Il manque…

Parce que j’aimais le chanteur et j’aimais l’homme.

Parce qu’il nous manque un mec comme lui actuellement.

Parce que tous ses coups de gueule sont encore d’actualité.

Parce que nous y voilà, cela fait 30 ans qu’il a disparu et les hommages pleuvent.

Voilà pourquoi j’avais envie de partager des coups de gueule de Daniel Balavoine avec vous.

Certains peuvent qualifier ses déclarations de monde des Bisounours, pour moi, elles représentent notre devoir d’indignation, des rappels des valeurs fondamentales de l’humanisme.

Il a été parfois maladroit, peut-être, mais quel passionné ne l’est pas parfois?

Actuellement, je ne vois personne ayant cette liberté de parole…mais je me trompe peut-être.

Alors, comme le dit Elsa Grangier dans son excellent article sur le Huffingtonpost, peut-être que c’est à nous de réfléchir et de réagir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  1. 16 janvier 2016 / 12 h 17 min

    sans être fan, j’aimais bien… et encore plus maintenant. J’aime entendre la 6 ans chanter “qu’est ce qui pourrait sauver l’amour?” … 🙂

  2. 9 janvier 2016 / 20 h 36 min

    Je me demande dans quelle société nous vivons pour que les “nouvelles idoles” n’ait plus cet engagement, cette liberté de ton… mais effectivement on y est sûrement pour quelque chose…

  3. 9 janvier 2016 / 18 h 56 min

    A l’époque je n’étais pas fan de lui, mais avec le recul , c’était quelqu’un de bien !
    Bon WE
    Bises

  4. 9 janvier 2016 / 17 h 47 min

    C’est vrai, sous son air de gentil petit Bisounours, il avait de la personnalité. On se rappelle de son coup de “gueule” face à Mitterrand…Bon week-end

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :