundi 08 et mardi 09 octobre – ANTONY (92), Hôpital Privé

Les vendredi 12 et samedi 13 octobre – AJACCIO

J’aime ce style de démarche avec des évènements perlés sur toute l’année. On parle beaucoup d’Octobre rose et le reste de l’année, on a tendance à oublier…. oublier de se faire dépister, oublier que le cancer du sein touche aussi beaucoup de jeunes femmes, oublier que l’on meurt encore du cancer du sein même si les avancées dans les traitements ont été formidables.

J’irai faire un tour sur le parvis de la Défense et je partagerai des photos sur mon compte Instagram.

Dans un tout prochain billet, je vous parlerai également des cures post-cancer aux thermes de la Roche-Posay puisque j’ai eu la chance de visiter cet endroit le week-end dernier avec des blogueuses qui sont passées (ou passent encore) par ce parcours difficile du cancer.

Plus d’informations : Voyage au coeur du sein

Crédit photos : voyageaucoeurdusein.fr

 

 

ocean spray cranberry tribulations d'une quinqua

OCEAN SPRAY, ma routine vitalité de cet été.

ocean spray cranberry tribulations d'une quinqua

Connaissez-vous ce fruit dont tout le monde parle en bien ? Les cranberries (canneberges en français) sont de petits fruits rouges possédant des bienfaits très intéressants pour notre santé.

ocean spray cranberry tribulations d'une quinqua

La cranberry est commercialisée fraîche depuis la période de récolte (septembre) jusqu’à la fin de l’année, le fruit se conservant bien naturellement. Elle est aussi vendue sous forme de jus de fruit, séché, dans les magasins de produits diététiques et bio mais aussi de plus en plus en supermarché. Vous pouvez aussi le trouver sous forme de complément alimentaire (gélules, comprimés, sachets, etc.) en pharmacie.

Il y a quelques mois, j’avais trouvé la solution des cranberries séchées lorsque j’avais des petites fringales. Je les mangeais un peu comme des bonbons. C’était mon grignotage santé.

Cette fois, l’été arrivant à grands pas, j’ai choisi de commencer une petite cure de jus de cranberries. Ce fruit est reconnu pour ses qualités thérapeutiques précisément pour son pouvoir antioxydants.

Depuis deux ou trois ans, il est de plus en plus fréquent de trouver des marques de jus de cranberry au supermarché, Ocean Spray m’a proposé de tester 3 produits :

  • ·         Ocean Spray Cranberry
  • ·         Ocean Spray Cranberry light
  • ·         Ocean Spray Cranberry Myrtille

Chacun de ces jus ont des goûts voisins mais avec quelques différences.

J’avoue que j’ai craqué pour la version Cranberry Myrtille que je trouve plus douce, moins acidulée.

Ocean spray cranberry tribulations d'une quinqua

Dans un verre de 200ml d’Ocean Spray Cranberry vous avez le jus de 50 cranberries.

Mais, quels sont donc ces bienfaits dont on parle souvent :

  •       La cranberry est riche en vitamine C et en autres antioxydants.
  • ·         Ce fruit améliore votre santé cardio-vasculaire et la consommation de jus de canneberge fait augmenter le HDL (bon cholestérol) et fait baisser le mauvais cholestérol.

Quant au jus de Cranberry Ocean Spray:

  • ·         Il a su garder le côté antibactérien naturel de la Cranberry. Ce jus rafraîchissant préviendrait les infections urinaires, car il empêche les bactéries causant ces infections de s’accrocher.

Donc, pourquoi s’en priver ?

ocean spray cranberry tribulations d'une quinqua

Certaines personnes peuvent trouver le jus de cranberry un peu sucré (en effet, ce petit fruit est très acide, il faut donc ajouter du sucre à la préparation), c’est un peu mon cas.

Alors, je me prépare des « cocktails » : moitié Ocean Spray, moitié eau pétillante. C’est vraiment très rafraichissant.

Si vous faîtes attention à votre apport en sucres, l’Ocean Spray light est la solution.

Vous pouvez aussi vous servir de ces jus pour faire des smoothies, ou bien ajouter le matin à votre muesli.

Connaissez-vous et consommez-vous le jus de cranberries?

 

Article sponsorisé

!important;

 

J’aime cet article



 

vivre l'instant présent

Gérer mes angoisses par le présent

Après une maladie du type cancer, bien souvent, les angoisses nous envahissent. La grande question : va-t-il revenir ce crabe horrible et sournois qui se cache peut-être encore en moi?

Cette angoisse m’a complètement envahie parfois. Une douleur à la hanche, je pensais métastases, une difficulté à avaler, je pensais que mon premier cancer se réveillait. Chaque douleur ou chaque signe anormal du corps me renvoyait à cette question.

Je me suis alors aperçue que j’allais ainsi faire de ma vie un enfer , et dommage collatéral j’allais aussi pourrir la vie de mon entourage le plus proche.

gerer ses angoisses tribulations d'une quinqua

Il m’a fallu du temps pour comprendre que ma seule planche de survie était le présent : vivre le moment présent.

Ce vivre au présent est conseillé par tous les thérapeutes mais demande une prise de conscience déjà et un travail sur soi au long cours. Il est certain que si je me faisais aider par certaines pratiques comme la méditation, la sophrologie, je parviendrai mieux encore à m’ancrer dans chaque moment du présent. J’y pense, depuis longtemps déjà, je n’ai pas encore passé le cap. J’essaie de me débrouiller déjà avec mes petits moyens.

Cette prise de conscience du présent est contraire à nos éducations occidentales en général. Depuis tout petit, nous sommes formatés pour penser à l’avenir : réussir à l’école, passer son bac, choisir une profession … Quant au passé, il se reflète sans arrêt dans notre vie, il nous arrive de dupliquer certaines habitudes ou façon de vivre de nos parents (même de façon inconsciente). Il nous arrive de comparer notre vie présente à notre vie passée, mais à quoi cela sert-il?

Prendre conscience du moment présent  ce n’est pas seulement du carpe diem, ce n’est pas seulement profiter de l’instant en terme quantitatif mais bien en terme qualitatif.

Et je me suis aperçue que plus je pense au plaisir du moment, moins je pense à l’avenir ou plutôt je me sers du présent pour me construire un avenir moins angoissant.

La chance m’a été offerte d’être encore là malgré mes graves ennuis médicaux, c’est un cadeau extraordinaire que je me dois de ne pas gâcher avec des projections mentales négatives et en me laissant envahir par la peur.

Alors, oui, j’ai encore parfois (un peu plus que parfois) des moments de faiblesse, d’anxiété, de peur, mais je me soigne grâce au présent et à la prise de conscience de l’instant.

vivre l'instant présent

Des exemples ?

  • Des moments si normaux de la vie quotidienne que je faisais auparavant sans aucune conscience du plaisir qu’ils pouvaient m’apporter : prendre une douche, me laver les mains, boire un café, m’installer dans mon fauteuil pour regarder une série que j’aime, sentir le linge propre sortant de la machine… Je pourrais énumérer des dizaines d’instants du présent qui peuvent sembler tout à fait anodins mais dont je ressens le plaisir maintenant.
  • Ecouter les autres, vivre le moment vraiment avec les personnes, ne pas penser à autre chose à cet instant. Les réseaux sociaux ne nous aident pas à ce genre de chose (surtout nous les blogueuses) , mais j’essaie et j’ai encore beaucoup de chemin à parcourir pour y arriver.
  • Me réveiller le matin en pensant à ce qui va être chouette dans ma journée. Mais, pas plus loin que la journée, pas demain non ! juste aujourd’hui!

Cela ne signifie pas que je suis devenue adepte du No-futur ! Le futur je l’entrevois dans l’instant présent, je puise ma force pour le futur dans le présent.

Quand j’écris sur mon blog, ,je me projette au moment où vous lecteurs et lectrices allez me lire et, je l’espère, répondre à mon billet. Mais, c’est en vivant pleinement ce moment d’écriture que je prépare le moment futur.

Quand je réserve un voyage, un hôtel, je me projette bien entendu dans le futur, mais me concentrer sur la préparation, sur des choix à faire, des personnes à contacter me fait déjà vivre un peu ce projet au présent et m’évite de penser que tout peut s’annuler si quelque chose arrivait.

Pour conclure, vivre l’instant présent à fond me donne la force pour continuer. Mieux vaut être vraiment présent et conscient de l’instant quelques minutes que rester des heures à se laisser envahir par des pensées négatives et se perdre dans les affres du mental.

Et vous, avez-vous des angoisses? Si oui, cela m’intéresserais de savoir comment vous les gérer. N’hésitez pas à partager vos remarques dans les commentaires, vous savez que j’adore vous lire.

 

Je pensais ne pas supporter.

Quelques phrases pour vous dire comme on peut changer dans la vie, qu’il ne faut jamais dire fontaine, je ne boirai pas de ton eau.

Pendant de nombreuses années, j’étais la personne qui ne voulait pas s’absenter du travail. Si je regarde mon récapitulatif d’arrêts de travail dans ma carrière, je lis : les jours pris pour enfants malades et sinon, et bien ce sont mes deux congés longue maladie pour mes deux cancers.

Mes parents étaient artisans-commerçants. Je peux vous dire qu’être fonctionnaire dans une famille de commerçants, ce n’est pas forcément évident. Les vieilles idées ont la dent dure et donc fonctionnaire = faignant pour une partie de la population. Donc, se faire porter malade était un signe de faiblesse, le travail était une des premières valeurs de ma famille, il est dans mes gènes.

Lors de mon premier congé longue maladie, il y a moins de 10 ans, après les traitements j’étais pressée de reprendre mon poste au travail. J’ai pu recommencer en mi-temps thérapeutique, et en effet, j’avais besoin de cette reprise en douceur. Je me suis aperçue en reprenant que mon regard sur le travail avait changé déjà, et que beaucoup de détails qui me semblaient importants avant étaient devenus dérisoires. J’ai eu du mal durant quelques semaines à me fondre de nouveau dans l’ambiance travail, j’ai eu du mal à me sentir concernée. J’étais contente de reprendre mais je ne voyais plus les choses de la même façon. J’ai ressenti des difficultés à de nouveau me fondre dans l’équipe (équipe très jeune).

Puis, les mois et les années passant, on oublie, on rentre de nouveau dans le moule que l’on avait abandonné. J’ai repris goût au travail, aux relations entre collègues. J’ai recommencé à courir pour tout et pour rien.

D’ailleurs, la preuve que j’avais bien repris ma place dans la société travail, c’est que lorsque j’ai eu l’annonce de mon second cancer, il y a environ 2 ans, après les pleurs et la peur, j’ai tout de suite pensé à mon job. J’ai fait en sorte de tout organiser avant de partir en traitement. Et j’ai culpabilisé durant au moins une année d’avoir abandonné mon poste. J’ai mis plus de 18 mois à retirer de ma messagerie le compte mail du travail ! En effet, durant 18 mois, j’ai continué à lire les échanges et j’étais au courant de tout ce qui se passait ou presque au boulot. A un certain moment, je me suis dit que j’étais un peu « grave » de faire cela. Ce n’était pas du tout une forme de surveillance de ma remplaçante (qui est en plus une amie chère), pas du tout !! C’était ce besoin d’être encore en relation avec la société, avec le monde du travail. Je ne voulais pas ou ne pouvais pas décrocher.

Et puis, ,peu à peu, forcément on s’éloigne de ce monde. Quand on se retrouve entre collègues pour une soirée, tout le monde parle boulot (oui, il faut savoir que chez les enseignants, on parle boulot tout le temps! petit clin d’oeil aux compagnes et compagnons d’enseignants qui doivent subir cela!). Et là, bien souvent je décroche car je ne me sens plus à ma place. Cela m’amuse d’avoir des nouvelles des élèves, d’écouter des anecdotes mais bon, pas toute la soirée :).

Je me suis construit un monde sans mon travail. Et cela, je ne le pensais pas possible avant.

Je me suis découvert des passions. J’ai découvert le concept de prendre son temps et de pouvoir choisir ses horaires, ses activités. Bon, ok, il y a une chose que je ne peux pas vraiment choisir ce sont mes dates d’opérations, mes convalescences parfois trop longues et le suivi médical et psychologique.

Je ne suis pas en train de vous dire que la solution c’est d’avoir subi deux cancers et d’être en congé longue maladie! Attention, pas du tout !

Je suis juste en train de vous expliquer comme le regard sur la vie et sur la société peut changer alors que l’on pensait que ce ne serait pas possible.

Beaucoup de monde dans mon entourage se demande ce que je peux bien faire de mes journées. Je réponds que je prends le temps de vivre tout simplement et de faire ce qu’il me plaît. Et cela m’est devenu primordial, car je ressens comme une urgence de faire les choses (oui, je ne peux m’empêcher de penser que le crabe est fourbe et peut revenir à tout moment).

Je pensais ne pas supporter de ne pas travailler. Comme quoi, la vie nous change.

Et vous, avez-vous eu des évènements dans la vie qui ont changé votre regard sur le monde ?

Selection coup de coeur Hellocoton

Article paru sur le Huffingtonpost ICI pour mon plus grand plaisir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Salon Santé pour tous du 9 au 11 mars à Paris

vYE0rYuk

Prendre soin de sa famille au quotidien, c’est le souhait des Français aujourd’hui. Nous sommes de plus en plus impliqués dans le suivi de la santé de leurs proches et dans la prévention. Cependant, pour cela, il est nécessaire de rester informés et alertés.

Le Salon Santé pour Tous a été créé pour répondre à ces attentes.

Ce salon a pour vocation de permettre à toute la famille d’échanger directement avec l’ensemble des acteurs de la santé. Qu’ils soient patients ou en bonne santé, parents, adolescents et enfants trouveront les réponses à leurs questions: à travers une approche prévention / prise en charge / vivre avec, ce salon offre une triple approche de la santé qui prendra différentes formes.
  • Des conférences, tables rondes et débats interactifs animés par des médecins reconnus pour s’informer sur différents thèmes (vous trouverez le programme sur le site Salon santé pour tous )
  • Des ateliers pratiques pour approfondir ses connaissances (secourisme, rôle de l’alimentation, surpoids, obésité, maladies des dents et de la bouche, l’alimentation du nourrisson…)
  • Un hall d’exposition complet pour découvrir et échanger avec 50 exposants.
Le salon Santé pour tous a pour ambition commune, avec son association créatrice , de promouvoir le citoyen acteur afin de faciliter son implication en matière de prévention, prédiction, dépistage, diagnostic et soins.
Quand on arrive dans l’âge de la cinquantaine, nous nous posons beaucoup de questions sur notre santé mais aussi bien souvent sur celle de nos parents, sur leur devenir, sur les solutions pour les aider à vieillir au mieux. Ce salon peut être une bonne base d’informations, il me semble.

Infos pratiques:

Quand : du vendredi 9 au dimanche 11 mars 2018

: Paris, Espace Champerret, Hall A

Accès : Métro: ligne 3, arrêts Porte de Champerret ou Louise Michel

Bus: lignes 83, 92, 93, 163, 164, 165 et PC  ; Voiture : parking payant Champerret / Yser

Site internet : salonsantepourtous.com
Tarif : gratuit pour tous ceux qui ont téléchargé leur invitation sur internet.
Tarif plein sur place : 8 €.

Rendez-vous sur Hellocoton !

LA CHAUVE SOURIT

La Chauve SouriT : un spectacle à faire mourir… de rire

Il y a quelques mois, je vous avais déjà parlé en bien d’une pièce sur le thème du cancer : 85 B au festival d’Avignon.

Cette fois, c’est à Toulouse le 3 février 2018 (dans le cadre de la Toulouse Onco Week 2018, la veille de la Journée Mondiale de Lutte contre le Cancer) que sera présentée pour la première fois la pièce de théâtre de Caroline Le Flour et Mathieu Vervisch, qui aborde le cancer avec un ton décapant et totalement inédit.

La Chauve SouriT : l’art pour aborder la maladie avec un regard nouveau et décalé.

LA CHAUVE SOURIT
« Mon cancer va vous faire mourir… de rire ! » C’est ainsi que La Chauve SouriT, alias Caroline Le Flour, auteure et interprète, a choisi d’aborder le sujet de la maladie et de son combat personnel contre le cancer.

Caroline le flour

Touchée par un lymphome en 2012, Caroline Le Four, qui a toujours aimé écrire, souhaitait laisser une trace d’humour posthume à ses proches… Débarrassée de son cancer, l’auteure a fait le choix, aux côtés de Mathieu Vervisch, de transformer ses écrits en une pièce de théâtre qui parle de la maladie, des traitements, du rapport aux autres, sans complaisance et sans compromis. C’est parfois abrupt, « c’est la vraie vie » mais c’est surtout très drôle.

L’équipe de La Chauve SouriT a choisi de présenter sa pièce pour la première fois lors de la Toulouse Onco Week et a reçu le soutien tout particulier de La Ligue contre le Cancer de la Haute-Garonne. Au-delà des grands rendez-vous scientifiques et économiques, la TOW a l’ambition d’être un moment de partage avec le grand public à travers des actions caritatives visant à lever des fonds. En outre, l’intégralité des bénéfices de la représentation sera reversée à la Ligue contre le Cancer 31, et permettra de financer en partie des projets de recherche contre la cancer en Haute-Garonne, sur l’année 2018.

Alors, si vous résidez Toulouse ou les environs, pourquoi ne pas aller assister à cette première représentation de la chauve-souriT ?

N’hésitez pas à aller découvrir, liker et partager la page FB : LA CHAUVE SOURIT.

TOULOUSE ONCOWEEK
Rendez-vous sur Hellocoton !

 

galette les belles envies igc

Les Belles Envies

Pour continuer dans le domaine des gourmandises bonnes pour notre santé aussi, je désirais vous parler des Belles Envies !

Les Belles Envies ce sont deux pâtisseries sur Paris, mais aussi un site de vente en ligne qui nous permettent d’oublier le sucre mais pas nos envies !

Le concept :

Alixe Bornon, 29 ans, diabétique de type 1, fondatrice des Belles Envies et son équipe conçoivent, préparent et proposent des pâtisseries gourmandes, des chocolats, des biscuits et des produits d’épicerie à Index Glycémique Contrôlé (igc®) permettant une maîtrise de son poids et du taux de sucre.

Les Belles Envies c’est l’ambition de rendre accessible à tous des pâtisseries, des chocolats, des biscuits et de l’Epicerie de haute qualité sans impact sur le taux de sucre dans le corps.
L’index glycémique est la capacité d’un aliment à faire monter le taux de sucre dans le sang. Plus l’index glycémique est élevé, plus le taux de sucre s’élève et plus la prise de poids est importante. Pour information, la farine de blé blanche a un index glycémique de 75.

La gamme de produits des Belles Envies convient également à l’alimentation contrôlée des sportifs, des femmes au diabète gestationnel, des personnes diabétiques de type 1 et 2.

Sur leur site, vous trouverez de jolies choix de pâtisseries et chocolats pour Noël.

Les Belles Envies      chocolats les Belles Envies

Et à partir du 2 janvier, pour régaler les Reines et les Rois 2018, les Belles Envies propose une galette gourmande pour 6 personnes composée de la traditionnelle frangipane (aux
amandes naturelles), et de sa légère pâte feuilletée aux farines non raffinées.
Sa particularité : sans sucre blanc & sans farine blanche avec un index glycémique très bas 25 (il faut savoir qu’une galette traditionnelle a un indice glycémique de 70).

galette les belles envies igc
Composition naturelle à base de farines complètes, sucre de coco, frangipane sans sucre.

2 boutiques à Paris :

17 rue Poncelet 75017 Paris

3, rue Monge 75005 Paris

Boutique en ligne :

Les Belles envies

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

VIH 50 ANS ET PLUS

Sida : les plus de 50 ans ne se sentiraient pas concernés !

Etant tombée sur une étude qui m’a fait froid dans le dos, au risque de plomber un peu l’ambiance de Noël (mais vous savez que je ne suis pas à ça près), j’ai eu envie de faire un article à propos de cette information.

Les personnes de plus de 50 ans représentent une part croissante des patients séropositifs en Europe. Parmi les personnes infectées par le virus du sida en 2015, un sur six était âgé de plus de 50 ans.

Alors que les chiffres sont stables chez les 15-49 ans entre 2004 et 2015, les taux d’infection par le VIH des personnes de plus de 50 ans sont en hausse dans 16 pays européens.

De plus, la maladie est très souvent détectée à un stade avancé chez les plus de 50 ans, et même trop souvent au stade sida, alors que ce n’est pas le cas pour les 15-49 ans.

Alors?

Les plus de 50 ans ne se sentiraient pas concernés par le VIH?

En effet, les études montrent que les quinquas ne se sentent pas vraiment impliqués, ils ont beaucoup moins le réflexe du préservatif lors des rapports sexuels alors que les jeunes « ont grandi avec la maladie » et ont ce réflexe.

Bien que 90% des 50-70 ans s’estiment bien informés des modes de contamination, seuls 12% déclarent se sentir concernés par les risques d’infection et 46% déclarent avoir déjà réalisé un test de dépistage contre 61% chez les 18-49 ans. Et surtout, le plus étonnant et le plus inquiétant est que 37% des seniors (oups j’ai écrit séniors 🙂 ) ayant des partenaires multiples n’ont jamais utilisé de préservatif !! Franchement, je trouve cela ahurissant. Comme si on pensait qu’étant plus vieux, on n’avait moins de risques ? Et pourtant, je suis pratiquement certaine que les mêmes personnes vont conseiller et mettre en garde leurs propres enfants sur le risque d’infection.

Qu’est-ce qui freine à ce point les hommes de plus de 50 ans à utiliser le préservatif? Est-ce une peur de ne pas « assurer » comme on dit??  Il est vrai que mettre un préservatif peut couper l’élan! 🙂 Ou bien, notre génération serait-elle restée sur l’idée fausse que le VIH concerne les homosexuels et pas les hétérosexuels??

Quelles solutions?

Lara Tavoschi, auteur principal de l’étude et chercheur, propose que l’on se penche sur la question en créant des programmes complets de prévention destinés aux personnes de plus de 50 ans.

On peut espérer que l’arrivée des auto-tests au VIH pourrait changer la donne en améliorant les diagnostics précoces. Toute prise de risque (un rapport non-protégé) doit nous pousser à nous faire dépister.

Connaissiez-vous ces chiffres?

En êtes-vous étonnés?

Rendez-vous sur Hellocoton !