Exposition Miro au Grand Palais

J’ai eu la chance hier de pouvoir me rendre au vernissage de l’exposition Miro au Grand Palais à Paris.

Pour faire simple : j’en ai pris plein les yeux.

J’ai découvert le parcours artistique de cet artiste dont je ne connaissais que quelques toiles et quelques sculptures comme celles sur le Parvis de la Défense.

sculpture Miro la Défense

Credit : www.tourisme92.com

Cette rétrospective dédiée au grand maître Catalan Joan Miro (1893-1983) rassemble près de 150 oeuvres.

La création de cet artiste d’exception irrigue l’art de tout le XXème siècle.

L’exposition débute au 1er étage avec les périodes fauve, cubiste et détailliste, suivie de l’époque surréaliste où Miro invente un monde poétique, inconnu jusqu’alors dans la peinture du XXème siècle.

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Autoportrait 1919

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Nu debout (1918)

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Ni abstrait, ni figuratif, riche de multiples inventions, c’est dans un parcours poétique que l’on découvre le langage résolument neuf que n’a eu de cesse de développer Miro.

Son art prend ses sources dans le quotidien pour s’épanouir dans un monde jusqu’alors méconnu où les rêves du créateur occupent une place privilégiée.

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

 

Joan Miro va s’engager dans les années 1930 dans une lutte contre le fascisme et pour la liberté.

Des peintures dites “sauvages” illustrent la force étrange qu’il donne à son oeuvre dans des moments de tension extrême.

Dans les années 1940, c’est l’apparition des Constellations, une série de petits formats exceptionnelle exécutée à Varengeville-sur-mer en Normandie (vous pouvez retrouver la tombe de Georges Braques d’ailleurs dans le cimetière marin de Varengeville-sur-mer).

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Oiseaux et insectes (1938)

Puis, ce sera la naissance de sa sculpture qui témoigne aussi de cette passion pour la réalité et une part de rêverie (ce qui n’était pas a priori imaginable dans cette discipline).

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Les dernières salles sont consacrées aux 25 dernières années de la création du peintre. Dans son grand atelier de Palma de Majorque, Miro peint des oeuvres de plus grands formats qui donne une ampleur nouvelle à un geste toujours aussi méticuleusement précis.

Le vide s’empare d’une grande partie de ses toiles longuement méditées.

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Exposition Joan Miro au Grand Palais Paris

Bleu II (1961)

Je termine avec les propres mots de Miro :

Pour moi, un tableau doit être comme des étincelles. Il faut qu’il éblouisse comme la beauté d’une femme ou d’un poème.

Je ne vous ai présenté qu’un petit extrait de cette magnifique exposition regroupant près de 150 oeuvres de Joan Miro.

Courez vite la voir !

Informations pratiques :

Exposition Miro au Grand Palais, galeries nationales.

Ceci est la couleur de mes rêves.

Du 3 octobre 2018 au 4 février 2019.

Entrée Square Jean Perrin

Metro ligne 1 ou 13 (Champs-Elysées Clémenceau) ou ligne 9 (Franklin D.Roosevelt)

Tarif : 15 euros, tarif réduit : 10 euros, gratuit pour les – de 16 ans et les bénéficiaires des minima sociaux.

Ouverture :

lundi, jeudi et dimanche de 10h à 20h.

mercredi, vendredi et samedi de 10h à 22h.

Fermeture hebdomadaire le mardi.

A noter :

Nuit Blanche le samedi 6 octobre : les expositions Miro et Eblouissante Venise sont ouvertes et gratuites à partir de 20h, fermeture à 1h.

Informations et réservations : http://www.grandpalais.fr

 

 

 

 

 

4 Commentaires

  1. manoudanslaforet
    18 octobre 2018 / 13 h 15 min

    C’est dans ma liste des trucs à faire !!!!

  2. 2 octobre 2018 / 18 h 42 min

    Merci pour ce billet et maintenant, à notre tour ds s’en mettre plein les mirettes !

    • Sophie
      Auteur
      3 octobre 2018 / 16 h 46 min

      Tout a fait 😁

  3. 2 octobre 2018 / 15 h 12 min

    Magnifique maître espagnol. Je vais souvent en vacances à Montroig au sud de la catalogne où il a vécu ses années d’adolescence et de jeune adulte alors qu’il lui avait été conseillé de vivre proche de la mer pour sa santé. Ce pays lui a inspiré ses toiles abstraites qui rappellent les dessins qu’il faisait au bâton dans le sable. Ce petit village a son musée Miro très petit mais très intéressant. Merci pour l’info, ya plus qu’à monter à Paris voir cette belle expo et aussi la période bleue de Picasso! Quelle chance vous avez !!

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :