Ne jamais vendre la peau de l’ours…

patienceEt

oui, une fois que l’on se trouve à l’hôpital, on ne sait jamais quand on en sort !

Patience, zen !!

Lorsque je vous ai écrit le billet précédent, je venais d’avoir une super nouvelle : vous sortez dans 2 jours !

Vous comprenez bien que j’avais des étoiles plein les yeux et de l’espoir à court terme.

Il suffit d’une autre visite d’un interne dans la journée pour que tout s’écroule. Non, en fait, vous ne sortez pas….

Alors, je vais patienter… mais j’avais envie de vous écrire un petit mot pour vous donner quelques nouvelles, tous vos messages m’ont fait chaud au coeur.

Je vous remercie encore d’être là toujours fidèles au poste.

Bises, à bientôt !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

I’m alive !

J’adore trop cette parodie !

Oui, oui je suis vivante ! Bon, ce n’est pas la super forme mais ça y est j’ai la force de prendre mon ordi et de venir vous faire un petit coucou.

Cette opération chirurgicale je la craignais, mais je ne pensais pas que le séjour à l’hôpital serait si long et si dévastateur. Mais je me connais, vous me connaissez, je vais vite remonter la pente !

Je ne vais pas vous raconter tous mes déboires médicaux (oui, le secret médical existe même pour les blogueuses 🙂 ), mais seulement vous expliquer que cette intervention m’a été imposée par les effets des radiothérapies précédentes pour mon premier cancer en 2008.  On vous soigne du cancer (et j’en suis si heureuse) mais en même temps, on vous détruit, on vous brûle des cellules. Et plusieurs années après, les effets indésirables se font encore sentir. J’ai donc du subir une chirurgie assez lourde, mais il y a eu quelques complications. Du coup, j’ai été absente un peu plus longtemps que je ne pensais sur mon blog. Pourtant, j’avais prévu le coup : j’avais emporté le pc, le disque dur avec moi à l’hôpital.  Ce qui m’a manqué ? l’énergie pour écrire ! Et l’envie aussi.

Mais reprendre le clavier aujourd’hui pour venir vous donner des nouvelles me fait un grand bien et me démontre que la pêche est de retour 🙂 .

Mon occupation du moment (puisque je suis clouée dans une chambre) : faire un choix dans les appareils photos que j’ai repérés dans les magasins précédemment.

J’ai envie de passer un cap au niveau photos pour mes blogs et tenter de vous offrir plus de qualité. Pour le moment, mes photos sont faites avec mon compact (compact expert mais compact seulement) ou mon smartphone. J’ai envie de passer à l’hybride (le reflex me semble trop compliqué et trop lourd et encombrant pour emporter partout). D’ailleurs, si vous avez des conseils à me donner, n’hésitez pas !  J’ai déjà décidé de suivre un petit stage de photographie. Je suis pressée de me remettre au plus vite pour mettre en place tous ces projets.

Et vous les ami(e)s, comment allez-vous?

Tiens, j’ai utilisé le mot « amis »…. Aurais-je trouvé la solution à mon interrogation précédente Mais, comment vous appeler?

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Comment vous appeler

Mais, comment vous appeler?

Cela fera bientôt 4 ans que Tribulations d’une quinqua existe, et depuis 4 ans, je me pose toujours la question.

Comment puis-je vous appeler? comment m’adresser à vous?

commentvousappeler02

Vous avez peut-être remarqué que mes articles commencent très rarement par un bonjour ! Oui, ce serait bien plus poli et convivial tout de même !

Le hic est que je ne sais pas comment faire suivre ce bonjour ! Ni d’ailleurs, comment vous dire au revoir.

Parmi tous les blogs que je consulte (et il y en a des tonnes !), je vois différents petits surnoms pour nommer les lectrices ou les lecteurs.

  • Mes chéries, mes belles :  là, c’est impossible pour moi. Je ne peux pas vraiment vous expliquer le comment du pourquoi mais je n’ai jamais pu appeler une amie de cette façon : ma belle, ma chérie. C’est une expression qui n’est pas du tout naturelle pour moi, je m’écorcherais la bouche en le disant ! Alors, je ne pourrais encore moins le faire par écrit et à un grand nombre de personnes (oui, oui vous êtes tout de même un certain nombre à me lire! 🙂 ).
  • Mes ami(e)s  : C’est Florence qui utilise tous les jours ce petit nom sur ses vidéos ( sa chaine Youtube ICI). Là aussi, je m’en excuse mais j’ai du mal. Le mot ami a bien trop de valeur pour moi. Déjà que le terme d’amis Facebook me hérisse souvent, j’aurais du mal à écrire « mes chers amis » ici, alors que ce blog est public et que j’ai peut-être des ennemis qui me lisent :).
  • Mes chatons, mes poulettes (petit clin d’oeil à une lectrice qui se reconnaîtra), mes amours.... je lis beaucoup de choses de style sur les blogs, mais même si j’ai envie de garder un lien avec vous, d’être proches de vous, je n’arrive pas à trouver ce niveau de familiarité. C’est peut-être du à mon âge ! 🙂
  • Mes morues : ah je viens de lire cela sur le compte Instagram de l’excellente Pintade de Montpellier (si vous ne la connaissez pas encore, vous ratez quelque chose). Mais, elle peut se le permettre, elle utilise un ton bien à elle et elle a de l’humour ! D’ailleurs, j’ai souri et c’est ainsi que je me suis décidée à écrire ce billet.

Mais, moi, je n’ai encore rien trouvé…

Et pourtant, cela me manque de ne pas vous appeler par un petit nom !

Alors, je me résous à vous poser la question :

Comment voulez-vous que je vous appelle?

Est-ce que depuis que vous me lisez cela vous a marqué, choqué cette absence de surnom pour mes lecteurs et lectrices? Ou bien, est-ce que je me prends la tête pour pas grand chose? 😀

Merci pour vos remarques, idées et commentaires. Lâchez-vous !! 🙂

NB : mon analyse de la façon de faire d’autres blogueuses n’est en rien une critique ! Je vous ai juste expliqué mon ressenti personnel par rapport à l’utilisation de différents termes.

Edit de dernière minute : ah, je pourrais dire « salut les quinquas! » mais je ne suis pas certaine que tout le monde se sente alors concerné!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Instagram et moi, Instagram et vous.

Depuis quelque temps, je suis largement accro à Instagram, pourtant je ne l’aurais jamais imaginé auparavant.

 Instagram était pour moi synonyme de : selfy, nombrilisme, narcissisme.

Je pensais que ce réseau social était réservé aux ados, aux jeunes se prenant en photos avec la bouche de canard (oui la fameuse duck face!), aux selfies devant le miroir en prenant la pose la plus sexy possible…

Au départ, j’ai créé un compte Instagram parce que « cela se faisait » quand on anime un blog. C’est vrai que si l’on reste seule dans son coin à écrire sur son petit blog, il y a peu de chance de toucher beaucoup de monde. Donc, j’ai créé mon compte. Mais, il est resté endormi durant des mois années.

Tout d’abord, je ne savais pas vraiment comment cela fonctionnait. Je n’étais pas encore rôdée aux hashtags, aux règles d’Instagram. Et puis, ce réseau me semblait complètement étranger à ce que je voulais faire, moi qui ne voulais pas me montrer déjà!

Mais alors, comment m’est venue cette addiction actuelle?

J’ai commencé à utiliser Instagram en vacances. Ah l’oisiveté !! 🙂

Ma première idée est qu’il était dommage de ne partager mes photos de voyage autrement que par le blog Escapades amoureuses. Quand on aime certaines de ses photos, on apprécie de les montrer (je me souviens des séances photos interminables de mes parents à l’époque des diapositives !! 😀 ). Là, Instagram me permettait de partager quelques photos sans saouler mon monde ! 😀

Et puis, je me suis prise au jeu, mon chien a été mitraillé (il déteste cela) et partagé sur Instagram (c’est très tendance les Jack-russels 😀 ).

Mon fil Instragram reflète ma vie de blogueuse et ma vie quotidienne (enfin, les meilleurs moments !! Faut pas exagérer non plus !) tout simplement. Je partage ce que j’aime et je ne me prends pas la tête à utiliser 10000 filtres pour faire une photo tendance Instagram. Je fais attention à bien cadrer mes photos, à choisir parmi mes clichés, mais la spontanéité domine.

Mon fil Instagram est un peu comme mon blog Tribulations d’une quinqua, je veux dire que la ligne éditoriale est simple : je partage mes petits et grands plaisirs, mes coups de coeur.

Et puis, surtout, j’ai découvert tellement de belles photos sur Instagram !!

Je suis abonnée à de nombreux comptes remplis de photos de qualité, beaucoup de recherche. Je m’en inspire, j’essaie de suivre leur chemin. J’essaie de m’améliorer.

Maintenant, dans les transports en commun, avant de m’endormir, j’aime me promener de comptes en comptes pour découvrir de jolies perles rares.

Auparavant, pour moi Instagram était aussi synonyme de voyeurisme. Je critiquais et me demandais pourquoi les gens avaient besoin d’aller voir ce qu’il se passait chez les autres. 🙂

Aujourd’hui, j’ai découvert qu’Instagram pouvait être cela : exhibitionnisme et voyeurisme, mais qu’Instagram était aussi artistique, recherche de l’esthétisme et partage de photos de qualités.

Instagram me donne envie de voyager, me donne des idées de balades, me donne envie d’aller essayer un nouveau restaurant, me donne envie de tester un nouveau produit de maquillage (oui, et pourtant je ne suis pas du tout portée sur le maquillage), me donne envie de progresser en photographie.

Sur Instagram, j’ai découvert aussi ce concept des challenges photos comme celui de Flow Magazine que je vais tenter de suivre durant tout le mois de juin. C’est un joli moyen de découvrir beaucoup de comptes et des personnes qui sont bien loin de l’image que je me faisais d’Instagram il y a des mois de cela.

J’ai encore beaucoup à apprendre d’Instagram ( en particulier comment faire une story, là pour le moment je suis nulle de chez nulle : 😀 ), mais c’est devenu mon réseau social préféré je pense. Le partage y est tellement immédiat et spontané !

Oui, Instagram peut être chronophage, mais c’est comme tous les réseaux sociaux, c’est à nous de nous protéger, de nous réguler. En ce moment, j’ai le temps pour ce genre de choses alors, j’en profite.

Alors, si vous voulez me suivre aussi sur Instagram, cela se passe par là :

J’écrirai bientôt un billet pour partager avec vous certains comptes Instagram que je suis et que j’apprécie beaucoup.

Et vous? Utilisez-vous ce réseau social?

Merci pour vos commentaires, vos réactions. N’hésitez pas à partager vos comptes Instagram que je puisse vous suivre aussi.

Bonne journée et bon week-end à tous et toutes !

 Rendez-vous sur Hellocoton !

# Coulisses du blog : la ligne éditoriale

facebook-interblogeur-2017

La ligne éditoriale du blog

Il y a un peu plus d’un an de cela déjà, je me posais de multiples questions sur la ligne éditoriale de mon blog. Il s’agissait de ce billet ICI

Un an plus tard, je vais reprendre point par point mes interrogations pour en faire l’actualisation.

  • Mon blog est devenu un peu un fourre-tout :
    Toujours vrai je crois, mais mon blog est le reflet de la vie d’une quinqua lambda donc forcément, il y a un peu de tout dans l’existence de cette quinqua.
  • Blog humeurs? Oui, toujours il me semble, mais peut-être moins. Je suis devenue plus zen durant cette année, je me pose moins de questions sur la vie ou plutôt je les partage peut-être moins parce qu’elles m’angoissent moins ou bien parce que je les juge trop personnelles et qu’elles ne vous intéresseront pas forcément.
  • Blog mode? Si vous vous souvenez, il y a quelque temps de cela, j’ai eu envie de publier de nouveau des billets looks, j’en parlais ICI. Et puis, en fait, depuis… ben rien de rien :D. J’ai réfléchi (oui,oui, cela m’arrive) et j’en suis arrivée à cette conclusion :  1/ Il fallait que je sois patiente. Je suis encore en plein travail de reconstruction mammaire après mon cancer. Donc, en ce moment, (on ne rit pas ! 😀 ) j’ai un sein bonnet C et un sein bonnet E. Bon, pour les hommes,  vous ne visualisez peut-être pas forcément avec ces lettres 😀 mais vous les copines, vous devez bien comprendre que des photos de looks en ce moment, hum pas évident !! La symétrisation se fera début juin ! Youpi ! Je ne vous raconte pas comme je vais faire les magasins après pour pouvoir partir en vacances avec maillots de bain et tenues d’été bien ajustés ! 2/ Depuis toujours, je suis une personne qui ne dépense pas son argent en vêtements. Je m’achète quelques tenues dans des réseaux et boutiques pas très onéreuses et basta pour chaque saison. Je préfère mettre mes deniers dans les escapades, les restaurants, le matériel de geek. Donc, en fait, je pense que je ne suis pas vraiment faite pour publier des billets mode et looks, il y en a qui le font bien mieux que moi (poke Solange, Valérie, Jany entre autres).
  • Blog beauté? Un tout petit peu, je dirais plutôt que mes billets sont davantage orientés bien-être, soins du corps et de la peau que make up.
  • Blog culture? Oui, de plus en plus. J’aime partager mes coups de coeur et mes sorties avec vous.
  • Blog famille? Parfois, comme avec ce billet sur les parents âgés. La famille fait partie de notre vie.

Conclusion en 2017 :

Tribulations d’une quinqua est bien un blog lifestyle avec un lectorat en majorité de femmes de 50 ans et plus, comme l’avait démontré le sondage en mars 2016 :

resultatssondage

Ma ligne éditoriale reste claire et fourre-tout en même temps ! C’est la vie d’une nana de 50 ans et des poussières qui a décidé de profiter au maximum et de partager ses coups de coeurs, ses soucis, ses réflexions avec les copines quinquas du net.

Avec cette conclusion, je peux écrire selon mes envies ! 😀

Mais, vous, avez-vous des préférences de thèmes de billet? N’hésitez pas à m’en « réclamer » ou bien à me donner des idées.

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : Coulissesdublog

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : Evenement coulisses du blog 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

#Coulisses du blog : Combien de temps pour rédiger un billet?

C’est le 11ème rdv des Coulisses du blog, évènement organisé par Mia du blog Trucs de blogueuses.

facebook-interblogeur-2017

Cette semaine : le temps pour écrire un article

Avant de répondre à cette question, je précise que je préfère toujours utiliser le mot « billet » que le mot « article » pour mes écrits sur mes deux blogs. Le terme d’article me semble un peu présomptueux, et justement, je pense que si je considérais cela comme des articles, leur rédaction me prendrait bien plus de temps. Quand je pense « article », je pense davantage au travail du journaliste qu’aux écrits d’un blogueur en fait. Je n’ai pas la formation pour écrire des articles. Enfin, je considère donc que je rédige des billets, billets d’humeur, billets de récits de voyage, billets de compte-rendu d’un spectacle.

Lorsque je vais vous parler du temps pour écrire un billet, je ne vous parle que du temps passé devant mon pc. Je ne parle pas des visites, des spectacles, des tests de produits en amont.

1/ Les billets les plus fréquents sur Tribulations d’une quinqua.

Sur Tribulations d’une quinqua, c’est la spontanéité qui prédomine mon « travail ». J’écris souvent comme je parle, en fait, j’ai l’impression de parler à une personne en face de moi. Cette personne c’est vous mes lecteurs. Par conséquent, quand l’inspiration, l’envie est là, je peux tout à fait écrire un billet de 400 mots en quelques minutes. Je considère que ce nombre 400 représente un billet de petite importance. Je lis parfois (souvent) des billets de 2000/2500 mots chez d’autres blogueurs ou blogueuses. Mais bien entendu, tout dépend du style de blog, du sujet traité !!

Une fois le billet rédigé, je passe aux images ou aux photos. Si j’utilise des photos libres de droits trouvées sur internet, l’illustration peut être très rapide. Si j’utilise mes propres photos, je fais toujours dessus un petit travail pour les redimensionner, les recadrer et améliorer un peu le rendu.

2/ Les billets sponsorisés ou les billets tests de produits.

Ils me prennent forcément un peu plus de temps d’écriture. Je dois respecter les demandes du partenaire si c’est le cas. Ou bien aussi, je fais un travail de recherche en amont sur le produit afin de le présenter simplement (je n’écris jamais des tartines :p ) mais précisément. Je m’applique un peu plus aussi pour les photos pour essayer de mettre le produit en valeur ou bien pour que vous puissiez vraiment juger du produit sur votre écran.

3/ Les billets humeurs qui restent longtemps dans les tiroirs.

Oui, j’ai certains textes attendant en mode brouillon depuis des mois. Pour plusieurs raisons, soit j’ai eu l’inspiration, mais elle s’est envolée soudainement et il me faut du temps pour la retrouver 🙂 , soit c’est un sujet difficile pour moi à traiter émotionnellement parlant alors je l’ai commencé, et j’attends le bon moment pour le continuer. Pour tout vous dire, sur Tribulations d’une quinqua, j’ai 6 billets en mode brouillon qui attendent d’être complétés, dont un qui date de ….  2 ans !! Je ne sais pas si un jour j’arriverai à le finir ! 😀

4/ Les billets sur Escapades amoureuses.

Je me permets une digression à propos de mon 2ème blog sur lequel la méthode d’écriture n’est pas du tout la même. C’est une des raisons d’ailleurs pour lesquelles je publie moins régulièrement ou moins souvent sur Escapades amoureuses.  Les billets sur ce blog tourisme et bonnes adresses me prennent bien plus de temps. Il y a de multiples photos à trier et à modifier. Il y a plus de recherches à faire quand par exemple je présente une destination pour partir en couple. C’est le cas en ce moment pour mes billets sur Vienne, capitale de l’Autriche. Vous savez, c’est un peu comme à l’école quand nous avions un exposé à présenter ! 😀

J’ai utilisé plusieurs fois le mot « travail » dans ce billet, mais bien entendu je ne considère pas cela comme un travail, c’est un plaisir mais qui demande du temps, et pour une passion, il est difficile de compter son temps ! Donc, conclusion, impossible de mesurer et de chiffrer !!

Et vous les blogueurs et blogueuses, combien de temps passez-vous par article? Et vous les lecteurs, combien de temps pour lire un billet? 😀

 

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : Coulissesdublog11

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : Evenement coulisses du blog 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

#Coulisses du blog : blog et entourage.

C’est le 10ème rdv des Coulisses du blog, évènement organisé par Mia du blog Trucs de blogueuses.

facebook-interblogeur-2017

Cette semaine : Mon blog et mon entourage

J’ai été longtemps à ne parler à personne de mes blogs (sauf à Namoureux). Je trouvais que je dévoilais trop de moi sur ces deux espaces.

Et puis, plusieurs fois, des amis qui savaient que je partais souvent en week-end, que je connaissais pas mal de restaurants m’ont demandé des conseils. C’est à ce moment là que j’ai commencé à parler de mon premier blog Escapades amoureuses. C’était vraiment dans le but de partager avec eux mes bonnes adresses. Je trouvais qu’en visionnant les photos et mes impressions par écrit cela serait plus facile que de leur en parler oralement.

Puis, j’ai commencé à parlé de Tribulations d’une quinqua à mes plus proches amies. Oui, amies femmes seulement 🙂 .

Comme je l’ai expliqué dans un précédent billet, ma situation familiale et ma profession m’empêchait de trop en parler autour de moi et je tenais à rester le plus anonyme possible.

Depuis que j’ai été touchée par 2 maladies graves, je relativise les choses. Est-ce si grave que cela si on me reconnaît sur mon blog, si des proches me lisent? Est-ce que cela va me limiter dans mes propos? Je crois que j’ai passé outre cette inquiétude.

Souvent, je me posais la question de l’utilité ou l’importance de se montrer dans son blog… Mais, je trouve en effet que cela apporte plus d’intimité, de rapprochement avec ses lecteurs. Alors, je poste maintenant quelques photos de moi ici ou sur Instagram.

Entre autre, je me dis : Et bien, si des gens qui me connaissent tombent sur mes blogs, c’est ainsi, ils sont publics et je n’y fais rien de répréhensible. Par conséquent, peu à peu je me dévoile et j’en parle parfois dans mon entourage. Par contre, je ne sais pas qui de mes amis viennent vraiment lire, je ne leur demande pas et je n’ai pas de retour.

Et vous? Votre entourage est-il au courant de votre blog?

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : Coulissesdublog10

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : Evenement coulisses du blog 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

#Coulisses du blog : les commentaires

C’est le 9ème rdv des Coulisses du blog, évènement organisé par Mia du blog Trucs de blogueuses.

facebook-interblogeur-2017

Cette semaine : les commentaires

Ah la la, les commentaires sont un vaste sujet sur la blogosphère, et c’est souvent un sujet critique et conflictuel même parfois.

On entend de tout sur le sujet : oui, une telle a un nombre de commentaires hallucinant, oui une autre filtre les commentaires! Et elle, elle n’en laisse jamais ! Vous remarquerez que je dis « elle » car je me promène davantage sur les blogs féminins que masculins et que j’ai l’impression que les femmes sont largement plus harpies que les hommes sur ce genre de sujet !

Et moi, comment je fonctionne sur mon blog?

  • Je pense sincèrement que les commentaires sont indispensables pour un blog.

Ils sont la vie du blog et pas seulement les commentaires positifs et élogieux, pour plusieurs raisons : je peux très bien avoir oublié un point, un détail sur un sujet, et grâce aux commentaires des lecteurs peuvent venir compléter mon billet. Je peux aussi avoir des difficultés pour me faire comprendre de certaines personnes, les commentaires sont là pour que vous puissiez poser des questions et demander des éclaircissements tout simplement. La discussion, le partage sont des valeurs importantes du blog comme je vous l’ai expliqué ICI . Le lecteur peut donner son point de vue et une discussion peut alors s’amorcer sur le sujet (j’en rêve!). J’apprécie beaucoup les commentaires où vous vous racontez vous-mêmes, où vous me laissez un pan de votre vie, là sur mon petit espace, juste pour vous défouler ou pour me dire que non je ne suis pas la seule à vivre cela et que vous aussi cela vous a fait du bien de me lire et de m’écrire.

Je suis aussi super ravie quand je vois apparaître un commentaire sur un billet qui a été rédigé des mois auparavant! J’aime bien ce genre de surprise. C’est souvent une nouvelle ou un nouveau lecteur qui s’est reconnu(e) dans mes écrits humeurs.

  • Comment je gère les commentaires sur mon blog.

J’approuve les nouveaux commentaires manuellement. C’est à dire si vous venez déposer un avis pour la première fois sur mon blog, il n’apparaîtra qu’après mon approbation. Par contre, une fois que vous avez déjà laissé un message, vos commentaires apparaissent directement sans filtre.

Pour filtrer les spams, j’utilise Askimet. Mais parfois, certains de vos commentaires sont pris dans les mailles de son filet pour je ne sais quelle raison. Alors, je vérifie parfois si un commentaire n’est pas bloqué bêtement dans les indésirables, mais je ne vérifie pas non plus chaque semaine !

Depuis le début du blog, j’ai la chance de ne pas avoir encore eu de problème avec des trolls qui viendraient gangrener le site avec des commentaires nauséabonds ou bidons. Je croise les doigts. Du coup, je ne filtre pratiquement aucun commentaire car je n’en ai pas de ce type. Par contre, je ne supporte pas (cela arrive rarement mais c’est arrivé) les personnes qui vont partager mon article sur leur blog (souvent des blogs qui ne sont alimentés que de cette façon) sans me laisser un mot, sans me demander mon avis. Là, je bloque directement le lien pour que mon article ne puisse s’afficher sur le blog en question.

  • Et les réponses aux commentaires?

J’essaie du mieux que je peux de répondre à chacun d’entre vous. Parfois, je ne réponds pas dans la journée, je laisse quelques jours ou plus passer tout simplement pour avoir une petite panoplie de commentaires différents aux quels je vais répondre de façon personnalisée. Mais, oui, il peut m’arriver d’oublier ! Si c’est le cas et que vous sentez que votre commentaire a été abandonné sans réponse, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail au moyen de la page « contact ».

  • Et moi, est-ce que je laisse des commentaires sur les autres blogs?

Alors, je vous dirais que ce n’est pas systématique et surtout que ce n’est jamais intéressé ! Je veux dire que je ne suis pas le style de blogueuse qui va poser une crotte deux mots sur d’autres blogs juste pour se faire connaître, juste pour laisser une trace. D’ailleurs, souvent, j’ai envie d’écrire un commentaire mais quand je vois que d’autres internautes ont déjà écrit ce que je voulais dire, je m’abstiens, je ne vais pas faire du remplissage.

Je privilégie les blogs des copines du net bien entendu pour être honnête. Mais, parfois, pardonnez-moi mais j’oublie de passer quelques temps ou bien alors, je vous lis mais comme le sujet ne me parle pas forcément, je ne vais pas commenter. Et puis, si c’est un blog qui n’est pas sur WordPress.com, j’ai du mal à penser retourner sur mon commentaire pour vérifier si il y a eu une réponse de votre part (sous wordpress une notification apparait directement et c’est bien pratique).

Voilà, je pense que vous savez tout maintenant sur ma façon de fonctionner avec les commentaires. Juste une dernière chose : je les adore, j’en suis friande, alors surtout, surtout ne vous retenez pas, écrivez-moiiiiiiiiiiiiiiii !!!

Et de votre côté? Les commentaires et vous, ça se passe comment? 🙂

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : Trucs de blogueuse coulisses du blog9

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : Evenement coulisses du blog 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

#Coulisses du blog : Blog et vie perso

C’est le 8ème rdv des Coulisses du blog, évènement organisé par Mia du blog Trucs de blogueuses. Comme je vous l’avais dit, je ne participe qu’aux thèmes qui m’inspirent le plus. J’ai choisi de ne pas rédiger de billet la semaine précédente, le thème en était Images et photos, et je ne voyais pas ce que je pouvais bien vous apporter sur ce thème en disant que j’utilisais mes photos personnelles ou bien des photos libres de droit.

facebook-interblogeur-2017

Cette semaine : Blog et vie perso, est-ce que l’on peut devenir schizophrène?

  • Blog et anonymat

J’ai longtemps voulu faire une véritable séparation entre ma vie personnelle et mon blog. La première raison était je pense que je ne me sentais pas au clair dans ma vie personnelle déjà et par conséquent ce que j’écrivais sur mon blog, je ne désirais pas que mon entourage proche puisse le lire. La seconde raison vient de mon milieu professionnel, je ne voulais pas que mon entourage professionnel puisse connaître ma vie intime, car je laisse beaucoup de moi dans mes écrits. Donc, j’étais assez parano à propos de mon anonymat.

J’ai longtemps existé sur le net (si je remonte à plus de 15 ans) en utilisant des pseudos mais jamais mon vrai nom, que ce soit sur des forums, des tchats, ou des sites que j’ai créés il y a plusieurs années. Alors, passer de l’anonymat à mon vrai nom n’a pas été évident et ne l’est toujours pas. Avec un pseudo, on se cache, et on a l’impression d’être une autre personne. Pourtant, ma personnalité est la même sur mon blog que dans la vie réelle. Je ne me cache pas moi, mais juste mon identité. Mais, je me soigne :). Peu à peu, je me suis montrée (même si beaucoup d’entre vous me disent que je ne montre pas assez mon museau ! 🙂 ), et je commence à mélanger des contacts bloguesques (euh ça se dit ??) à mes contacts privés sur Facebook par exemple.

  • Concilier blog et vie quotidienne?

Tenir un blog est une activité qui prend beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps ! Alors, je ne vous dis pas pour 2 blogs ! 🙂

Lorsque j’avais mari et enfants à la maison, j’écrivais la nuit. J’étais alors tranquille et puis de toutes façons puisque je faisais des insomnies autant les occuper ! 🙂 Mais, je manquais de temps pour les photos, pour lire les autres blogs, pour sortir (je parle de sorties qui pouvaient intéresser mes lectrices).

pexels-photo4

Après ma séparation, j’ai pris bien plus de temps pour bloguer (comme quoi, un mari ça prend du temps ! 🙂 ). J’ai pu donner libre cours à cette passion et donc, je bloguais en rentrant du travail, le soir, la nuit. Puisque je n’habite pas avec mon nouveau compagnon, comme je vous l’avais expliqué ICI ou LA, je peux gérer mon temps de sommeil, mon temps d’écriture comme bon me semble, la liberté quoi :).

Mais, j’ai un métier qui m’occupe aussi beaucoup, autant en temps qu’en pensée. J’avais du mal à laisser aller mon esprit loin de mon travail, je culpabilisais comme une maman peut culpabiliser entre son travail et ses enfants. Quand j’étais au travail, j’avais envie de bloguer et quand je bloguais, je pensais à mon travail.

Depuis un an, je suis en congé longue maladie, du coup le blog a pris bien plus de place dans ma vie puisqu’il a remplacé mon métier en quelque sorte. Et puis, il est devenu mon confident, ma planche de survie au niveau moral (mais pas la seule !! mon entourage fait aussi beaucoup !). Cela a eu pour conséquence de me pousser à lâcher du lest sur le sujet de l’anonymat. J’assume bien plus d’être blogueuse 🙂 et je me dis que lorsque je reprendrai le travail et bien, je verrai alors à ce moment là, comment je peux gérer aussi bien sur le plan de l’anonymat que sur le plan du temps donné à mon blog.

C’est certain, un blog prend de notre temps personnel, mais c’est comme toute autre passion. Lorsque je vais au cinéma, je pense blog, lorsque je me promène je pense blog, lorsque je voyage je pense blog, je pourrais allonger la liste indéfiniment.

C’est vrai que si j’allais en salle de sport plutôt que de rester devant mon ordinateur, cela serait plus bénéfique pour mes fesses ! 😀 mais voilà, j’ai fait des choix et j’ai choisi ce qui me plaisait le plus. Est-ce une erreur? L’avenir me le dira.

Et vous? Arrivez-vous à concilier votre vie personnelle et votre blog? Ou bien aussi votre vie personnelle et vos passions? Dites-moi comment cela se passe pour vous !

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : Trucs de blogueuse coulisses du blog8

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : Evenement coulisses du blog 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !

#Coulisses du blog : pourquoi je blogue?

C’est le 6ème rdv des Coulisses du blog, évènement organisé par Mia du blog Trucs de blogueuses. Comme je vous l’avais dit, je ne participe qu’aux thèmes qui m’inspirent le plus.

facebook-interblogeur-2017

Cette semaine : Pourquoi je blogue?

C’est un vaste sujet que je pourrais synthétiser en quelques réponses rapides :

  • Parce que j’ai eu l’envie de partager.
  • Parce que j’en ai besoin.
  • Parce que c’est devenu une passion et même une addiction.
  • Parce que je me fais plaisir et j’espère partager ce plaisir.

Allez, vous commencez à me connaître, je ne vais pas en rester là, je vais développer le sujet !

Je ne crois pas que l’on peut se dire un jour : tiens, si je montais un blog? juste pour s’occuper parce que l’on ne sait pas quoi faire ou parce que l’on s’ennuie ou bien alors, parce que l’on désire récupérer des partenariats et donc recevoir des cadeaux.  Ces raisons là, elles peuvent exister, mais franchement je suis persuadée qu’alors, le blog risque bien de ne pas durer. Tenir un blog c’est du travail, c’est du temps personnel, c’est une certaine régularité à adopter pour mettre en ligne des articles (si l’on veut durer, si l’on veut avoir une communauté autour du blog).

Si l’envie n’est pas forte, si l’envie n’est pas durable, le blog risque d’être éphémère.

4595386436_a9e69028ed_z

Parce que j’en ai eu l’envie de partager.

L’histoire de Tribulations d’une quinqua commence il y a un peu plus de 3 ans. Ce blog est le petit frère d’un autre blog Escapades amoureuses. Sur Escapades amoureuses, je partageais et je partage toujours mes bonnes adresses pour sortir en couple, pour projeter un petit week-end en amoureux en France ou à l’étranger. Mais, petit à petit, j’avais l’envie et même le besoin de ne pas rester sur cette ligne éditoriale, j’avais envie de parler de tout et de rien, de partager mes humeurs et ma vie de femme qui arrivait à cette charnière qu’est la cinquantaine. Je finissais par écrire sur pas mal de sujets personnels et je me suis dit que les internautes qui venaient sur Escapades amoureuses pour trouver des idées de restaurants ou hôtels n’étaient pas forcément intéressés par mes petits blablas. Alors, j’ai décidé d’ouvrir un 2ème blog. Voilà pour la petite histoire de Tribulations d’une quinqua et donc voilà la première raison de l’ouverture de ce blog. Je voulais partager plus que des bonnes adresses, je voulais parler de différents sujets et je désirais surtout partager ma fureur de vivre (tssss, oui, j’exagère un peu là ).

En relisant ce paragraphe, je compte 5 fois le mot partager. Je pense que les choses sont claires ! 🙂

Parce que j’en ai besoin.

Oui, j’ai besoin d’écrire et j’ai besoin de vous lire, vous mes lecteurs ! L’écriture est devenue un plaisir, un besoin et surtout une thérapie !

J’ai traversé pas mal de tourments depuis une petite dizaine d’années (comme tout le monde, la vie nous apporte des hauts et des bas). Ecrire m’a donné du plaisir, écrire m’a donné une force, écrire m’a donné confiance en moi. J’ai partagé mes soucis, mes interrogations, mais surtout j’ai pu en écrivant mettre en avant le positif de la vie et c’est une véritable thérapie !

Partager est aussi une thérapie ! Ecrire sur soi, sur sa vie, c’est prendre un temps pour y réfléchir, c’est mettre des mots sur des émotions, c’est se poser dans la tourmente. C’est une trace pour moi-même et pour les autres. Je suis souvent surprise en relisant d’anciens articles, je suis étonnée de lire ce que je pensais ou ressentais ou bien quels mots j’ai employés pour décrire des sentiments. Lire vos commentaires m’aide aussi à avancer, m’aide à me donner l’envie de continuer à partager.

Je pourrais écrire seulement pour moi, comme un journal intime. Mais l’échange n’existerait pas, et ce serait un grand manque, je suis persuadée que je ne tiendrais pas ce journal bien longtemps.

Parce que c’est devenu une passion et même une addiction.

Namoureux me dit toujours : « De toutes façons, tu as toujours été une geek! » 🙂

C’est exact, cela ne date pas de mes blogs. Mais, cette passion est devenue une addiction, une passion envahissante mais je pense que c’est le propre d’une passion, non?

Et puis, depuis quelques temps, j’ai la chance ou la malchance (selon si l’on positive ou non) d’être en arrêt longue maladie, donc forcément cette passion grandit, se multiplie, elle peut, j’ai du temps pour moi !! Mais, cela ne durera pas.

Parce que je me fais plaisir et j’espère partager ce plaisir.

Voilà je trouve un bon épilogue :). Oui, je me fais plaisir, tenir ces deux blogs représentent du temps, du travail mais je le ressens comme un jeu, un plaisir. Ah oui, si je pouvais en faire mon métier, j’aurais l’impression de ne pas travailler !! 😀 C’est souvent ce que disent les comédiens lors des interviews! 🙂

Vos commentaires alimentent ce plaisir car cette passion ne devient plaisir que si elle est partagée. Comme un bon vin et un bon repas sont appréciés quand ils sont partagés. 🙂 Rencontrer mes amies blogueuses, croiser des personnes qui sont tombés (aie) sur mon blog un jour, tout cela aussi participe au plaisir.

Alors, bien entendu, je ne vais pas faire l’hypocrite ! Lorsque je reçois des propositions de partenariats, des petits cadeaux ou des invitations (rares ^^) à des évènements ce sont des bonus ! Je ne crache pas dessus ! Et oui, j’avoue cela fait plaisir à mon petit égo de petite blogueuse :). Je me dis : oh, quelqu’un m’a repérée parmi ces millions de blogs !! 🙂 Je ne refuse aucun plaisir (ou presque ^^) D’ailleurs, je me demande combien de fois j’ai répété le mot plaisir dans cet article ! 😀

Cet article fait partie de l’événement interblogueurs #CoulissesDuBlog créé par Mia, du blog Trucs de Blogueuse.

Pour lire les autres participations, allez sur ce lien : Trucs de blogueuse coulisses du blog6

Vous pouvez également participer à cet événement, voici les conditions : Evenement coulisses du blog 2017

Rendez-vous sur Hellocoton !