Ce mois de janvier 2016

Ce mois de janvier 2016 est passé si vite, pourtant il restera gravé dans ma tête, dans mon corps toute ma vie.

Ce mois de janvier 2016 aura été le mois de ma mutilation. Oups ! non, on appelle cela une mastectomie (un mot que j’aurais appris en 2016 également).

C’est vrai que l’on pourrait envisager cette opération comme une mutilation, pourtant je vous assure, je ne me sens pas mutilée. Je me sens prête pour continuer le combat, je me sens vivante et oui, je me sens femme.

Est-ce qu’une femme peut-être femme sans ses seins, ou avec un sein en moins?

Et pourtant, nous sommes des milliers chaque année en France à subir cette opération par nécessité. Et nous sommes des milliers ensuite à passer par une reconstruction de la poitrine (certaines le décident d’autres non).

Ah cette poitrine !!! Toute ma vie cela aura été une relation ambivalente elle et moi ! 🙂 Je t’aime moi non plus !

Puisque, vous le savez, nous les femmes nous ne sommes jamais contentes de ce que l’on a, bien entendu, je l’ai trouvée trop grosse, trop forte, trop lourde, trop voyante. Et puis, je l’ai trouvée appétissante, pratique pour attirer les hommes. J’ai voulu la faire refaire (enfin, ça c’était juste dans la tête les jours de déprime). Je l’ai maudite quand je ne trouvais aucun maillot de bain digne de ce nom à ma taille. Je l’ai adoré quand je l’ai vu avec ce petit soutif balconnet (oui petit j’exagère, ok, il n’était pas petit) qui lui allait si bien.

Mais, là, en ce mois de janvier c’était une autre histoire. Là, ma poitrine me trahissait. C’était elle qui portait ce crabe et là, il n’y eut aucune hésitation, que je l’aime ou que je la déteste, c’était elle ou moi.

Donc, voilà, vous savez tout, je n’ai plus qu’un boobs sur deux.

J’ai hésité avant de l’écrire, pas facile ce genre de chose à déclarer, même dans mon entourage, tout le monde ne le saura pas, car…. et bien, quand on ne le sait pas, ça ne se voit pas !! Je vous assure. Durant ce fameux mois de janvier, j’ai appris aussi que deux personnes de mon entourage (pas entourage proche mais des connaissances rencontrées plusieurs fois) avaient subi la même opération, et jamais je ne l’avais remarqué ! Et bien, oui, nous savons y faire nous les femmes pour cacher des choses 😉 .

Parce qu’une mastectomie ce n’ est pas perdre sa féminité. Je me sens toujours aussi femme, je dirais même peut-être plus ! C’est comme une envie de faire un pied de nez à cette fatalité ! Niveau sensualité, et bien elle est toujours là, j’ai toujours envie de caresses, de massages sensuels, de relations avec Namoureux. Niveau shopping : j’ai autant envie de m’acheter plein de petites choses pour le printemps qui va pointer son nez. Bon ok, niveau sous-vêtements cela va être un peu basique au départ, il faut se l’avouer, mais ce ne sera pas une fin en soi, et comme me l’a conseillé la dépositaire Amonea : il y a plein de choses mignonnes maintenant, je vous montrerai cela !! Je ne demande que cela !! 🙂

Ce billet n’est pas écrit pour attirer une quelconque condescendance ! surtout pas !

Il est juste écrit pour témoigner. Témoigner qu’il ne faut pas avoir honte, qu’un cancer ce n’est pas une maladie honteuse. Nous sommes des milliers chaque année, hommes et femmes, a être touchés par cette saleté. Nous ne sommes pas des héros, nous sommes juste devant l’obligation de nous faire soigner pour continuer à vivre. Parfois, ce combat nous oblige à faire des choix ou à valider les choix des médecins.

Devenir une amazone, ce n’est pas perdre sa féminité, c’est juste se battre pour vivre.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

30 Commentaires

  1. 21 février 2016 / 19 h 59 min

    Ton témoignage est magnifique…. j’aime quand tu parles de ta sensualité, de massages, de caresses avec Namoureux…. je te sens forte et je sens que l’amour de ton chéri t’aide énormément à affronter le crabe…. Je te… je vous souhaite pleins de moments de bonheur, pleins de week-end en amoureux, pleins de voyages à travers le monde….
    Pleins d’ ondes positives Jolie Amazone !

  2. 3 février 2016 / 14 h 23 min

    c’est un très bel article, très touchant, tu es vraiment courageuse… j’ai une amie qui est dans ton cas… son courage m’épate chaque jour. saleté de crabe !!!! je t’embrasse fort et t’envoie des ondes positives…

    • Sophie
      Auteur
      5 février 2016 / 0 h 50 min

      Je prends toutes les ondes positives que l’on m’envoie, merci !!!

  3. Izno
    3 février 2016 / 10 h 50 min

    Pour moi tu as toujours été une amazone Sophie, donc finalement rien ne change! Bisous de moi.

    • Sophie
      Auteur
      3 février 2016 / 12 h 13 min

      plein de bises 🙂

  4. 3 février 2016 / 0 h 34 min

    Je pense que c’est ma première visite sur votre ( ton ) blog , et je ” tombe ” sur ce billet ….
    En tant qu’homme , homme qui a pas mal vécu ( de bons et de très mauvais moment ) , en tant que malade aussi ( je suis épileptique )….( désolé pour ce déballage ) …Mais je voudrais te dire que la beauté d’une femme , d’un être vivant ne réside pas ( à mon avis ) dans son aspect physique , loin de là ….
    Ta force et ton courage devant cette saleté en sont la preuve ;pour moi la beauté est avant tout intérieure ….
    A bientôt ?
    Francis

  5. 2 février 2016 / 17 h 51 min

    j’ai juste envie de dire MERCI…MERCI pour ce témoignage qui en aidera plus d’une…
    MERCI

  6. 2 février 2016 / 17 h 11 min

    Je suis admirative. ..bravo! !!!!
    Bisous ma belle amazone

  7. 2 février 2016 / 12 h 30 min

    je te trouve merveilleuse.
    Bravo pour ce joli billet plein de tendresse pour toi même.
    Je te souhaite le meilleur, le plus beau, le plus doux.
    gros bisous tous doux

  8. 2 février 2016 / 11 h 19 min

    Mais oui, pas de larmoyant, pense à te faire belle, du moment qu’il n’y a pas de douleur physique, c’est pas la peine de rajouter une douleur morale qui ne sert à rien. Pas la peine de regretter ce qu’on a plus, toi c’est un sein, moi c’est ma vue qui baisse, pour d’autres c’est les articulations rouillées. On perd toutes quelque chose mais on peut aussi gagner en sérénité et je crois que c’est ton cas … et le mien.

  9. 2 février 2016 / 9 h 38 min

    Emouvant témoignage, garde ce moral d’acier et cette joie de vivre, je t’envoie mille pensées Bises

  10. 2 février 2016 / 9 h 28 min

    Très beau témoignage. Merci Sophie. Des bises pour commencer février avec plein de tonus 😉 !

  11. 2 février 2016 / 8 h 54 min

    Très beau témoignage, plein de sérénité, et qui prouve qu’avec l’envie et un moral d’acier, une dose d’amour, on arrive à tout vaincre.
    Bises

    • Sophie
      Auteur
      2 février 2016 / 9 h 00 min

      Toi qui me connais d’avant dans d’autres lieux, ça doit te faire un choc 🙂

      • gren38
        19 février 2016 / 7 h 34 min

        Oui, c’est le mot
        Bises

  12. 2 février 2016 / 6 h 45 min

    C’est un témoignage très important pour nous toutes !!! bisous <3

  13. Petite G
    2 février 2016 / 0 h 39 min

    Bravo pour ce choix pas simple à vivre et ce témoignage …

  14. 1 février 2016 / 21 h 36 min

    Bravo Sophie pour avoir le cran que tu as à dire les choses si simplement !
    Il faut y être pour savoir , mais je ne sais pas si je serais aussi courageuse pour avouer tout ça sur un blog.
    Je t’admire pour ça et je pense que tu as bien raison, on ne perd de sa féminité que si on le veut bien, rien ne peut l’entâcher si on l’aime et que l’on aime aussi être aimée et désirée !
    Continue comme ça Sophie, on te soutiendra toujours !
    Bonne soirée !
    Bisous

    • Sophie
      Auteur
      1 février 2016 / 23 h 18 min

      Je ne pense pas que ce soit du courage mais tout simplement un besoin de l’écrire, l’écriture peut être une vrai aide dans la vie, je m’en suis aperçue petit à petit .
      Bises!

  15. 1 février 2016 / 21 h 25 min

    tu as raison, on ne perd pas sa féminité, et après tu auras une reconstruction, la chirurgie fait des merveilles.
    j’ai vu de nombreuses femmes au cours de ma carrière qui avaient subi une mastectomie et la plupart ont très bien réagi.
    je te souhaite tout le bonheur du monde
    bisous
    danièle

    • Sophie
      Auteur
      1 février 2016 / 23 h 19 min

      Bonsoir Danièle,
      Tu écris “au cours de ta carrière” ,tu exerces ou exerçais quel métier?
      Pour tout le bonheur du monde, je prends avec plaisir 🙂
      bises

  16. 1 février 2016 / 20 h 47 min

    Nous sommes admiratives devant votre courage, votre attitude si positive ! C’est un encouragement pour toutes les femmes qui vivent cette épreuve. Vous êtes une Angelina Jolie bis… 🙂

    • Sophie
      Auteur
      1 février 2016 / 23 h 21 min

      J’aimerais bien être aussi jolie (et aussi riche lol) qu’Angelina 🙂
      Sans rire sinon, l’attitude positive je l’ai en ce moment, je ne dis pas qu’il n’y aura pas des coups de blues, mais c’est ainsi, et c’est peut-etre pour cela que j’en parle sur le blog, pour exorciser tout cela.
      Bises

  17. Pimpf
    1 février 2016 / 20 h 28 min

    Très beau témoignage cela demande une force et du courage. Comme tu le dis si bien , on vient souvent à découvrir ce que nos proches traversent. Bravo ,pensées postives pour toi 🙂

    • Sophie
      Auteur
      1 février 2016 / 23 h 21 min

      Je prends les pensées Pimpf, bises

  18. Solange
    1 février 2016 / 20 h 25 min

    Profite de la vie ma belle, tu as un courage incroyable, bravo et continue le combat, nous sommes derriere toi,
    Bonne soirée, bises ma belle.

    • Sophie
      Auteur
      1 février 2016 / 23 h 21 min

      Non, ce n’est pas du courage, c’est une obligation Solange.
      Bonne soirée à toi aussi.

  19. 1 février 2016 / 20 h 03 min

    Très beau témoignage 🙂 Ne pas avoir peur du regard des autres : tu le dis, ça ne se voit pas ! Profite de la vie et de ses petits plaisirs 🙂 Bon mois de février 🙂

    • Sophie
      Auteur
      1 février 2016 / 23 h 23 min

      Merci Petitgris. Je pense que le mois de février sera plus serein, plus calme, dans l’attente de la suite des traitements.
      Merci pour ton commentaire, j’aime te lire de plus en plus ici.

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :