Se souvenir des belles choses ?

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi
Et le vent du nord les emporte
Dans la nuit froide de l’oubli.

Les jours de fêtes familiales comme Noël sont l’occasion de se remémorer les fêtes d’avant, les réunions familiales d’autrefois. Et, je m’aperçois bien souvent, pour ne pas dire trop souvent, que les souvenirs qui me restent le plus facilement en mémoire sont les mauvais souvenirs : les disputes familiales, les clashs entre frère et sœur, les remarques désobligeantes qui nous touchent à jamais, les absences de ceux que l’on aime.

Où vont donc les bons souvenirs ?

sesouvenirIl y en a pourtant eu des centaines. J’ai vécu une enfance heureuse même si mes parents n’étaient pas souvent là occupés par leur commerce. Mais, j’ai été une enfant gâtée, aimée je pense. Par contre, ma famille (comme beaucoup de familles de cette époque) n’était pas du genre expansive. On ne se disait pas je t’aime, trop pudiques. Je me souviens pourtant des moments de câlins avec ma maman dans le lit le dimanche matin. En voici un souvenir heureux, mais étrangement cela me demande bien plus d’efforts de mémoire que pour les mauvais souvenirs.

Pourquoi ma mémoire est-elle si sélective ?

Heureusement, il y a les albums photos, les films super 8 (oui, oui je suis aussi de cette époque). Pourquoi nous faut-il cet appui visuel pour faire surgir des souvenirs ? Je suis certaine que si ces aides technologiques n’existaient pas, je n’aurais que peu de souvenirs en tête. C’est cruel d’avoir oublié les si bons moments.

Si, il y a aussi les discussions avec les cousins, cousines, oncles, tantes que j’ai la chance d’avoir encore. Mais, on se voit peu. La vie nous occupe chacun de notre côté. Mais, quand on se retrouve (autrement que lors des enterrements… vous n’avez jamais remarqué comme les enterrements sont une manière de réunir enfin les familles?) les souvenirs arrivent en masse. Les mémoires des uns et des autres fonctionnant certainement différemment.

J’aimerais aussi pouvoir me rappeler de façon sensitive le bien être que je pouvais ressentir quand j’avais mes enfants dans les bras, lorsque je leur donnais le sein, le premier sourire, les premiers pas.

sesouvenir2

Je sais aussi que ce furent des instants merveilleux, j’aimerais presque pouvoir les revivre par la pensée. Mais tout cela semble évaporé, pourquoi la mémoire me prive-t-elle de ce genre de plaisir ?

Mes enfants pour le moment ont une excellente mémoire des moments de leur enfance. Ils ont passé 20 ans et j’aime comme ils sont capables de me raconter certains événements. S’en souviendront-ils aussi bien à mon âge ? Ou bien aussi le temps aura fait des ravages ?

Non, je vous promets, la sénilité ne m’a pas encore attaquée

(enfin, je l’espère ^^ ).

Mais parfois, j’aimerais vraiment que ma mémoire soit plus bienveillante avec moi et qu’elle me rende aussi les bons moments passés plutôt que les disputes et les chagrins.

Et vous ? Comment fonctionne votre mémoire ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Commentaires

  1. 3 janvier 2015 / 11 h 03 min

    En fait, je m’aperçois peu à peu que mes souvenirs sont négatifs quand je les ressasse toute seule, mais quand je parle de ma famille à certaines personnes surtout une personne très proche de moi maintenant, je me rends compte que plein de petits bonheurs surgissent dans ma mémoire.

  2. 29 décembre 2014 / 23 h 03 min

    C’est marrant parce que pour moi noël n’a pas de si mauvais souvenirs que cela.
    Pas de joyeux mais pas de mauvais non plus.
    Ma maman n’a jamais aimé noël de pars des souvenirs médiocres et du coup nous n’avons jamais vraiment fait de grands noëls…cela change un peu maintenant.

    • 30 décembre 2014 / 12 h 50 min

      Je crois qu’il y a les Noels de notre enfance, les Noels de nos enfants, puis les Noels de nos petits enfants. De mon coté, j’attends de vivre cela un jour avec mes petits enfants que je n’ai pas encore lol

  3. 26 décembre 2014 / 19 h 18 min

    Pendant longtemps, ma mémoire ne me faisait ressasser que les mauvaises choses… Et puis et puis… j’ai commencé à m’ouvrir un peu plus, à ne plus regarder mes erreurs mais à m’en servir au contraire pour avancer… et puis surtout j’ai appris à me faire un peu plus confiance et à profiter du temps présent justement pour que ce soit celui ci qui me marque et qui marque ceux que j’aime… alors je profite de chaque instant 😉
    Mais la mémoire reste parfois sélective 😉

    • 29 décembre 2014 / 19 h 14 min

      Je suis ta façon de faire depuis un certain temps et je pense que cela aura des résultats avec le temps.

  4. 25 décembre 2014 / 21 h 07 min

    Dommage si ce sont les mauvais souvenirs qui dominent. Nous, ça dépend des jours, mais en général c’est un bon mix.

    • 3 janvier 2015 / 11 h 01 min

      En fait, j’étais peut-être un peu pessimiste au moment d’écrire cet article.

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :