Maman, si j’avais su…

Maman,

Si j’avais su que la vie serait si belle mais si difficile ,

Si j’avais su qu’à partir d’un certain âge, on a plus de raisons de pleurer que de rire,

Si j’avais su qu’un jour je serais seule,

Si j’avais su qu’un jour tu me manquerais tant.

Est-ce que l’on doit dire aux enfants que la vie ne sera pas aussi douce qu’elle ne l’est pour eux en ce moment?

Est-ce que l’on doit leur dire qu’ils sont en train de manger leur pain blanc?

Never grow up pensait Peter Pan,

mais pourtant on n’y peut rien, le temps passe, les chagrins passent, on se bat, on survit, on renait coûte que coûte.

C’est la vie, parait-il .


Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 Commentaires

  1. 24 septembre 2015 / 12 h 38 min

    Et pourtant serions-nous prêtes à revivre notre enfance ? Etait-ce vraiment “le vert Paradis des amours enfantines”? Il y avait aussi beaucoup de frustrations et d’impatience, un grand besoin de liberté. Mais c’était une autre époque !

  2. 22 septembre 2015 / 14 h 54 min

    Poignant…
    Nos enfants vivent avec la télé. Ils nous entendent, nous voient et bouffent notre stress et nos difficultés quotidiennes. Ils ne comprennent pas forcément mais je crois qu’ils ressentent très bien qu’il va falloir “se battre”…

    • 24 septembre 2015 / 8 h 58 min

      C’est tout à fait vrai… ils sont déjà au courant, mais ils ont notre filtre tout de même et je pense qu’il le faut.

  3. Bernieshoot
    22 septembre 2015 / 13 h 24 min

    gardons notre jeunesse d’esprit intacte pour les jours avec et les jours sans

    • 24 septembre 2015 / 8 h 58 min

      Et cette jeunesse il est bon de la garder à tout âge 🙂

  4. Sissi
    22 septembre 2015 / 11 h 13 min

    Oui, laissons les plus jeunes suivre leur chemin, leur vie n’est pas si facile actuellement et il ne faut pas les décourager d’avancer et d’entreprendre, juste les accompagner et les encourager. Et quand ils sont heureux, partageons leur joie. Je n’ai pas eu le bonheur d’avoir des enfants mais j’ai beaucoup de nièces et neveux, et je préfère les féliciter et m’enthousiasmer quand tout va bien pour eux, et si ce n’est pas le cas, je leur dit que la roue tourne, de ne pas s’inquiéter.

    • 24 septembre 2015 / 9 h 01 min

      Oui, mais je pense qu’il est bon de leur dire que la roue tourne, que parfois dans la vie il y a des hauts et des bas. Souvent, je me demande si il ne faut pas que je prépare un peu mes enfants au moment où je ne serai plus là, pour les rendre plus forts.

      • Laurence
        24 septembre 2015 / 9 h 25 min

        Ma maman m en parle tellement souvent que ça m énerve… j en suis a compter le nombre de minutes qu elle met, depuis le début de notre rencontre/conversation, pour évoquer ce fait.
        C est devenu tellement récurant…elle est veuve, c est peut être pour ça.
        Mais moi ça me pourit mon présent -égoïste? Sûrement

        • 24 septembre 2015 / 18 h 44 min

          Le fait d’etre veuve doit énormément jouer c’est certain… je suis indiscrète mais quel âge as-tu?

      • Sissi
        24 septembre 2015 / 18 h 58 min

        Oui, mais ils risquent aussi de vivre dans la peur de perdre leur maman. Ils le savent que de toute façon un jour tu ne seras plus là comme tu le savais pour tes parents. Laisse les profiter de ta présence et profite de les avoir près de toi. Bisous.

  5. 22 septembre 2015 / 10 h 22 min

    la vie a plus d’imagination que nous. La vie c’est un long chemin pas toujours facile. Comme pour apprendre à conduire, il faut connaitre la signification des panneaux, savoir qu’il y a des dangers, mais pas la peine de dire aux enfants que cela ne sera pas toujours rose, ils l’apprendront bien assez vite.

  6. 22 septembre 2015 / 10 h 03 min

    il faut les laisser vivre pleinement leur vie, ils auront le temps de s’en rendre compte assez vite !

    • 24 septembre 2015 / 9 h 02 min

      C’est vrai, mais est-ce que les préparer ne peut pas les rendre plus forts.

      • 24 septembre 2015 / 9 h 05 min

        Tout dépends sur quoi
        Les enfants ont cette capacité à mieux traiter les évènements que les adultes alors je me dis qu’il faut leur en parler c’est sur mais ne pas leur faire peur non plus 😉

  7. Chocolasco
    22 septembre 2015 / 9 h 55 min

    Ma fille, je te dirais: Va où ton coeur te pousse, toujours écoute-le, tu as choisi de montrer par amour, le beau côté de la vie à tes enfants, et c’est aussi ainsi que j’ai fais pour toi,,, Je ne savais qu’un jour, tu pleurerais davantage que de rire, alors je te le dis, un gros orage est quelquefois nécessaire dans un ciel si lourd mais après comme il bon de retrouver le soleil, je te dirais qu’il en est ainsi pour tous, qu’il en a été ainsi pour moi… Je te manque?- si tu savais comme dès la porte fermée, j’attendais ton retour. Toujours, l’amour, l’amour de vous, de la vie. m’a permit d’effacer ma mélancolie pour sourire… peut-être aussi pour vous cacher, ce que je savais, que vous découvrirez, une fois l’âge venu: la vie est un chemin rocailleux ou petits, vous n’auriez pu vous aventurer, c’est pour cela, qu’en te tenant la main, je t’ai fais cheminé sur de doux chemins. Sois confiante, ma fille, aime la vie, aime ta vie, je te tiens la main…

  8. arsenn
    22 septembre 2015 / 9 h 24 min

    Oui, très beau et très émouvant … C’est toute une philosophie de la vie, celle de notre monde occidentale, qui nous porte à éprouver de telles douleurs … Je les ai traversées moi aussi, Mais la vie reste néanmoins belle si l’on prend conscience de tous ces petits moments délicieux et que l’on s’en nourrit . “Joyeusement je m’achemine vers la tombe”, disait le jeune Brahms tout ennivré de romantisme à son éditeur qui luireprochait les titres trop sinistres de ses premières compositions …
    (Quant à l’innocence et à la candeur des enfants, je n’y crois guère; peut-être ont-ils encore en eux cette capacité de rebondir en essayant d’oublier ?)
    Bises !

    • 24 septembre 2015 / 9 h 03 min

      Comme toujours, j’adore ton analyse. Et j’aime que tu saches y ajouter des références culturelles qui nous aident à réfléchir.

  9. 22 septembre 2015 / 8 h 28 min

    Comme tes mots me parlent… Il faut avoir le cœur bien accroché, parfois, pour affronter la vie. Mais heureusement, elle nous réserve aussi de belles surprises qui nous aident à supporter ses douleurs… Courage ! Grosses bises.

    • 24 septembre 2015 / 9 h 04 min

      Oui, heureusement !! J’ai passé des années très difficiles depuis 5/6 ans. Là, j’ai l’impression de voir le bout du tunnel et de profiter pleinement de ma vie. D’ailleurs, certaines personnes me disent que cela se voit sur moi de façon physique, j’ai l’air plus radieuse. 🙂

  10. gren38
    22 septembre 2015 / 7 h 51 min

    Très beau et très émouvant
    Bisous

  11. 22 septembre 2015 / 7 h 45 min

    laissons les enfants rêver, et essayons de conserver dans notre mémoire nos plus jolis moments de vie
    bonne journée
    bisous

  12. 22 septembre 2015 / 6 h 33 min

    De toute façon ils ne nous croiront pas 😉

  13. 22 septembre 2015 / 6 h 07 min

    Pas toujours facile… Mais laissons leur candeur aux enfants… Ils auront le temps de s’en rendre compte!

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :