L’ombre, un seule en scène poignant.

L’ombre, un seule en scène poignant.

C’était hier soir, au Théâtre du Gymnase (studio Marie Bell), dans une cave voutée, déjà j’adorais l’ambiance du lieu. L’ombre, ,un monologue écrit par Alma Brami et interprété par Dédeine Volk-Leonovitch fut mon dernier coup de coeur théâtral du mois…

Voir l’article
%d blogueurs aiment cette page :