Seuls les enfants savent aimer de Cali.

Je préviens tout de suite : mon avis sera complètement subjectif (mais bon, c’est un pléonasme un avis est forcément subjectif).
Cali, mon chanteur-auteur-compositeur préféré, prend la plume cette fois pour écrire un roman :

Seuls les enfants savent aimer.

Seuls les enfants savent aimer Cali

Résumé :

Seuls les enfants savent aimer.
Seuls les enfants aperçoivent l’amour au loin, qui arrive de toute sa lenteur, de toute sa douceur, pour venir nous consumer.
Seuls les enfants embrassent le désespoir vertigineux de la solitude quand l’amour s’en va.
Seuls les enfants meurent d’amour.
Seuls les enfants jouent leur coeur à chaque instant, à chaque souffle.
À chaque seconde le coeur d’un enfant explose.
Tu me manques à crever, maman.
Jusqu’à quand vas-tu mourir ?

Mon avis :

J’ai toujours apprécié (le mot est faible) la poésie, l’amour dans les textes des chansons de Cali. J’ai toujours aimé sa fragilité et sa générosité, un homme qui a besoin d’amour mais qui sait en donner tellement à son public.
J’ai retrouvé cette poésie, cette fragilité, cette générosité dans les mots de ce roman. Un roman autobiographique puisque Cali nous raconte la perte de sa maman à l’âge de 6 ans, son ressenti de petit bonhomme de 6 ans dans son village de Vernet-les-Bains.
Le roman débute par l’enterrement de Mireille, la maman de ce petit Bruno, emportée par une saleté de maladie. Mais Bruno n’a pas pu assister à la cérémonie, trop petit, trop fragile selon les grands! Il voit le cortège passer devant la maison.
A partir de là, nous allons suivre Bruno durant une année : ses chagrins, son manque d’amour, sa colère, sa famille qui se délite, son papa qui sombre, son amour d’enfance, son amitié exclusive avec Alec, ses rires, ses facéties. La vie quoi ! Mais la vie après la perte.
Cali (si tu me lis 🙂 ), il y a un passage qui m’a fait comprendre ce que pouvait ressentir mon fils quand il partait en colonie :). Tu as mis des mots sur ses peurs et son refus de partir loin de nous.
Ma fille m’a offert ce livre le lendemain de sa sortie, je l’ai lu d’une traite. J’ai été transportée par les mots de Bruno Caliciuri. Même si vous ne connaissez pas Cali chanteur, ou bien même si vous ne l’aimez pas, Seuls les enfants savent aimer est un roman poignant qui peut parler à beaucoup, parler à ceux qui ont perdu un être cher dans leur enfance, ou même à l’âge adulte. Quand on perd sa maman ou son papa, à n’importe quel âge on se sent orphelin.
Un texte absolument bouleversant, poétique, écrit tout en pudeur avec ses mots d’enfants. 
Seuls les enfants savent aimer
Editions du Cherche-midi, 190 pages, 18 euros.
Rendez-vous sur Hellocoton !

5 Commentaires

  1. janachete
    4 février 2018 / 18 h 03 min

    Ça semble émouvant.
    Merci pour ton avis . J’y penserais .

  2. Poulette
    3 février 2018 / 8 h 50 min

    J’ai aperçu ce bouquin en présentation tout en feuilletant je ne sais plus quel magazine cette semaine et j’avoue avoir pensé à toi. Pas étonnée ni surprise par tes impressions. Merci pour cela. Bisous et belle journée.

  3. jai50ansetapres
    2 février 2018 / 17 h 09 min

    Tu en parles avec tellement de ferveur que j’ai trop envie de le lire…

  4. manoudanslaforet
    2 février 2018 / 15 h 38 min

    Je le note dans ma PAL!!!

Et si tu me laissais un petit mot?

%d blogueurs aiment cette page :